SCP-1795
notation: +4+x
1795.jpg

Une image de SCP-1795-D capturée par SCP-███. On y remarque l'ombre de la protoplanète en formation dans le coin supérieur gauche.

Objet # : SCP-1795

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : Toutes les instances répertoriées de SCP-1795 occupent des emplacements extrêmement lointains de l'espace interstellaire et présentent des dimensions dépassant celles de la Terre ; par conséquent, le confinement des instances de SCP-1795 est impossible pour l'instant. Les déplacements des spécimens de SCP-1795 doivent être suivis et leur cycle de création doit être surveillé pour en relever chaque variation. Le personnel de la Fondation présent dans la NASA, l'ASE, et divers observatoires de l'espace lointain ont confirmé qu'aucun spécimen de SCP-1795 était présent dans un rayon de vingt années lumières autour de la Terre ; une analyse sur trente années lumières est en cours. Tout intérêt scientifique ciblé (càd recherche d'exoplanètes) pour toute étoile citée dans le document B1795 venant d'un groupe extérieur à la Fondation doit être stoppé immédiatement car les étoiles listées abritent toutes un spécimen de SCP-1795 dans diverses phases de création. Tout intérêt public ou gouvernemental pour les jeunes protoétoiles dont la Fondation ne s'est pas déjà occupée doit être surveillé pour relever la présence de toute information concernant des instance de SCP-1795 dans l'univers. En un tel cas, des amnésiques de classe A seront administrés aux individus impliqués, et toutes les données trouvées seront censurées et saisies par la Fondation pour analyse.

Il a été découvert que la densité de population de SCP-1795 varie à travers la galaxie ; aux environs de la Terre la population est éparse, avec 1 étoile sur 1 000 000 abritant un spécimen de SCP-1795 dans un rayon de 1000 années lumière. Dans les zones de formation d'étoiles comme les amas globulaires et les nébuleuses, la densité de population peut monter à 1 pour 1000. Les estimations de la population totale de SCP-1795 dans notre galaxie vont d'un milliard d'instances à possiblement plus de cinquante milliards.

Description : Dû aux grandes distances séparant les instances et la Terre, l'observation directe est impossible avec la technologie optique actuelle ; par contre, l'utilisation de SCP-███ a permis une observation à distance relativement détaillée, et l'exploitation des effets rétroactifs de SCP-███ a permis l'observation d'instances de SCP-1795 au cours des quinze derniers millions d'années. Les spécimens de SCP-1795 sont des entités sphéroïdes, présentant une vague ressemblance avec un cœur humain, avec trois grandes ouvertures nodulaires entourant l'extrémité "supérieure" et un intérieur creux. Bien qu'à première vue ils semblent composés d'une forme de matière biologique, un examen détaillé a révélé que leur corps ne correspond à aucune forme connue de matière biologique et est probablement artificiel, au moins en partie. Les instances de SCP-1795 sont les plus grandes formes de vie connues par la fondation, dépassant souvent 50 000 kilomètres de diamètre.

Personne ne sait si les spécimens de SCP-1795 sont conscients ou non. Malgré leur capacité à effectuer des tâches complexes (décrites plus bas), personne ne sait s'ils en ont conscience, les contrôlent ou les régulent, ou bien s'ils n'agissent que par instinct animal. Aucune utilisation de technologie n'a été observée, et leur vitesse dépasse à peine celle des fusées modernes, par conséquent traverser l'espace interstellaire doit leur prendre des millions, sinon des milliards d'années selon leur destination. En admettant qu'ils ne sont pas immortels, leur espérance de vie devrait être à une échelle similaire. Il faut noter que pendant les ███████-████ ans passés à étudier SCP-1795, aucun spécimen n'a été vu en train de mourir ou être détruit, se reproduire, s'auto-répliquer, ou entrer en contact avec une autre instance.

Les spécimens de SCP-1795 présentent deux propriétés anormales qui constituent leur seule forme connue de comportement naturel. La première est que les spécimens cherchent systématiquement des jeunes protoétoiles et essayent de se mettre en orbite autour d'elles. Cependant, comme toutes les instances de SCP-1795 mettent des milliards d'années à traverser l'espace, le spécimen doit avoir commencé à se déplacer vers l'étoile des millions d'années avant qu'elle ne se forme. Une explication pour les sept (7) spécimens "inactifs" (càd actuellement immobiles) de SCP-1795 serait qu'ils attendent simplement que leur étoile se forme.

La deuxième propriété est bien plus facilement observable, et beaucoup mieux comprise. Une fois arrivée à sa protoétoile, l'instance se placera en orbite stable dans la zone habitable de l'étoile, où les températures sont adaptées à la vie terrestre. Elle commencera ensuite à créer une planète. Les méthodes utilisées par les spécimens de SCP-1795 pour créer des planètes ne sont pas totalement comprises, mais correspondent à un schéma de huit "phases" décrites plus bas. Toutes les planètes observées sont telluriques, avec une taille similaire à celle de la Terre, ont une atmosphère respirable, un noyau magnétiquement actif, une lune entièrement formée et sont extrêmement propices à la vie. SCP-███ a été utilisé de manière extensive pour localiser et étudier ces phénomènes, et grâce à un inventaire de plus de cinq cent millions d'instances connues de la fondation, tous les aspects de ce cycle de création ont été observés et étudiés en détail.

Malgré la grande habitabilité des planètes créées par SCP-1795, et la présence de structures clairement destinées à être habitées, ou utilisées, par une forme de vie intelligente (voir document A1795 pour plus d'informations), aucune vie ne s'est développée sur les planètes issues de SCP-1795, et aucune population habitant ou utilisant les structures laissées par SCP-1795 n'a été observée . Leur arrivée éventuelle est remise en doute, car comme démontré dans le cas de SCP-1795-██, les structures tombent progressivement en ruines dans les décennies suivant le départ de l'instance de SCP-1795 à l'origine du monde en question.

L'achèvement d'un monde par SCP-1795 a été observé en date du 22/03/██. SCP-1795-██████ a été observé en train d'élargir une ouverture circulaire sur le haut de son corps, et de mettre la planète en orbite en s'éloignant d'elle. SCP-1795-█ a immédiatement commencé à se déplacer vers un point dans la région de ████████. Les instances semble se propulser en expulsant du gaz depuis leur intérieur creux, ce qui provoque leur allongement au cours de leur voyage à mesure qu'elles se vident.

La raison ou le but pour lesquels les spécimens de SCP-1795 créent ces planètes ne sont pas connus. La Fondation ne sait pas s'ils suivent un plan commun, ou s'ils agissent indépendamment.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License