SCP-184-FR
notation: +18+x

Objet # : SCP-184-FR

Niveau de menace : Rouge

Classe : Keter

Procédures de confinement spéciales : L'emplacement exact de SCP-184-FR doit être interdit d'accès à toute personne non habilitée, et l'espace géographique concerné doit être clôturé de façon à délimiter une superficie de 10 km², officiellement présenté comme une station mesurant l'activité sismique dans la région. Des baraquement résidentiels seront placés au sein de la propriété, afin d'héberger l'équipe de recherche et les agents affectés respectivement à l'étude et à la protection de l'anomalie. Les employés de la Fondation ne sont pas autorisés à s'approcher à moins de 10 mètres de l'objet d'étude. Le matériel nécessaire pour permettre de prélever des échantillons à distance doit être fourni à l'équipe sur place, entretenu et remplacé si besoin, sur demande du chef de projet.

Tentative d'accès à la base de donnée en cours_

SCRIPTS EN COURS D'EXÉCUTION

Mot de passe : 9Mkb28tsN2BDHB72vx4f████_

VÉRIFICATION DES ACCRÉDITATIONS EN COURS

Mot de passe accepté_

ACCRÉDITATION DE NIVEAU █ RECONNUE. VEUILLEZ PROCÉDER.

SÉCURISER CONTENIR PROTÉGER

Description : SCP-184-FR se situe en Laponie centrale, exactement à ███ km de Stockholm et à proximité du Kungsleden. Il s'agit d'un inselberg2 en arkose, situé en terrain plat et s'élevant à une hauteur d'environ 34 m au-dessus du niveau de la mer. Des études du terrain ont révélé que la partie visible de l'anomalie n'était que minoritaire : la formation en grès s'enfonce plus profondément sous terre, lui conférant une taille totale de 94 m, de la racine à la pointe.

Sa composition est la suivante :

  • 50% de feldspaths
  • 30% de quartz
  • 20% de basaltes et de fragments rocheux

SCP-184-FR a la particularité de diffuser en permanence une légère charge d'énergie thermique, variant entre 84 et 98 J/g d'ordinaire. Le rocher est à l'origine d'une anomalie qu'il génère sur une zone circulaire d'environ 3 mètres de diamètre : la-dite zone se trouve mise en évidence lors des chutes de neige, cette dernière fondant autour de l'objet anormal en raison de l'émission permanente de chaleur.

Tout être vivant se trouvant au sein de cette zone circulaire deviendra le sujet d'échanges thermiques allant de son organisme à l'anomalie, ceci jusqu'à ce qu'il décède, ses organes vitaux ne pouvant assurer leurs fonctions sans chaleur. Les isolants thermiques connus à ce jour sont capables de ralentir les effets anormaux, mais d'une façon bien insuffisante pour pouvoir protéger efficacement un individu vivant.
Ci-dessous un tableau résumant le temps nécessaire en moyenne à un être humain normalement constitué pour tomber dans les divers stades de l'hypothermie, depuis son entrée dans la zone d'influence de SCP-184-FR :

Stade Temps nécessaire en moyenne
Normothermie 36 secondes
Hypothermie légère 1 minutes 12 secondes
Hypothermie modérée 2 minutes 48 secondes
Hypothermie sévère 5 minutes 12 secondes

Il est à noter que les échanges thermiques cesseront une fois la victime extraite hors de la zone concernée. Il sera cependant nécessaire d'appliquer les premiers soins, pour pallier les dommages éventuellement produits par l'entité. Les experts médicaux de la Fondation sont parvenus à établir un protocole capable de maintenir en vie un être vivant soumis à l'influence de SCP-184-FR, en tenant compte de plusieurs observations :

  • Même lorsqu'elle ne se trouve plus sous l'action de SCP-184-FR, des résidus anormaux subsistent sur l'organisme de la victime, et continuent à absorber sa chaleur, y compris celle que l'on pourrait lui procurer artificiellement. Ces résidus disparaîtront d'eux même, il faut simplement maintenir le patient en vie et en état.
  • Les échanges thermiques sont facilités lorsque la victime se trouve dans un environnement à faible température.
  • Les échanges thermiques sont facilités si la victime se trouve sous l'effet d'une hypothyroïdie, provoquée par des substances telles que l'alcool, les barbituriques…
  • Les échanges thermiques sont facilités si la victime souffre d'un syndrome d'immuno-déficience.

Il est capital que SCP-184-FR ait absorbé une quantité d'énergie thermique supérieure à [DONNÉES CORROMPUES] avant le samedi compris entre le 20 et le 26 Juin de chaque année, UTC+02:00 (EET). Il s'agit là de la principale responsabilité de l'équipe de chercheurs en place sur la station d'observation.

Dans le cadre de tests, le chef de projet peut effectuer une réclamation officielle demandant à ce que l'événement Aestus soit déclenché, sous contrôle de la FIM Phi-5. Il lui faut pour cela remplir et faire approuver les documents nécessaires, par une autorité suffisante et trois mois au moins précédant la date de l'événement.

Addenddum I : En regard des échanges thermiques négligeables :

Il s'est avéré que les effets de SCP-184-FR n'étaient pas uniquement restreints à son environnement proche.

En effet, SCP-184-FR semble capable d'effectuer des échanges d'énergie thermique avec des être vivants à partir de tout endroit du globe. Il use pour cela de divers vecteurs, comptant entre autres l'eau, la roche, diverses précipitations, certains germes, certaines substances…

Cependant entre 98,2 et 99,4 % de l'énergie prélevée par ces processus "indirects" se retrouve redistribuée dans l'environnement proche de la victime, et ne vient donc pas alimenter SCP-184-FR. En conséquence, ces échanges sont entièrement négligeables et ne doivent pas être comptabilisés dans les calculs de l'équipe scientifique.

La façon de traiter de ces cas ne diffère pas d'un traitement normal appliqué à une victime directe de SCP-184-FR.

- Chercheur Listonius en charge du projet.

Addenddum II : Instance de SCP-184-FR :

Uluruaestus.jpg

Instance désactivée de SCP-184-FR, Australie, vue aérienne.

Il s'est avéré qu'une instance neutralisée de SCP-184-FR existe sur le sol australien, au sein du parc national d'Uluru-Kata Tjuta. Il s'agit d'Ayers Rock, un inselberg en grès datant du Néoprotérozoïque.

Une seconde instance, active cette fois-ci, fut découverte au █████. Sa destruction malencontreuse lors des événements historiques de 19██ provoqua l'événement Nucleus.
Aujourd'hui, cette instance est considérée comme étant neutralisée, et le site a été nettoyé de toute trace de passage de la Fondation.

Les trois instances connues de SCP-184-FR présentent ou présentaient toutes une inscription sur leur surface ouest, écrite en un dérivé primitif du chtokavien. Mises bout à bout, les inscriptions forment un commencement de phrase encore incomplète, traduite approximativement par : "Lorsqu'il n'y eut plus de vie, plus de chaleur, alors le soleil…".

La tournure de la phrase laisse entendre un double-sens au niveau du mot "soleil", mais sans la suite, il est impossible de le saisir précisément. Je pense néanmoins que les réflexions doivent être orientées vers les termes "apocalypse thermique" ou similaires.
- Dr. Dvornikov, spécialiste en linguistique serbo-croate


ADDENDUM AESTUS

ACCRÉDITATION RECONNUE

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License