SCP-1841-EX
notation: +5+x
liszt.png

F████ L████, d'où SCP-1841 émane

Objet # : SCP-1841-EX

Classe : Euclide Neutralisé Euclide Keter Expliqué

Dossier de confinement original retrouvé dans les archives de la Fondation Royale pour le Suivi des Curiosités et des Phantasmagories. Dernière édition le 16/03/1878.

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-1841 reste hors de confinement à ce jour, étant donné que son échelle et sa nature éphémère rendent impossible toute appréhension de ceux qui en sont affligés. La personne de M. F████ L████ est actuellement hors de portée de la Fondation, étant sous la protection de l’Église Catholique Romaine et de l'Empire Allemand. La Fondation devra suivre tous les mouvements de M. L████ et communiquer par télégraphe avec les bureaux de maréchaussée de toutes les régions où il joue ou voyage, et devra contribuer par sa stratégie et ses envoyés à disperser toute émeute ou comportement indécent résultant de sa présence.

Les associés et autres membres de la Fondation Royale n'ont pas l'autorisation d'assister aux représentations données par M. L████, de peur qu'ils ne deviennent eux-même affectés. Toute personne affectée par SCP-1841, représentant une brèche pour la paix, peut être dépêchée ou pacifiée par tous les moyens nécessaires. L'examen médical des personnes infectées est autorisé dans l'objectif d'identifier les moyens par lesquels l'infection SCP-1841 se propage. La stimulation électrique ou manuelle des dames en pleine crise d'hystérie due à SCP-1841 est autorisée si cela est nécessaire pour calmer leurs besoins féminins et empêcher tout comportement inapproprié.

Description : SCP-1841, référé dans la presse publique comme la "fièvre de L████" ou "L████omanie", est une succession de comportements publics des plus mystérieux, engagés par des personnes exposées aux représentations publiques de F████ L████, un compositeur et pianiste d'origine hongroise. Par le biais d'un moyen encore inconnu par la science, toute personne observant et écoutant M. L████ jouer du piano, que les compositions en question soient les siennes ou celles d'autres compositeurs, risque de contracter SCP-1841, qu'elle devra par la suite endurer entre trois heures au moins et cinq ans au plus. Depuis que l'existence de SCP-1841 a été pour la première fois documentée à Berlin en 1844, des infections primaires ou secondaires ont affecté un nombre inconnu de milliers de personnes à travers l'Europe continentale.

Approximativement soixante-trois pour cent des personnes exposées à une performance de L████ sont touchées par les symptômes de SCP-1841. Celles de sexe féminin sont plus facilement submergées par SCP-1841, bien que des hommes de la jeune génération (les Bohémiens et les célibataires confirmés notamment) se soient également montrés être facilement affectés. Les symptômes initiaux commencent à se manifester au cours de la performance elle-même, et incluent des braillements et des acclamations agités, une tendance à danser d'une manière non appropriée au tempo de la composition, des conversations échauffées, et dans de nombreux cas des tentatives de toucher M. L████ au cours de ses représentations, ou de se soustraire avec ses effets personnels, ses déchets ou des cordes de piano rompues. Même au cours des représentations elles-même, des rixes ont été observées éclater entre des membres de l'audience pour s'approprier des restes laissés par le pianiste, tels que des mégots de cigare ou des fonds de café.

Suite à la fin de ses performances, les personnes infectées ont souvent tenté de suivre M. L████ dans ses quartiers, menant à des situations de rixe ou d'émeute requérant l'intervention de la maréchaussée. Les personnes interrogées suite à une crise de SCP-1841 ont insisté pour parler de M. L████ en des termes des plus hagiographiques, le décrivant comme le plus grand musicien au monde, et vénérant tout objet lui ayant été volé comme une sainte relique. Une infection secondaire est possible comme résultat des efforts de ces personnes, souvent remarquées en train de "prêcher" les grâces de M. L████ à autant de leurs connaissances que possible et poussant ainsi ces personnes à chercher à le rencontrer. Des crises majeures de SCP-1841 se sont produites à de multiples reprises au cours de ses tournées en Allemagne, et ce plusieurs jours avant que M. L████ ne soit lui-même arrivé en ville.

Dans des cas extrêmes, les dames souffrant de SCP-1841 ont été vues souffrir d'hystérie pour s'être trouvées en présence de M. L████, oubliant entièrement toute bienséance et façon de se tenir de manière à se comporter comme de vulgaires filles de joie. Celles qui sont affligées à ce point décrivent des illusions élaborées quant à l'attrait intime de M. L████, allant jusqu'à rejeter leurs propres époux, et ne peuvent être empêchées d'agir de manière impudente et inappropriée tant que l'infection persévère. Le massage pelvique et la stimulation électrique se sont avérés efficaces pour dissiper temporairement ces comportements ; il doit toutefois être pris soin que la dame affectée n'ait pas M. L████ à l'esprit à ce moment là, de peur que l'amorce du paroxysme hystérique ne renforce l'illusion dont elles sont atteintes.

La cause de SCP-1841 est inconnue. Au cours d'un interrogatoire conduit en 1863, M. L████ lui-même a nié toute compréhension du phénomène et toute capacité à le contrôler, et a déclaré en outre qu'il trouvait les réactions hystériques des dames assistant à ses représentations des plus troublantes. Prenant en compte la curieuse capacité de SCP-1841 à affecter les esprits, une connexion au salon parisien "Sommes-Nous Devenus Magnifiques ?" est suspectée ; aucune preuve directe d'un lien entre M. L████ et cette organisation, toutefois, n'est à ce jour connue à Londres.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License