SCP-189
notation: 0+x
tumblr_l1e3suq8KS1qaityko1_500.jpg

Jeune spécimen de SCP-189, observé à l'aide d'un grossissement x10000

Objet # : SCP-189

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : Les échantillons de SCP-189 doivent être stockés dans le Site de confinement cryogénique ██. Tout surplus doit être détruit par incinération. Les sujets de test contaminés par SCP-189 doivent être gardés dans une chambre de confinement scellée munie d'un sas de décontamination équipé d'une douche chimique. Les membres du personnel interagissant avec les sujets de test doivent porter une combinaison standard NCB en pénétrant dans la chambre de confinement, et utiliser la douche chimique avant de sortir du sas. Dès que les sujets de test meurent ou sont éliminés, leurs corps doivent être scellés dans des contenants hermétiques ou dans des sacs mortuaires, et ceux-ci doivent subir le même traitement chimique que les membres du personnel les sortant de la chambre de confinement, puis être incinérés.

Les membres du personnel se trouvant être infectés par SCP-189 doivent être placés en quarantaine, tout comme la procédure décrite ci-dessus le prévoit pour les sujets de test, et doivent être traités avec l'agent anti-parasitique 189-A. Voir le Document 189-█ pour les procédures de traitement. Si une infection de SCP-189 est découverte sur un individu ou un animal sur un site de la Fondation, tous les membres du personnel ainsi que les animaux du site doivent être inspectés pour déceler la présence éventuelle de SCP-189, comme détaillé dans la Procédure 189-█. Tout membre du personnel doit être traité comme décrit ci-dessus ; tous les classes D et/ou les animaux non SCP seront éliminés et incinérés. Le site affecté par l'infection devra être intégralement nettoyé à l'aide de l'agent anti-parasitique 189-A.

Tout cas d'infection d'un individu ou d'un animal par SCP-189 en dehors de la Fondation devra être confirmé, puis l'infecté mis en détention et placé en quarantaine. Les animaux devront être euthanasiés et incinérés ; les personnes infectées, quant à elles, seront traitées avec l'agent anti-parasitique 189-A, puis un amnésique de classe C ou B leur sera administré. Tout individu qui aurait pu être en contact proche avec un ou des infecté(s) et/ou est entré dans le véhicule personnel d'un infecté ou dans son lieu de vie devra être contrôlé pour vérifier s'il est lui-même infecté par SCP-189 et sera traité si nécessaire. Se référer au Document 189-█ pour les consignes de couverture adaptées.

Description : SCP-189 est une espèce d’Ascaris (tentative de classification taxonomique [DONNÉES SUPPRIMÉES]) capable d'infecter toutes formes de vie mammifères. L'infection la plus commune est le contact direct d'un ou de plusieurs poches d'œufs avec la peau. Ces poches sont recouvertes de microscopiques ''hameçons'', similaires aux cuticules de certaines espèces de nématodes, qui accrochent les poches à la surface de la peau. Le contact avec le sébum provoque l'éclosion des œufs. À ce moment, la larve recherche et prend place dans un ou plusieurs follicules pileux proches.

Une fois à l'intérieur du follicule, la larve s'attache à la base de la papille, et commence à se nourrir à l'aide des capillaires sanguins alimentant celle-ci. Après 2 à 3 jours, la larve accélère sa croissance et entame son développement vers sa forme adulte. Une fois sa maturité effectuée, l'adulte se détache de la papille, rompt la fibre pileuse à sa base, et enveloppe quasiment intégralement la papille et la matrice pilaire. À partir de ce point, le ver se nourrit des cellules recouvrant la matrice pilaire (où devrait normalement se former la fibre pileuse), et commence à grandir en longueur.

Les spécimens de SCP-189 adultes grandissent uniquement en longueur, étirant une ''queue'' qui intègre une partie des pigments et de la kératine des cellules qu'ils consomment pour former une enveloppe externe. Combiné au fait que le diamètre de la ''queue'' d'un spécimen est similaire à celui d'un cheveu qui pourrait grandir à partir du follicule pileux hôte, cela rend SCP-189 indistinguable d'un cheveu, à moins qu'un contrôle microscopique ne soit effectué. Néanmoins, certains spécimens vont occasionnellement se fléchir, s'enrouler et se dérouler, et/ou fouetter leur ''queue'', particulièrement en cas de stimulation tactile. La raison de ce comportement n'est pour le moment pas comprise, ni pourquoi seuls certains individus adoptent ce comportement, bien qu'il ait été proposées que [DONNÉES SUPPRIMÉES].

Comme beaucoup d'autres espèces d'Ascaris, SCP-189 est hermaphrodite, les deux types d'organes génitaux se trouvant dans la ''tête'' (la partie enveloppant la papille et la matrice pilaire). Les œufs fertilisés sont produits par groupe de 1 à 3 œufs, et recouverts d'une poche protectrice, qui sera incorporée à la ''queue'' en croissance. Les poches développent leurs ''hameçons'' microscopiques, et les œufs atteignent la maturité lorsque la portion de queue à laquelle ils sont accrochés se retrouve à environ 1 mm au-dessus de la surface de la peau de l'hôte. Une fois pleinement développés, les poches passent à la surface de la queue de l'organisme, devenant accroché à son cuticule de manière plus lâche. À partir de cette étape, si la poche d'œufs est placée au contact de la peau d'un hôte adapté (incluant la peau de l'actuel hôte), elle s'y accrochera et quittera son parent. Ceci est la méthode basique que SCP-189 utilise à la fois pour infecter de nouveaux hôtes, mais également pour étendre la contamination de son hôte actuel.

La "queue" d'un spécimen adulte de SCP-189 n'est pas aussi durable qu'un cheveu, et la "tête" n'est pas aussi bien attachée au follicule hôte. La "queue" peut être coupée ou brisée, et l'organisme peut être retiré, par les mêmes méthodes avec lesquelles on le ferait pour un cheveu ou un poil. Les parties blessées d'une queue adulte peuvent se faire pousser une nouvelle "tête" et se régénérer en un nouvel individu, à la condition qu'ils puissent s'attacher à un hôte adéquat. La mort d'un follicule infecté par un SCP-189 adulte (ou n'importe quel événement qui mènerait à la perte du follicule pileux) provoquera le détachement de SCP-189 de son hôte. Sans hôte, un spécimen de SCP-189 adulte mourra entre 1 et 6 heures. Les œufs matures peuvent survivre jusqu'à █ ans après la mort de leur parent, et de ce fait même les adultes morts peuvent présenter un risque d'infection.

Quand c'est l'hôte lui-même qui meurt, tous les spécimens adultes survivants de SCP-189 vont continuer de se nourrir et de grandir, s'enfonçant dans les tissus de l'hôte. Une fois que le pourrissement a débuté, les spécimens sont tués par les toxines produites.

Addendum 1 : SCP—189 a été découvert pour la première fois en 19██, quand Dr. A████ F██████ (alors non-affilié à la Fondation) voyagea dans une zone isolée de la forêt équatoriale du [DONNÉES SUPPRIMÉES] en étant membre d'une étude sur la biodiversité. Dr. F██████ a ramené Kara, son golden retriever de trois ans, lors de l'expédition. Il semblerait que le chien ait été le premier infecté à un moment du voyage. Sans prendre en compte le moment où l'infection a débuté, au moment où le Dr. F██████ et Kara sont retournés aux États-Unis, on estime que plus de 80% des follicules de l'animal ont été infectés par SCP-189. Approximativement ██ jours après son retour, Dr. F██████ s'occupait de Kara, quand le "pelage" du chien a soudainement commencé à bouger. Reconnaissant la nature anormale de l'infection, le Dr. F██████ contacta Dr. I██ W███, un parasitologue, et l'invita à étudier l'organisme nouvellement découvert. Ce fut quand les Drs. F██████ et W███ eurent soumis un article sur SCP-189 à la publication que la Fondation prit conscience de son existence, mit immédiatement en détention les Drs. F██████ et W███ et s'empara de tout leur matériel de recherche. Les deux docteurs furent plus tard recrutés par la Fondation, le Dr. W███ devenant le chercheur à la tête des études sur SCP-189, stationné actuellement à [DONNÉES SUPPRIMÉES], étudiant la population indigène de SCP-189 pour un possible confinement ou une éradication éventuelle.

Addendum 2 : Depuis que la Fondation a pour la première fois pris conscience de SCP-189, il y a eu ██ cas d'infection en-dehors de la Fondation, ayant provoqué l'infection confirmée de ███ individus et de ████ animaux à différents endroits dans le monde. La surveillance constante est primordiale pour s'assurer que de tels accidents n'attirent pas l'attention du public.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License