SCP-1779
notation: +3+x
SCP-1779.png

Récupéré dans un parcmètre hors-service à ████████.

Objet # : SCP-1779

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : Les instances de SCP-1779 doivent être gardées dans le Bâtiment Alpha du Site Biologique 66, dans des cages suffisamment grandes pour permettre une liberté de mouvement confortable. Chaque instance doit recevoir huit (8) dollars américains en petite monnaie chaque semaine.

Les instances sauvages doivent être collectées au moyen de pièges utilisant des appâts en argent, et les civils connaissant l’existence des entités doivent recevoir un Amnésique de Classe C. Si un spécimen sauvage est devenu suffisamment grand, celui-ci peut être abattu et envoyé au Bio-Site 66 pour dissection et recherche.

La reproduction et l’élevage d’instances additionnelles de SCP-1779 est soumise à l’approbation du Directeur des Recherches de Niveau 4. Les couples reproducteurs doivent recevoir trente (30) dollars américains en petite monnaie dès que les œufs ont été découverts, comprenant au moins seize (16, ou 4$) quarters, soixante (60, ou 6$) dimes, soixante-quinze (75, ou 3,75$) nickels et deux cents (200, ou 2$) pennies. SCP-1779 ne doit pas recevoir de métaux précieux, excepté en phase de test.

Description : SCP-1779 est une espèce de reptiles nocturnes cosmopolites dont le régime alimentaire repose exclusivement sur la monnaie métallique. Les instances de SCP-1779 ne sont pas prédatrices, et ne montrent aucun intérêt envers les animaux généralement chassés par les reptiles de taille similaire, tels que les souris ou les insectes. Les spécimens grandissent habituellement jusqu’à atteindre une longueur moyenne de quarante (40) centimètres, sont dépourvus d’écailles, et possèdent une crinière de plumes autour des omoplates. Cette taille dépend essentiellement de leur régime alimentaire, et des spécimens beaucoup plus grands ont été élevés avec succès sous confinement. Voir Addenda.

Il semble que la dénomination des pièces employées n’ait pas d’importance ; les tests ont montré que les spécimens de SCP-1779 peuvent consommer indifféremment plusieurs douzaines de monnaies provenant de pays différents sans qu’il y ait d’altération mesurable de leur croissance, et l’on peut supposer que toute monnaie qui leur sera proposée sera acceptée. Cependant, bien que la dénomination des pièces n’ait pas d’importance, la composition des pièces en a une ; les métaux susceptibles d’être corrodés donnent en général des spécimens plus petits, tandis que les matériaux plus robustes en donnent de plus grands.

Lorsqu’il niche, SCP-1779 rassemble de la monnaie métallique sous la forme de grandes piles en forme de bols dans des zones isolées. Les individus de SCP-1779 se montrent extrêmement territoriaux envers leur nid, et attaquent bruyamment et violemment toute chose qui tenterait de voler une pièce de leur butin.

SCP-1779 se complait dans les villes où sa source de nourriture est disponible, nichant dans des crevasses sous les fondations des immeubles ou dans des tunnels de maintenance désaffectés. Des spécimens sauvages ont été observés s’appropriant les terriers d’autres animaux comme des lapins ou des serpents, ou s’installant dans les murs ou les greniers de maisons rurales. En moyenne, un spécimen de SCP-1779 sauvage peut atteindre un (1) mètre de long, mais est en général plus petit.

Biologie : D’un point de vue biologique, les spécimens de SCP-1779 sont uniques de par leur structure osseuse, qui emploie majoritairement des métaux extraits des pièces de monnaie consommées, formant des alliages différents en fonction de leur régime alimentaire. Seul le squelette de SCP-1779 est constitué de métal ; le reste du corps est constitué de chair et de tissus non-métalliques. Actuellement, les recherches n’ont pas permis de découvrir comment le métabolisme de SCP-1779 est capable de convertir des métaux en matériaux organiques.

Les déjections produites par SCP-1779 sont constituées de poussière métallique matte, dont la quantité et la fréquence dépendent du régime alimentaire de l’individu. Lorsqu’il est affamé pendant une longue période, un individu de SCP-1779 va commencer à 'rétrécir', réduisant sa taille et son poids. La longueur minimale semble être d’approximativement vingt (20) centimètres.

Bien que la composition osseuse inhabituelle des SCP-1779 les rende particulièrement résistants, celle-ci empêche également les individus de nager, en raison de leur poids. Les SCP-1779 sont en revanche de bons fouisseurs et coureurs, et sont capables, dans certains cas, de sprinter jusqu’à cinquante-deux (52) kilomètres/heures sur de courtes distances.

Les mâchoires des SCP-1779 sont très puissantes, et sont capables de réduire des pièces de monnaie en petits morceaux afin de faciliter la digestion.

Reproduction : Les SCP-1779 sont capables de se reproduire dès qu’ils atteignent une taille de quarante (40) centimètres ou plus. Les couples restent soudés jusqu’à la ponte des œufs, puis se séparent. L’accouplement peut avoir lieu à toute période de l’année, bien que la fin du printemps soit le moment le plus fréquent. Le nombre d’œufs pondus varie en fonction de la taille de la mère, mais ils ont un diamètre invariable de trois (3) centimètres.

La période d’incubation dure approximativement trois (3) semaines, puis les oeufs éclosent et les jeunes se dispersent. Les individus SCP-1779 sont extrêmement souples jusqu’à l’âge de deux (2) semaines environ, et sont capables de s’infiltrer dans des trous d’une étroitesse pouvant aller jusqu’à cinq (5) millimètres de diamètre. La photo jointe au dossier est celle d’un individu de quatre (4) à six (6) mois, qui vivait à l’intérieur d’un parcmètre jusqu’à sa découverte. On suppose qu’il a grimpé à l’intérieur alors qu’il venait de naître.

Rythme de Croissance par Rapport au Régime Alimentaire : Comme mentionné plus haut, la plupart des instances de SCP-1779 confinées mesurent entre trente (30) et cinquante (50) centimètres de long, et conservent cette taille au moyen d’un programme d’alimentation contrôlé. Néanmoins, le Dr. Bridge a autorisé un test sur SCP-1779-08, visant à déterminer jusqu’à quelle taille celui-ci pourrait grandir si on lui en donnait l’opportunité.

SCP-1779-08 est né en captivité, et sa croissance s’est arrêtée à approximativement trente-quatre (34) centimètres de long pour un poids de dix-huit virgule cinq (18,5) kilos sous le protocole de confinement ordinaire. Une quantité importante de pièces d’or et d’argent ont été fournies à SCP-1779-08 pendant les tests, ainsi que suffisamment de monnaie pour établir un nid. Toutes les pièces ont été imprimées dans un établissement contrôlé par la Fondation, et transportées directement au Bio-Site 66.

Vous n’avez pas un grade de Sécurité suffisant pour accéder au Rapport de Croissance de SCP-1779-08 : Année 3

Actuellement, SCP-1779-08 mesure [NIVEAU DE SECURITE INSUFFISANT] et pèse [NIVEAU DE SECURITE INSUFFISANT]. Aucune ration de nidification ne lui est désormais fournie ; à l’heure actuelle, SCP-1779-08 semble se satisfaire de rester dans la Chambre 3 du Bâtiment Est, et aucune nouvelle procédure de confinement n’est nécessaire. Les membres du personnel ne doivent entrer dans la Chambre 3 que si cela est absolument nécessaire.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License