SCP-191
notation: +7+x
4747193391_227c81a413_b.jpg

SCP-191 en isolement.

Objet # : SCP-191

Classe: Sûr

Procédures de confinement spéciales : SCP-191 est actuellement logée dans une pièce de 6m x 6 m au Site-17. A ce jour SCP-191 n’a fait aucune demande pour du mobilier ou une distraction.

Le mobilier actuel comprend :

  • Un (1) futon en bois avec un coussin de 15 cm (sur 6) et des draps en coton classique. Tous les draps doivent être stérilisés chaque matin selon les procédures de base. Le rembourrage du futon sera remplacé tous les six mois, et l’ancien rembourrage sera débarrassé durant l’incinération.
  • Une (1) prise de courant type G standard délivrant 220V avec un arrêt d’urgence (fusible, disjoncteur, et un manuel de massicot non-isolant) situé à l’extérieur de la cellule.
  • Un (1) élément de destruction des déchets à risques (déchets liquides et solides). Tous les systèmes d’égouts mèneront directement à un incinérateur.

SCP-191 doit être en robe ample, sans manches fait à 100% de coton en fibre longue. Des vêtements neuf devront être fournis chaque jour, avec l’utilisation de vêtements stérilisés en accord avec les procédures classiques. Le bain doit être fait une fois par soir, dans un baquet remplit avec un mélange d’eau et de bicarbonate de soude. La nourriture (sous la forme d’une solution saline stérile avec supplément de vitamines, minéraux, antibiotiques et d’anesthésiques léger) doit être apportée deux fois par jour par injection dans un tube métallique localisé dans la base du cou.

SCP-191 est capable d’une autonomie limitée, incluant l’évacuation des déchets et le rechargement des batteries interne. Un journal de la consommation d’énergie doit être tenu, et les changements inhabituels dans la consommation d’énergie doivent être rapportés à un membre du personnel de surveillance.

L’inspection journalière des blessures doit être effectuée après le bain. Si SCP-191 a besoin de soin médicaux, se référer aux documents 191-Alpha (besoins médicaux spéciaux) et 191-Alpha supplément (Réparation des composants non organique) avant l’administration des soins.

Au moins deux gardes armés doivent être présent dans la salle à tout moments ce personnel à contact avec SCP-191, bien qu’un écran transparent puisse être utilisé à des fins privées. Les brouillages informatiques standards sont inefficaces, comme les composants de SCP-191 ont été endurcis contre les impulsions électromagnétiques.

Description : SCP-191 est un enfant humain féminin, d’approximativement █ ans. Elle est soupçonnée d’avoir été le sujet de test de plusieurs chirurgies expérimentales exécutées par le défunt Dr. █████ █████████ (voir ci-dessous)

1.80% de la moitié gauche du visage et du crane a été enlevée, avec les yeux et les oreilles remplacés par un système d’émetteur-récepteur complexe permettant de recevoir et de transmettre les données non seulement visuelle et auditive, mais un large spectre de radiation électromagnétique s’étendant de la radio basse fréquence à des rayons gammas de haute énergie. La mâchoire inférieur, dents, et larynx ont été enlevés et remplacés avec [DONNÉES SUPPRIMÉES]. L’œsophage a été dévié à un orifice artificiel à l’arrière du cou (tube d’alimentation), et la trachée déviée directement à un dispositif de filtration d’air. En raison de ces modifications, SCP-191 est incapable de parler, bien qu’il ait été occasionnellement reporté des appels de détresse au travers d’une respiration rapide.

2. Un dispositif d’entrée-sortie a été placé dans l’avant-bras droit, remplaçant l’os du radius et du cubitus. Le dispositif contient des interfaces pour une variété de format modernes et dépassés, incluant l’USB, Ethernet, FireWire, et DIN-8 pin, aussi bien que sept (7) autres interfaces ne correspondant à aucun format connue. Le dispositif peut être accessible en tirant la peau au dessus du bras droit comme une manche.

3. Un tableau de processeur 24-core a été implanté dans le cerveau, qui « traduit » la saisie de tous les composants artificiels, permettant essentiellement à SCP-191 de lire et d’écrire des données informatiques sans l’utilisation d’une interface externe. La communication interne est effectuée par des câbles de fibre optique implantés à travers les cellules gliales et le système nerveux tout entier. Les dégâts au tronc cérébral et au cervelet en raison de la procédure d’implantation ont sévèrement endommagés les capacités motrices de SCP-191.

4. La main droite et la jambe antérieure droite ont été remplacées avec des composants artificiels, composés principalement d’acier, de fibre de carbone, et d’une substance inconnue semblable au polymère. Les morceaux de tissus exposés sont sensibles aux blessures et infections : en raison du tractus spino thalamique endommagé, SCP-191 a réduit la sensibilité à la douleur et à la température dans ces membres. La chirurgie réparatrice du Dr. ███ a pu fournir un certain soulagement, mais des doses d’antibiotique et d’analgésique régulière sont toujours exigées.

5. [DONNÉES SUPPRIMÉES]

6. Le poumon, le cœur, et les vaisseaux sanguins majeurs ont été remplacés avec des mécaniques analogues. Il a été déterminé que ce système permettrait au système corporel de SCP-191 d’être redémarré après la mort, et peut avoir actuellement [DONNÉES SUPPRIMÉES].

7. Le système digestif a été complètement reconfiguré au point où la nourriture régulière est aussi bien inutile que dangereuse. Les déchets sont maintenant expédié via un système de drainage situé dans le bas du dos et consiste en une épaisse boue visqueuse gris foncés, constituée principalement de [DONNÉES SUPPRIMÉES].

8. Les organes reproducteurs (utérus, ovaires, etc.) ont été enlevés et remplacés avec [DONNÉES SUPPRIMÉES]. Selon les notes ████████, ceci a été fait pour "fournir de l’espace supplémentaire en enlevant des composants non-vitaux ". Une thérapie hormonale a été proposée pour neutraliser les effets à long termes des glandes manquantes : cette proposition est sous examen en attendant l’analyse de complication possible en raison de [DONNÉES SUPPRIMÉES].

9. [DONNÉES SUPPRIMÉES]

10. Au moins quinze (15) autres modifications de but inconnu. Face à ce constat, et l’intégration au hasard des composants « utiles », on estime qu’ils ont été exécutés simplement pour tester la viabilité de telles procédures sur d’autre sujet. Les investigations sont en cour pour savoir si le Dr. █████████ avait l’intention de [DONNÉES SUPPRIMÉES]. A l’heure actuelle, Les théories sur le but derrière ces modifications sont au mieux spéculative, comme le Dr. █████████ est mort durant le raid dans laquelle a été retrouvée SCP-191 (voir les notes plus bas), et les seuls rapports de survie de ses recherches sont uniques, carnets à spirales à demi-brulé composés principalement de notes énigmatiques sur un « objectif plus élevé ».

Histoire : SCP-191 a été récupérée par les agents de la Fondation durant un bref effort de collaboration avec la Coalition Mondiale Occulte, durant lequel un raid a été organisé dans le laboratoire du Dr. █████████ un membre suspecté de ████████ ████. SCP-191 a été l’unique sujet de test récupérée du laboratoire : tous les autres sujets de test on expirés durant le raid (soit détruits par le Dr. █████████ ou éliminés comme hostile par le détachement spécial).

L’évaluation préliminaire a conclue que la reconstruction complète était impossible, les composants introduit étaient trop avancés technologiquement pour risquer de devenir connus, et cela pourrait être une source de données de valeur en ce qui concerne [DONNÉES SUPPRIMÉES] si gardé vivant. Le sujet a été classé SCP-191 et déplacé au Site-██ le ██-██-████. Sa disparition, et ceux des autres sujets de test, a été plus tard reprochée à un tueur en série local qu’il était convenue de tuer en prison pendant qu’il attendait sont jugement.

Addendum 191-01 : Un test des capacités de SCP-191 a commencé.


Analyse psychologique par le Dr Glass :

SCP-191 a répondu assez bien au confinement. Elle est complètement docile et coopérative, et lorsque l’on n’interagit avec, elle passe la plupart de son temps à rester assis ou recroquevillée en position fœtale. C’est peut être un signe de détresse, mais il est plus probable que cela soit pour le confort physique, comme les mouvements et postures corporelles sont difficiles.

L’acuité mentale est discutable. Bien qu’elle soit capable d’analyse et de communication de donnée rapide lorsqu’elle est liée physiquement à un système d’ordinateur, elle semble incapable de suivre une conversation avec des humains, sauf si l’interlocuteur parle doucement et utilise des mots simples. Les taches complexes sont également impossibles sauf si elle est guidée à chaque étape.

Son humeur semble cohérente, bien que quelque peu impénétrable. Elle est continuellement affectée de mélancolie, ne fera pas de contact visuel sans y être invitée, et toute tentative pour induire une humeur joyeuse ou humoristique se sont avérées stériles. Cependant, elle ne montre aucun signe de détresse mentale, et déclare (à travers l’interface de l’ordinateur) qu’elle se sent bien.

A ce jour SCP-191 n’a pas demandée l’accès à (ou information sur) quelconque connaissance qu’elle avait avant sont enlèvement.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License