SCP-187
notation: +4+x

Objet #: SCP-187

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-187 passe la majorité de ses journées sous sédatifs, ce qui nécessite la présence constante d’une équipe médicale complète. Elle doit aussi être maîtrisée médicalement pour l’empêcher de s’auto mutiler. De plus, elle ne doit pas être mise en contact avec des membres du personnel de Classe D dont le ‘cycle’ approche de sa fin.

Les mains de SCP-187 doivent être constamment couvertes par des mitaines rembourrées, attachées de manière à ce qu’elle ne puisse pas les retirer elle-même, ceci afin de l’empêcher d’essayer de s’arracher les yeux pour ne plus avoir à subir ses visions, comme elle a déjà essayé de le faire par le passé. Lesdites visions, dépendantes du bon état de ses yeux, représentent un potentiel trop précieux pour risquer de le perdre. Au cours des tests effectués sur SCP-187, si celle-ci refuse d’ouvrir les yeux, l’équipe chargée du test peut employer des spéculums oculaires pour ouvrir ses paupières de force, et les garder ouvertes pendant toute la durée du test.

En dehors de ces restrictions, SCP-187 peut être considérée de classe Sûre ; elle représente une source précieuse d’information potentielle, et peut être escortée à travers tout le Site, sous supervision. Tous les commentaires qu’elle fait doivent être enregistrés et analysés.

SCP-187 doit être nourrie à la cuillère; de légers tranquillisants doivent être ajoutés à tous ses repas.

Description: SCP-187 est une femme caucasienne d’une vingtaine d’années, d’un mètre quatre-vingt (1,80) de haut, pesant quarante (40) kilos. Elle souffre de sévère malnutrition, et doit être nourrie par intraveineuse, car elle refuse de manger toute nourriture qu’on lui présente. Elle se rétablit d’une sévère malnutrition.

Les capacités de SCP-187 sont à ce jour uniques : il s’agit d’une forme de précognition. Contrairement aux sujets capables de voir dans le futur, SCP-187 voit tout dans deux états simultanément – l’état actuel et l’état à venir. Elle ne perçoit pas les changements mineurs : par exemple, lorsqu’on lui présenta cinq (5) membres du personnel de Classe D au cours d’un test et qu’on lui demanda lequel allait changer de vêtements, elle ne put pas répondre, un tel changement n’étant pas assez important. En revanche, lorsqu’on lui présenta cinq (5) membres du personnel de Classe D et qu’on lui demanda lequel allait être abattu, elle put systématiquement ‘prédire’ lequel, car elle voyait la blessure par balles lorsqu’elle le regardait.

SCP-187 ne peut pas voir l’état futur des objets qu’elle n’est pas en train de regarder, seulement celui de ceux qu’elle a dans son champ de vision. Cette limitation, néanmoins, présente des propriétés uniques, démontrées par l’exemple qui suit.

En tant que SCP humain/humanoïde récemment acquis, SCP-187 dut passer un test de QI standard, comme le protocole habituel de test l’exige. Lorsque les résultats furent récupérés, il s’avéra que le score excédait 300 (la limite maximale du test). Si cela était exact, cela aurait fait de SCP-187 l’être humain le plus intelligent en vie sur la planète; cependant, son intelligence ne semblait pas de ce niveau lors des entretiens initiaux. Le test fut répété quatre (4) fois, et à chaque fois, elle obtint un score maximal, en répondant correctement à toutes les questions. Lorsqu’on la questionna à ce sujet, elle expliqua qu’elle ne connaissait pas les réponses à toutes les questions – elle avait simplement vu les feuilles de test avec les réponses remplies et corrigées. Lorsqu’on lui donna un test informatisé, où le fait de taper ses réponses sur un clavier n’affecta pas sa vision de l’état futur du test, son QI total s’avéra être de 97, soit légèrement inférieur à la normale.

Ce phénomène se produit avec tous les tests écrits présentés à SCP-187 – elle voit les réponses à l’avance, basées sur ce qu’elle s’apprête à écrire sur la feuille, et ce même si le test est rédigé dans une langue étrangère qu’elle ne parle pas. Ceci représente un possible paradoxe ontologique – une injection d’informations du futur dans le présent. La provenance exacte de ces bonnes réponses est donc inconnue, et probablement impossible à découvrir.

Il semble cependant que cette capacité ait un prix, puisque les visions de SCP-187 ont un effet néfaste sur sa santé mentale, en particulier lorsqu’elle rencontre des personnes devant mourir prochainement, car elle les voit simultanément en bonne santé et morts, parfois en train de se décomposer (en fonction de la date de leur mort future). Pour cette raison, elle doit être maintenue sous sédatifs la plupart du temps, et, lorsqu’elle est consciente, des antidépresseurs doivent lui être administrés pour qu’elle puisse être lucide et répondre à nos questions au lieu de hurler ou de tenter de se suicider.

SCP-187 refuse de manger. Lorsqu’on lui présente de la nourriture, elle la voit simultanément sous forme d’excréments ou de bouillie à moitié digérée, tandis qu’un verre d’eau est aussi, simultanément pour elle, un verre d’urine. Cela a provoqué une sévère malnutrition chez elle, et elle doit être nourrie et hydratée par voie intraveineuse.

A cause de l’effet de la malnutrition prolongée sur l’état de santé de SCP-187 et de l’impact que sa mort aurait sur l’organisation d’urgence à moyen terme de la Fondation, SCP-187 doit être nourrie les yeux bandés. Les repas ne doivent pas durer plus de quinze (15) minutes, et doivent se tenir dans des locaux où SCP-187 n’a prédit aucun changement significatif.


Remarques et commentaires de SCP-187 s’étant révélés être des 'prophéties' :

Le divorce du Dr. ██████ :

SCP-187 : Votre bague…
Dr. ██████ : Ma bague ?
SCP-187 : Oui, votre alliance.
Dr. ██████ : Qu’est-ce qu’il y a ?
SCP-187 : Vous ne la portez plus.
Dr. ██████ : Mais si, regardez, elle est juste là.
SCP-187 : Vous ne la porterez plus.

Le mari du Dr. ██████ décida de divorcer le lendemain. Lorsque celle-ci reprit le travail, elle ne portait plus son alliance. Elle était mariée depuis dix-neuf (19) ans, plus de la moitié de sa vie, et le fait de ne plus porter son alliance était un changement suffisamment majeur pour que SCP-187 puisse le voir.


La mort de plusieurs membres du personnel de Classe D :

D-16124 :

SCP-187 : Pourquoi est-il aussi enflé ?

D-16124 fut plus tard exposé au vide intersidéral après avoir été envoyé à travers SCP-120 pour pouvoir 'programmer' la destination suivante.

D-16198 :

SCP-187 : Il est plutôt mignon…
Chercheur : Qui ? L’homme qui se tient près de cette cellule ?
SCP-187 : Oui. Comment s’appelle-t-il ?
Chercheur : Je ne sais pas. Eh, toi, là !
D-16198 se retourne pour leur faire face. SCP-187 s’étrangle et éclate en sanglots en hurlant "Il va mourir !"
Chercheur : Il va mourir ? Comment le savez-vous ?
SCP-187 : Il a un gros trou dans la tête, du côté gauche.

D-16198 fut plus tard abattu lorsqu’il essaya de s’évader du Site. Il est possible qu’il ait tenté de s’échapper à cause des paroles hurlées par SCP-187, ce qui laisse supposer qu’elle puisse être la cause directe des conséquences de certaines de ses prophéties.

D-16206 :

SCP-187 : Ses jambes ses jambes ses jambes ses jambes SES JAMBES SES JAMBES OU SONT SES PUTAIN DE JAMBES !?

D-16206 fut tué lorsque SCP-███ s’échappa de sa cellule et lui arracha la moitié du corps en tentant de s’enfuir du Site.


Tentative d’évasion de SCP-███ :

Tandis qu’elle était escortée à travers le Site ██, SCP-187 s’arrêta devant la cellule de SCP-███, la fixant intensément.
Dr. Klein : Que regardez-vous ?
SCP-187 : Comment a-t-il fait pour casser une porte aussi solide ?
Dr. Klein : Pardon ?
SCP-187 : Cette porte fait trente centimètres d’épaisseur. Comment a-t-il fait pour la détruire ?

Dix-sept (17) heures plus tard, SCP-███ parvint à se libérer de ses entraves et détruisit la porte de sa cellule. Cependant, le Dr. Klein avait prévenu la sécurité à la suite des remarques de SCP-187, ce qui permit de préparer une riposte armée, et SCP-███ fut neutralisé par des tirs nourris.

Le coût d’une équipe médicale dédiée au maintien de la santé de SCP-187 n’est pas négligeable, et le plan d’origine était de l’analyser et de pratiquer des tests avant de l’éliminer lorsque nous n’aurions plus rien eu à en apprendre. Cependant, le fait qu’elle nous ait permis d’éviter l’évasion de SCP-███, un sujet de classe Keter, a prouvé que sa capacité pouvait nous être utile.

Il a été proposé de la confronter à des SCPs apparemment indestructibles dans l’espoir qu’elle puisse les 'voir' morts ou détruits, et qu’elle décrive la méthode ayant pu conduire à cette mort/destruction. Cette proposition est en cours de validation – les problèmes logistiques et temporels doivent être pris en compte. Il est possible qu’elle puisse voir ces méthodes d’élimination comme des possibilités futures uniquement à cause du fait qu’elle ait pu voir ces SCPs. Ce paradoxe préoccupe plusieurs membres supérieurs du personnel.

Les détails concernant les expériences ultérieures peuvent être lus dans le Rapport d’Expériences 187-1.

Auteur original : far2far2
Source Originale : The SCP Foundation
Date : 27/08/2008
Lien : SCP-187

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License