SCP-1830-J
notation: +7+x
blank.png

Objet no : SCP-1830-J

Classe : Keter

Procédures de Confinement Spéciales : Confiner SCP-1830-J est plus facile à dire qu’à faire, puisque nos moyens actuels ne font tout simplement pas le poids. Il va sans dire que la Fondation doit chercher dans les moindres recoins toute documentation affectée par SCP-1830-J et en finir une bonne fois pour toutes, ou bien ce n’est qu’une question de temps avant la fin des haricots.

Toutes les personnes affectées par SCP-1830-J doivent être éliminées sans pitié, le temps étant compté. Il s'agit d'une méthode qui a fait ses preuves pour mettre fin à tout cela. La Fondation avait jadis tenté le coup de l’administration d’amnésiques, mais le chemin de l’enfer est pavé de bonnes intentions. Les membres du personnel qui interagissent avec les victimes de SCP-1830-J se doivent de porter des protections auditives, car il vaut mieux prévenir que guérir.

Description : À toutes fins utiles, SCP-1830-J est une anomalie qui affecte les individus et les incite à utiliser des tournures de phrase clichées et usées jusqu'à la corde dans des documents écrits, ainsi qu’à percevoir les autres documents comme étant sous le joug de SCP-1830-J. Par les temps qui courent, la part de la population mondiale affectée par SCP-1830-J est estimée à environ ██ % (grosso modo), mais il pourrait ne s'agir que de la partie émergée de l'iceberg.

SCP-1830-J est capable de se propager comme une traînée de poudre et doit être évité comme la peste. Tenter de convaincre les victimes qu’elles sont affectées par SCP-1830-J est comme parler à un mur, car elles pensent que SCP-1830-J est la meilleure chose depuis l’invention du fil à couper le beurre. L'administration de tests d'intelligence standards donne à penser qu'elles n'ont plus toute leur tête. La communication avec les victimes fait également courir un risque de propagation de SCP-1830-J, car lorsque votre regard pénètre longtemps au fond d'un abîme, l'abîme, lui aussi, pénètre en vous.

Pour autant que nous sachions, l’origine de SCP-1830-J remonte à l’Angleterre du milieu du XIXe siècle, où la tournure de la phrase "███████ ███ ████ ██████ ██ ████████" peut être là où tout a commencé, bien que cela puisse n’être qu’un coup d’épée dans l’eau.

S’il était permis à SCP-1830-J de lui mettre la paille au cul, il est clair comme de l'eau de roche que la littérature en tant que forme d'art mordrait la poussière : même si les goûts et les couleurs ne se discutent pas, les œuvres affectées par SCP-1830-J sont à mille lieues d’être lisible. Bien que la Fondation doive s'estimer heureuse du fait qu'aucune épidémie massive de SCP-1830-J ne se soit produite, il se peut que ce ne soit que le calme avant la tempête.

Addendum : Il semble que nous ayons été menés en bateau ; SCP-1830-J était sous notre nez depuis le début. Je propose que nous verrouillions cet article une bonne fois pour toutes, afin que personne d'autre ne se prenne les pieds dans le tapis. Tout est bien qui finit bien !

C'est une bonne chose que le reste de la base de données soit en lieu sûr.

- Dr Major

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License