SCP-1845
notation: +4+x
eugenio.jpg

""Portrait Royal Officiel" de SCP-1845-1

Objet # : SCP-1845

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-1845 doit être logé dans un habitat climatisé, parfaitement clos, simulant une forêt tempérée d’Amérique du Nord. Des caméras cachées capables de filmer avec une faible luminosité doivent être installées à l’intérieur afin d’observer SCP-1845. SCP-1845 doit être fourni en nourriture végétale supplémentée en nutriments afin de compléter la nutrition déjà disponible grâce aux plantes et aux insectes de l’habitat. Un clavier et un écran doivent être installés à proximité du terrier de SCP-1845-1 afin de faciliter la communication entre SCP-1845-1 et les Agents de Niveau 2 ou plus.

Toutes les requêtes formulées par SCP-1845-1 doivent être examinées au cas par cas par l’O5, en ce qui concerne la nature de l’objet demandé et le désir de SCP-1845-1 de coopérer avec les agents. Aucun mammifère ou oiseau extérieur ne doit être transporté dans les locaux, excepté à des fins de tests.

L’habitat de SCP-1845 doit être inspecté deux fois par mois, ainsi qu’après toute observation d’un comportement suspect. Toute découverte d’outils ou de plans d’évasion, de communication, d’armement, de départ d’incendie volontaire ou d’interférence avec les caméras aura pour conséquence la mise en place de la Procédure Déshérence. Dans l’éventualité d’une brèche de confinement, la Procédure Dépossession Récente doit être implémentée.

Il est interdit de s’adresser à SCP-1845-1 par son titre ou par toute forme de formule de courtoisie. SCP-1845-1 est actuellement convaincu que lui et ses sujets sont des prisonniers de guerre, et que ses alliés vont payer sa rançon ou le libérer dans un futur proche ; il convient de ne pas démentir cette idée. Des gardes-chasse de la Fondation doivent mener des battues régulières dans l’environnement d’origine de SCP-1845 afin de rechercher des animaux non-confinés.

SCP-1845 ne doit, en aucune circonstance, être mis au courant de l’existence de SCP-1006 ou de tout autre objet SCP aviaire ou mammifère non-humain.

Description : SCP-1845 se compose actuellement des entités suivantes :

  • Un renard roux américain mâle (Vulpes vulpes fulvus), âgé d’approximativement trois (3) ans lorsqu’il est entré en possession de la Fondation en 20██, désigné SCP-1845-1.
  • Quatorze (14) rats musqués, douze (12) canards, six (6) pygargues à tête blanche, deux (2) daims, trois (3) chats sauvages, deux (2) loups et deux (2) corbeaux, désignés SCP-1845-2.
  • Vingt-six (26) pigeons, seize (16) pumas, douze (12) écureuils, onze (11) moutons, huit (8) ours à collier, six (6) ratons-laveurs et un (1) tigre du Bengale, désignés SCP-1845-3.

Les membres de SCP-1845 sont physiologiquement identiques aux membres normaux de leur espèce. Cependant, ces animaux se sont avérés posséder une intelligence quasi-humaine, ont montré qu’ils étaient capables de fabriquer des outils simples à partir des objets de leur habitat ou des objets introduits par la Fondation, et possèdent un système de gouvernement similaire à celui du féodalisme médiéval européen.

La liste des outils découverts lors des inspections de l’habitat comprend :

  • une fronde faite d’écorce et de brindilles,
  • une hachette constituée d’un manche de bois et d’un morceau de silex aiguisé en guise de lame,
  • des allumes-feu,
  • des instruments de musique primitifs, comprenant une flûte, des tambours et un instrument à cordes ressemblant à un luth,
  • un couteau de gravure en silex,
  • une arme semblable à une lance apparemment destinée à être harnachée sur le dos d’un quadrupède, avec la pointe vers l’avant,
  • une petite catapulte,
  • plusieurs nuances de peinture, faites d’ocre et d’insectes écrasés,
  • plusieurs croix et icônes religieuses gravées ou peintes (au moyen de la peinture mentionnée ci-dessus) sur des surfaces de bois ou sur les murs de l’habitat,
  • un petit canoë,
  • des plumes à écrire et de l’encre,
  • une toile servant à couvrir l’entrée de la tanière de SCP-1845-1,
  • des capes de laine et des manteaux à capuche,
  • un rosaire.

SCP-1845-1 est le "chef" de la colonie et le seul membre du groupe à être capable d’utiliser le clavier mis en place. SCP-1845-1 se considère comme héritier d’une lignée royale et se réfère à lui-même en employant le titre "Son Altesse Royale, Eugène le Second, par la Grâce de Dieu, Roi de la Forêt, Seigneur des Plaines, Duc du Grand Sapin et des Broussailles, Comte du Marais, Margrave de ██ ███████, Gardien de Tous les Ruisseaux et Rivières, et Protecteur des Cités des Hommes, Défenseurs de la Foi." SCP-1845-1 déclare que lui et ses fidèles sont de religion Catholique Romaine, et il semble être très pieux – il a été observé, via les caméras de surveillance, en train de prier avant ses repas, de respecter le carême et autres dates saintes, et même d’ordonner que d’autres membres de la colonie qu’il perçoit comme manquant de piété soient punis.

Bien qu’il soit incapable de parler, SCP-1845-1 a montré qu’il savait lire, et qu’il comprenait, lorsqu’on lui parle, des dialectes modernes et archaïques d’anglais, de français et de latin, et qu’il était capable de communiquer avec les Agents de la Fondation au moyen du clavier. Son langage de prédilection est l’ancien français. Toutes les communications émises par SCP-1845-1 emploient la première personne du pluriel (le "nous" royal).

SCP-1845-1 possède un large éventail de connaissances en rapport avec la féodalité médiévale en Europe, la théologie catholique romaine, l’histoire et la mythologie de l’antiquité grecque et romaine, ainsi que les œuvres d’Homère, d’Aristote, de Chaucer, de Mallory, de Bodin, de Shakespeare et de Cervantes (bien qu’il exprime un grand dégoût envers ce dernier).

SCP-1845 se réfère à SCP-1845-2 comme étant ses "chevaliers" et sa "noblesse", et déclare leur avoir donné des titres tels que "le Duc de l’Orme", "la Comtesse du Sentier de █████████", ou "le Chevalier au Chardon". De même, il identifie les membres de SCP-1845-3 comme des "serfs" ou les "gens du peuple". Cette hiérarchie semble être appliquée de façon très stricte, SCP-1845-3 accomplissant des tâches manuelles telles que la fabrication d’outils, la collecte de nourriture et les travaux de terrassement sous la supervision de SCP-1845-2, qui se réfère à SCP-1845-1 pour avoir des instructions. Les actes de violence sont sévèrement punis – seules trois morts violentes ont été documentées, celles de deux (2) pigeons et d’un rat musqué appartenant à SCP-1845-3, ce dernier ayant été exécuté par pendaison à la suite d’un "procès" où il a été reconnu coupable d’avoir causé la mort des deux premiers.

Les membres de SCP-1845 sont capables de communiquer entre eux grâce à leurs vocalisations et à leur langage corporel, quelle que soit l’espèce. A ce jour, aucune communication directe avec un membre de SCP-1845-2 ou de SCP-1845-3 n’a encore été établie. Un seul autre animal que SCP-1845-1 a été vu en train d’utiliser le langage écrit – un raton-laveur appartenant à SCP-1845-3, qui a été observé en train d’écrire sous la dictée de SCP-1845-1, en latin, avec une plume et de l’encre. Ce membre de SCP-1845-3 a jusqu’ici refusé d’écrire quoi que ce soit lorsque la demande venait d’un membre de l’équipe.

En dehors des animaux cités précédemment, quatre (4) animaux – un (1) canard, un (1) pygargue à tête blanche et deux (2) corbeaux – sont morts dans l’habitat depuis le confinement de SCP-1845. Six (6) animaux – deux (2) pigeons, deux (2) canards, un (1) pygargue à tête blanche et un (1) raton-laveur – sont nés depuis. Ces animaux ont acquis un degré d’intelligence comparable à celui de leurs parents à une vitesse cohérente avec la croissance et la maturité sexuelle normale de leur espèce.

SCP-1845 a été porté à l’attention de la Fondation en 20██, lorsque des rapports évoquant des animaux au comportement inhabituel et des attaques envers des humains et d’autres animaux commencèrent à apparaître fréquemment aux environs de ███████, à ██. Les unités de l’enquête préliminaire furent obligées de battre en retraite après avoir été attaquées par un groupe de ratons laveurs, de canards, d’écureuils et de chats sauvages, qui semblaient porter des peintures de guerre. La Force d’Intervention Mobile Sigma-853 ("Fourrière") fut envoyée sur place, et découvrit que deux (2) groupes d’animaux d’espèces variées, portant respectivement des peintures rouges et noires, étaient apparemment "en guerre" dans une zone s’étendant sur plusieurs centaines de kilomètres carrés de ██████████ ainsi que sur les zones métropolitaines de ███████ et ██████. SCP-1845-1 fut identifié comme le commandant apparent des animaux peints en rouge. La FIM Sigma-853 engagea un combat avec SCP-1845 en employant des armes non-mortelles au cours d’une "bataille rangée" entre les deux factions. Après la mort de █ membres de la FIM et de ██ animaux, les animaux survivants des deux factions, suivant apparemment les vocalisations de SCP-1845-1, cessèrent de combattre et se "rendirent", se laissant capturer par la Fondation. L’incident fut expliqué dans les médias comme une fuite chimique dans le █████ █████ ayant provoqué des comportements inhabituels chez les animaux.

SCP-1845-1 a déclaré ne pas être responsable de la "guerre" qui a conduit a sa découverte, et qu’il tentait de mater un soulèvement d’une partie de ses sujets, menés par un cerf à queue noire (Odocoileus hemionus columbianus) qu’il désigne sous le nom du "Duc Baxter de la Baie de l’Ouest." SCP-1845-1 parle du cerf en question en utilisant des termes violents, le décrivant comme un "grossier bandit usurpateur protestant" qui, selon lui, les a "faussement accusés de sorcellerie, a assassiné notre Reine Consœur, et a enlevé le Prince de █████ █████", avant de retourner une grande partie de la "noblesse" et du "peuple" contre lui. Il insiste régulièrement sur le fait que le cerf est toujours en liberté et rassemble une armée contre sa nation, et qu’il le vaincra dès qu’il sera libéré de sa captivité. Aucun cerf correspondant à la description fournie par SCP-1845-1 ne se trouve parmi les membres de SCP-1845 ou n’a été trouvé parmi les animaux morts au cours de l’intervention.

Les origines de l’intelligence de SCP-1845, de sa forme de gouvernement ou des connaissances possédées par SCP-1845-1 sont inconnues. SCP-1845-1 refuse de répondre de façon directe à cette question, réplique à toutes les tentatives d’enquête sur le sujet en parlant de ses ancêtres royaux, remontant d’après lui à des "temps immémoriaux", et se lance dans un débat sur la monarchie de droit divin.

Liste de Requêtes de SCP-1845 :

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License