SCP-1846
notation: +2+x
blank.png

Objet # : SCP-1846

Classe : Euclide-exsequi

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-1846 doit être confiné dans une cellule pour humanoïde de Type 3 au sein du Site 17. La cellule de SCP-1846 comporte un mur donnant directement sur l'extérieur du bâtiment. Des capteurs placés à l'extérieur de l'installation mesurent les variations de la vitesse du vent à différents points du mur de la cellule de SCP-1846. Les valeurs entre 60 et 80 km/h doivent être considérées comme normales ; toute mesure en dehors de cette plage doit être signalée au Directeur du Site et à SCP-1846.

Il n'est possible de confiner efficacement SCP-1846 que si celui-ci est entouré par du verre armé, du béton, ou tout autre matériau dont la structure est composée de matière granuleuse comme du sable ou du gravier. Cela ne pose aucun problème tant que SCP-1846 se trouve au sein du Site 17 ; néanmoins, SCP-1846 ne peut quitter le bâtiment tant qu'il n'est pas entièrement entouré de verre armé ou de béton.

SCP-1846 ne doit recevoir que de la nourriture exclusivement faite de maïs et de produits à base de maïs. Si SCP-1846 refuse de coopérer avec le personnel de la Fondation, du sirop de maïs doit lui être donné comme nourriture ; dans le cas contraire, des épis entiers de maïs doivent lui être servis.

Description : SCP-1846 est semblable à un homme caucasien d’approximativement 50 ans. Néanmoins, la surface de son corps est entièrement recouverte de feuilles de maïs vivantes (Zea mays) poussant depuis sa couche sous-cutanée. Ces feuilles ne font pas l'objet d'une photosynthèse, ne consomment pas de nutriments et n'ont aucune utilité évidente. Il est supposé qu'elles sont purement ornementales. Le sujet est capable de vivre d'une alimentation exclusivement composée de maïs et montrera des signes de malnutrition s'il est nourri avec un régime composé d'autres aliments.

Toute plante de l'espèce Zea Mays venant à être en contact avec SCP-1846 produira des épis anormalement nutritifs (comparativement aux plantes de test) et vivra approximativement quatre fois plus longtemps. SCP-1846 n'a pas de contrôle sur cet effet. Ce phénomène n’entraîne pas la dégradation du sol dans lequel le maïs est cultivé.

Lorsque SCP-1846 est entouré d'un matériau n'étant pas composé de matières granulaires, une force non identifiée inflige invariablement de lourds dommages audit matériau, apparemment de manière à dégager un passage entre SCP-1846 et le ciel. Si un tel passage venait à se former, cette force tentera d’enlever SCP-1846. Toutefois, SCP-1846 est capable d'y résister dans une certaine mesure, la force l'attirant généralement vers le haut à une vitesse de 0,5 m/s.

Enfermer SCP-1846 dans du verre ou du béton aura pour effet de provoquer un vent descendant allant de 60 à 80 km/h, concentré vers le sujet. Bien que cela puisse causer des dommages à l'environnement du sujet, ce n'est pas suffisant pour rompre son confinement.

SCP-1846 n'a montré aucune tendance agressive et est généralement très coopératif avec le personnel de la Fondation.

Addendum : Tous les éléments collectés indiquent qu'avant le ██/██/████, SCP-1846 était physiquement impossible à distinguer d'un être humain et ne présentait pas de propriétés anormales hormis ses besoins alimentaires et son effet sur le maïs. Les seuls documents existants à propos de SCP-1846 concernent son emploi à la compagnie de lobbying [SUPPRIMÉ] où il travaillait sous le nom de Clint Holton. Les employés avaient rapporté le comportement légèrement inhabituel de SCP-1846, bien qu'aucun d'entre eux n'avait connaissance des activités du sujet en dehors de ses heures de travail.

Les autres propriétés de SCP-1846 se sont manifestées le ██/██/████, durant une réunion d'affaire avec le sénateur américain [SUPPRIMÉ] dans la résidence privée de ce dernier. Le sénateur a appelé les autorités après que SCP-1846 ait spontanément développé son enveloppe de feuilles de maïs, après quoi des dommages significatifs ont été infligés à la résidence du sénateur. SCP-1846 a pu se mettre à l'abri dans le bunker anti-atomique du bâtiment jusqu'à l'arrivée de la Fondation.

Extrait de l'Enregistrement de l'Interview 1846-2 :

SCP-1846 : Je vous assure, l’essentiel dans tout ça, c'est que je suis un ange. Pas l'ange d'un dieu pour lequel des gens prient encore à l'heure actuelle, cependant, et évidemment pas l'un de ces types qui ont juste une paire d'aile.

Dr █████ : De quel dieu parlez-vous, alors ?

SCP-1846 : Il se fait appeler Srqnabotf, S-r-q-n-a-b-o-t-f avec un S majuscule. Je pense que le dernier groupe à l'avoir vénéré est mort un peu après que les Espagnols aient débarqué. C'est un dieu du maïs et, eh bien, c'est LE dieu. Je ne pense pas qu'il y en ait d'autres.

Dr █████ : Je vois. Et je présume que vos propriétés sont le résultat de votre dévouement à une divinité du maïs ?

SCP-1846 : C'est bien ça. Œuvrer pour un dieu du maïs fait de moi un ange du maïs, naturellement. Mon job, voyez-vous, c'était de faire pression pour obtenir des subventions plus élevées en faveur des producteurs de maïs. J'ai choisi ce job moi-même. C'est ce qui le fait vivre, voyez-vous. Que le maïs pousse et soit utilisé.

Dr █████ : Je suppose que c'est logique. Y en a-t-il d'autres comme vous ?

SCP-1846 : Et bien, il y en avait. Voyez-vous, il leur est arrivé la même chose qu'à moi. Ils étaient tous dehors dans les champs à baiser du maïs ou je ne sais quoi d'autre quand c'est arrivé, et ils se sont tout à coup fait aspirer dans le ciel. Peut-être qu'il y a eu quelque chose à propos de ça dans les actualités.

Dr █████ : Quand vous dites "ça", je suppose que vous faites référence au développement de toutes vos autres propriétés. Pouvez-vous m'expliquer pourquoi cela s'est produit ?

SCP-1846 : Comment vous expliquer ça… c'est comme l'enlèvement de l'église. Srqnabotf a décidé qu'il en finirait dès qu'il aurait réussi à faire quitter ses anges de la Terre et c'est pour ça qu'il nous a fait revenir à notre Véritable Forme – mettez une majuscule à "Véritable" et "Forme" – et donc enlevé la plupart d'entre nous. Il y a des chances qu'il m'attende, moi et peut-être quelques autres âmes chanceuses. Alors des choses vont arriver.

Dr █████ : Il me semble qu'il serait plus approprié de se pencher sur ce scénario lors de la prochaine interview. Pour l'instant, pourriez-vous m'expliquer pourquoi vous étiez protégé ?

SCP-1846 : Bien sûr. En fait, Srqnabotf possède tous les pouvoirs d'un dieu, évidemment. Mais il n'a pas une notion du temps très précise et ne comprend pas très bien comment les humains peuvent fabriquer des choses.

Dr █████ : Je ne vois pas vraiment le rapport.

SCP-1846 : Quand il voit un matériau comme du bois, de la pierre ou du métal qui l'empêche de m'emmener en haut, il sait qu'il doit l'arracher, parce qu'il est solide. Mais quand il voit le béton ou le verre, il pense que c'est du gravier ou du sable. Alors il souffle dessus pour s'en débarrasser, et je ne pense pas qu'il ait réalisé que ça ne marche jamais.

Dr █████ : Sérieusement ?

SCP-1846 : Ne me lancez pas sur le sujet. Vraiment, il en sait moins sur le monde que n'importe quel enfant humain et j'ignore comment mais c'est lui qui nous domine… je peux vous donner un tuyau ?

Dr █████ : Allez-y.

SCP-1846 : Achetez beaucoup de maïs, mangez beaucoup de maïs, investissez dans le maïs. Et je ne dis pas ça juste parce que c'est mon boulot – votre place dans l'au-delà dépend en fait de la quantité de maïs que vous faites pousser ou utilisez. Ce qui est un peu n'importe quoi, quand on y pense, parce que ça veut dire que tous ceux qui vivaient en Eurasie avant l'échange colombien se font arracher les artères par des grains de popcorn const-

Dr █████ : Urk, je vois le tableau.

SCP-1846 : Désolé.

Les propos de SCP-1846 n'ont pu être vérifiés et sont probablement invérifiables. Nous rappelons au personnel qu'il doit faire preuve de scepticisme lors de l'évaluation des demandes de SCP-1846.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License