SCP-1880
notation: +1+x
gordionsmall.jpg

SCP-1880

Objet # : SCP-1880

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-1880 doit être conservé dans une unité de confinement standard de la zone de stockage du Site-17. Toute interaction avec l’objet doit faire l’objet d’une demande préalable au Dr Shaw, superviseur du projet Kesher.

Description : SCP-1880 est une pierre précieuse taillée qui dépeint Alexandre Le Grand coupant le nœud Gordien, scène que l’on trouve communément sur divers objets ne présentant aucune anomalie. Bien que dans un premier temps, les experts aient daté l’objet du IVème siècle av. J.-C. (période classique du développement de la civilisation grecque), des recherches récentes suggèrent que l’objet est en fait plus récent et a probablement était créé aux alentours du Ier siècle ap. J.-C. à Rome.

Les effets anormaux de SCP-1880 ne s’activent que lorsqu’il est tenu par un sujet humain adulte de plus de 20 ans. Une fois dans la main d’un sujet adéquat, un lien mental entre le sujet et une entité inconnue (nommée "SCP-1880-1") se créé. L’objet sert alors de moyen de communication entre les deux spécimens : le sujet est capable d’entendre et de parler avec SCP-1880-1 et SCP-1880-1 possède un léger degré d’influence sur le sujet. La voix de SCP-1880-1 (qui a été identifié comme féminin ou masculin par les sujets) peut être perçue et enregistrée dans un rayon de deux (2) mètres autour de l’objet.

Les tentatives de communication avec SCP-1880-1 résultent de manière très variée : un refus catégorique de SCP-1880-1 de parler (quatorze fois) , une brève conversation (dix fois), une longue conversation (cinq fois) et SCP-1880-1 insérant des informations dans l’esprit du sujet (trois fois). De plus, tous les sujets qui entrent en contact avec SCP-1880 risquent de subir une altération physique et/ou mentale mineure ou modérée, même en cas de refus de communiquer de la part de SCP-1880-1.

Aucun profil type de sujet choisi par SCP-1880 pour converser n’a pu être tracé et différents résultats ont pu être enregistrés sur les mêmes sujets. Les conversations avec SCP-1880 sont toujours interrompues par l’entité et toute tentative pour rompre la discussion de manière prématurée a échoué.

SCP-1880 a été place en confinement par le Commandant ████ ██████ de la FIM Sigma-5 (“Tête de Bronze”) après qu’il l’ai reçu d’un homme de type caucasien d’âge moyen portant un costume gris et un chapeau, lors de ses vacances à ████, █████. L’homme était en train d’attendre ████ dans sa chambre d’hôtel alors qu’il rentrait aux environs de 03h00. Lorsqu’il l’interrogea sur son identité, l’homme répondit qu’il était “Personne”. Le Commandant ██████ tenta de maîtriser l’homme dans le but de l’interroger mais il fut surpassé avant de perdre connaissance. Lorsqu’il reprit ses esprits le lendemain matin, il trouva SCP-1880 sur sa table de nuit accompagné d’une note : Le nœud était là pour une raison. Une fois saisit de SCP-1880, ██████ établit le premier contact avec SCP-1880-1. ██████ apporta immédiatement l’objet à la Fondation pour confinement.

De nombreuses théories sur la nature de SCP-1880-1 ont été faites. A cause de son manque de consistance dans ses actions, quelques chercheurs ont émis l’hypothèse selon laquelle SCP-1880-1 est composé de différents aspects, et que chacune interagit avec les sujet de manière aléatoire et autonome, d’autres chercheurs croit aussi que SCP-1880-1 n’est pas une entité unique mais plusieurs.

Addendum 1880-A : Extrait d’une conversation avec SCP-1880-1.

Addendum 1880-B: Lors de la dernière conversation avec SCP-1880-1, l'entité à montré qu'elle était en mesure de prendre possession du corps du sujet ainsi que d'utiliser des capacités anormales. (Voir Rapport d'Incident SCP-1880-C). A la lumière de ces récents événements, toute expérimentations sur SCP-1880 est suspendue par ordre du Commandement O5.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License