SCP-1817
notation: 0+x
p6gBPpa.png

Agent ███████ se tenant au bord de SCP-1817.

Objet #: SCP-1817

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : Une barrière grillagée de trois (3) mètres de haut surmontée de barbelés a été construite à cent (100) mètres de distance du bord de SCP-1817. Tous les membres du personnel présents sur le site de l’anomalie doivent porter des tenues hazmat de niveau A. Au moins trente (30) membres du personnel doivent patrouiller le périmètre de SCP-1817 en toutes circonstances.

Des tenues identiques à celles ayant été mentionnées précédemment sont obligatoires pour tout membre du personnel de la Fondation travaillant sur des échantillons de SCP-1817-1. Les membres du personnel ne doivent pas tenter de chercher à contacter ou adresser la parole aux instances de SCP-1817-A, mais sont autorisés à parler avec les entités si ce sont elles qui engagent la conversation.

Description : SCP-1817 désigne une zone de forme irrégulière mesurant approximativement 5km2, située à environ deux (2) kilomètres de █████████, en France. Un épais banc de brouillard, désigné SCP-1817-1, est présent sur place en toutes circonstances, en dépit de toute condition météorologique. Les tests n’ont révélé aucune propriété anormale inhérente à la composition de ce brouillard. La substance est suffisamment dense pour obstruer toute vision à plus d’un mètre cinquante (1,50 m) de distance. Lorsqu’il est inhalé, SCP-1817-1 libère dans le corps du sujet un composant actuellement non-identifié qui provoque une réaction chimique causant la combustion dudit sujet. De plus, la substance détruit graduellement toute peau ou matière organique en trente (30) minutes. Par conséquent, l’ensemble de la zone SCP-1817 couverte par SCP-1817-1 est dénuée de toute couche arable de terre. Un autre composant inconnu de SCP-1817-1 semble agir comme un anesthésiant au cours de ce processus, compte tenu du fait qu’aucun sujet ne rapporte de sensation de douleur jusqu’à ce qu’il soit retiré de SCP-1817 et séparé de SCP-1817-1.

SCP-1817-A se réfère à un groupe d’entités résidant à l’intérieur de SCP-1817. En raison de la nature de SCP-1817-1, on suppose que ces entités ne sont pas constituées de matériaux organiques. L’apparence de ces créatures varie considérablement, mais plusieurs facteurs sont communs à toutes les instances de SCP-1817-A :

  • L’usage de deux (2) appendices pour la locomotion
  • Une coloration vert foncé
  • Une silhouette vaguement humanoïde
  • Une large ouverture évoquant une bouche qui s’étire en travers de leur torse
  • L’intelligence, ainsi que la capacité de parler et comprendre une grande variété de langages1

A l’inverse, les instances ont d’autres caractéristiques plus variables. En particulier :

  • Le nombre de membres supérieurs peut varier de deux (2) à dix (10)
  • La taille d’un spécimen peut aller de trois (3) à six (6) mètres
  • Des ailes évoquant celles d’une roussette géante (Acerodon jubatus) sont présentes à la place de certains des membres supérieurs
  • Le nombre de dents dans la cavité buccale peut aller de zéro à plusieurs centaines.

Ces entités semblent soit incapables soit extrêmement peu désireuses de quitter SCP-1817 et réagissent violemment à toute tentative visant à les y obliger. De plus, des instances de SCP-1817-A s’opposent activement à toute tentative du personnel visant à explorer la zone de SCP-1817.

Rapport d’Entretien-1817-Alpha:

Interviewé : SCP-1817-A-01

Interviewer : Agent Sophia Lagrange

Avant-propos : Le rapport suivant comprend la première tentative de communication de la Fondation avec une instance de SCP-1817-A.

<Début du Rapport>

Agent Lagrange : Bonjour.

SCP-1817-A-01 : Veuillez partir.

Agent Lagrange : Je dois vous poser certaines questions, s’il vous plaît.

SCP-1817-A-01 : Veuillez partir.

Agent Lagrange : Pourquoi voulez-vous que je parte ?

SCP-1817-A-01 : C’est dangereux, ici, et nous n’avons pas besoin que quelqu’un interfère dans notre travail.

Agent Lagrange : Nous n’allons pas interférer. Nous pouvons certainement vous aider. Si vous nous autorisez, mon équipe et moi, à nous aventurer plus loin dans cette zone, nous pourrons vous procurer notre assistance autant que possible.

SCP-1817-A-01 : Vous ne pouvez pas aider, Sophia2. Rien de bon ne se produira si votre organisation tente d’interférer.

Agent Lagrange : Nous avons beaucoup de ressources, ainsi que des connaissances qui pourraient s’avérer vitales au regard de ce que vous tentez de faire.

SCP-1817-A-01 : Non, vous n’en avez pas. Si vous continuez d’essayer d’entrer, je vais devoir m’y opposer physiquement.

[L’Agent Lagrange consulte le reste de l’équipe pendant plusieurs minutes.]

Agent Lagrange : D’accord. Nous allons partir, maintenant.

<Fin du Rapport>

Conclusion : L’Agent Lagrange va mener une mission d’exploration sous couverture dans SCP-1817 afin d’obtenir davantage d’informations sur la zone et sur l’anomalie qui s’y trouve.

Rapport de Mission 1817-Alpha : Le 18/05/1995, l’Agent Lagrange, accompagnée par la FIM Epsilon-03 (aka “Plaisirs des Yeux”), s’aventura dans SCP-1817 afin d’explorer la zone et découvrir de possibles anomalies supplémentaires. Presque immédiatement après leur intrusion dans la zone, un large groupe d’instances de SCP-1817-A s’approcha du groupe et força les agents à retourner vers la limite de SCP-1817. Un SCP-1817-A déclara à l’Agent Lagrange, "Nous vous avions dit de vous éloigner de notre zone," avant de retourner à l’intérieur de SCP-1817.

Rapport de Mission 1817-Beta : Des agents de la Fondation s’approchèrent de SCP-1817 par les airs via l’utilisation d’un hélicoptère de la Fondation. Cette méthode de transport présentait le double avantage de transporter les membres du personnel de façon sûre en un point précis de l’anomalie et de dégager temporairement une partie de la zone de toute présence de SCP-1817-1 s’y trouvant. Un groupe de SCP-1817-A comptant approximativement cinquante (50) individus suivit agressivement les traces de l’hélicoptère, mais fut incapable d’attaquer le véhicule. Un large trou, d’environ vingt (20) mètres de diamètre, a été découvert au cours de cette expédition. Les SCP-1817-A exprimèrent une intense détresse lorsque SCP-1817-1 fut évacué temporairement de cet endroit précis, et commencèrent à supplier les membres du personnel de la Fondation d’arrêter de le faire. A ce moment, plusieurs entités ressemblant à [DONNEES SUPPRIMEES] ; seules trois d’entre elles furent neutralisées avec succès sur place grâce aux efforts combinés du personnel de la Fondation et des SCP-1817-A. Les neuf (9) entités restantes furent traquées et neutralisées en raison de l’extrême danger posé par leur existence. De plus, ces entités créèrent plusieurs anomalies similaires à celles trouvées sur le lieu de leur origine, y compris de vastes zones de permutations spatiales, des boucles temporelles répétitives et permanentes, ainsi que la présence de cadavres humains réanimés.

Addendum-1817-Gamma : Depuis le 06/06/1995, aucune tentative d’exploration de SCP-1817 ne doit être effectuée sans une délibération préalable des O5.

Addendum-1817-Delta : Une activité sismique inhabituelle a été relevée à ███████████, en Chine, le 02/09/1998. Les membres du personnel de la Fondation envoyés dans la zone afin d’y enquêter trouvèrent des dizaines d’entités similaires à celles aperçues à l’intérieur de SCP-1817 pendant les évènements de la Mission-1817-Beta3 émergeant d’une large crevasse, et commencèrent à tenter de neutraliser ces entités. Les agents stationnés près de SCP-1817 rapportèrent avoir vu plusieurs instances de SCP-1817-A quitter la zone à très grande vitesse. Ces entités arrivèrent sur les lieux de la nouvelle activité approximativement deux (2) heures après que le personnel les aient vues quitter la zone française. A leur arrivée, toutes les instances de SCP-1817-A commencèrent à émettre SCP-1817-1 de leur bouche tout en appliquant contre les entités hostiles les méthodes de combat déjà notées dans le Rapport de Mission-1817-Beta. Grâce à cela, toutes les entités signalées ont apparemment été repoussées dans la crevasse, et une zone similaire à SCP-1817, désignée SCP-1817-Beta, a été créée. Des procédures de confinement similaires ont été appliquées pour cette zone.

Addendum-1817-Epsilon : Sept (7) jours après les évènements de l’Addendum-1817-Delta, une instance de SCP-1817-A s’approcha d’un Agent de la Fondation stationné à SCP-1817-Alpha et lui donna une note écrite. Le contenu de la lettre était le suivant :

Merci d’avoir essayé de nous aider. Cependant, veuillez nous laisser nous en occuper la prochaine fois. C’est notre travail, et vous ne feriez que nous gêner et vous blesser.

Vous confinez les vôtres, nous confinons les nôtres.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License