SCP-1746
notation: +4+x
lam6M.jpg

Instance de SCP-1746

Objet #: SCP-1746

Classe: Euclide

Procédures de Confinement Spéciales: Le bureau de prévision astronomique/météorologique de la Fondation doit prévoir la formation d'instances de SCP-1746 en collectant et en analysant toutes les données météorologiques et climatiques de toutes les agences météorologiques nationales et internationales, des appareils de relevés d'aurores électromagnétiques situés sur Terre ou dans l'espace, et des sources propres à la Fondation. Les modèles de prévisions actuels ne permettent de prévoir la formation d'instances de SCP-1746 que trente trois minutes avant leur apparition, avec des prévisions de leur parcours fiables à 55 % seulement après la formation des instances. Cela représente un délai très court pour que les ressources nécessaires à l'application du Protocole 1746-Aleph (voir le Document HG-1746-Aleph) puissent être déployées.

Trente six(36) forces mobiles d'intervention (désignées EMI-1746-Aleph/A à EMI-1746-Aleph/AJ), spécialisées dans l'application du Protocole 1746-Aleph, doivent stationner dans une zone située à 12 minutes de vol d'une zone géographique reconnue comme pouvant être sujette à SCP-1746.  Chacune de ces forces d'intervention est équipée de deux (2) hélicoptères de transport Boeing CH-46 modifiés (ou tout autre appareil équivalent), quatre (4) containers en acier renforcé de 12 mètres de long (dans lesquels doivent être stockés l'équipement nécessaire au protocole), et de l'équipement listé en annexe du Document HG-1746-Aleph.  

Chacune de ces forces d'intervention doit comporter un nombre approprié des membres du personnel suivants, ainsi que de possibles remplaçants:

  • Deux (2) pilotes d'hélicoptères certifiés
  • Quatre (4) ingénieurs et deux (2) géomètres certifiés
  • Sept (7) acteurs certifiés (comprenant quatre (4) hommes et trois (3) femmes), répondant aux spécifications suivantes:

 * Acteur M1: Masculin, pesant au moins 66 kg.
 * Acteur M2: Masculin, pesant au moins 50 kg, appartenant à l'haplogroupe O3 du chromosome Y.
 * Acteur M3: Masculin, pesant au moins 105 kg, avec la jambe gauche amputée au-dessus du genou, avec un taux d'alcoolémie sanguin de 0,25 % lors de l'exécution du Protocole 1746-Aleph.
 * Acteur M4: Masculin, pesant au moins 56 kg, âge maximum 34 ans, appartenant à l'haplogroupe R1a du chromosome Y
 * Acteur F1: Féminin (poids sans importance) avec la vessie pleine.
 * Acteur F2: Féminin, poids entre 58 et 62 kg, enceinte (1er trimestre), maquillée selon les critères décrits dans le Document HG-1746-Aleph, Annexe F2-A.
 * Acteur F3: Féminin, poids maximum 24,5 kg, qui est une descendante linéaire de l'Acteur M4 engagé dans l'application du protocole.

  • Un (1) dresseur d'écureuils
  • Deux (2) écureuils gris (Sciurus carolinensis) femelles adultes, vivants

Il n'est pas conseillé qu'un des acteurs de la force d'intervention ou que le dresseur fasse également office de pilote, d'ingénieur ou de géomètre, du fait des risques de blessures encourus par les membres du personnel lors du déchargement et du déploiement de l'équipement en situation de crise, qui pourraient empêcher un acteur ou le dresseur d'effectuer leurs tâches assignées au sein du protocole.

A la suite de la prévision du passage d'une instance de SCP-1746, la force d'intervention correspondante devra être déployée sur un site approprié sur la trajectoire du phénomène, les ingénieurs et géomètres devront installer et préparer l'équipement, et les acteurs devront suivre le protocole conformément aux indications fournies.  Le Document HG-1746-Aleph, complété par ses exemples et ses trames horaires, décrit dans son intégralité les étapes à suivre pour accomplir le protocole.  Toutes les actions décrites dans ce document doivent être précisément chronométrées, placées et vectorisées selon les limites indiquées dans le document.  Les éléments suivants nécessaires à l'accomplissement du protocole nécessitent une attention toute particulière :

  • Il est essentiel de toujours veiller à ce que les appareils et véhicules à moteur inclus dans les équipements nécessaires au protocole soient correctement entretenus et approvisionnés en carburant, étant donné que les défaillances de l'équipement peuvent empêcher l'accomplissement du protocole selon les instructions à suivre.  
  • Le carburant utilisé par la Buick Wildcat doit être de l'essence ordinaire, avec plomb et dépourvu de tout additif, sauf ceux précisés dans le protocole.  La voiture doit être de couleur rouge.
  • Des systèmes de réfrigération additionnels doivent être utilisés pour éviter que les crèmes glacées ne se liquéfient avant la période prévue.
  • Le positionnement et la hauteur des feux de signalisation doivent être ajustés selon le chronométrage de l'accomplissement du protocole, en correspondance avec le cycle lunaire des marées.
  • L'Acteur M1 doit être en tenue de prêtre épiscopalien (peu importe les véritables affinités religieuses de l'Acteur M1, qui se sont révélées sans importance).  Sa cigarette doit être mentholée.
  • Le pâturin des prés (Poa pratensis) doit être coupé pour atteindre une taille moyenne entre 7 et 9 cm.  Le saule blanc (Salix alba) doit être femelle.
  • La coupelle portée par l'Acteur M3 (le sans-abri) ne doit contenir que des pièces correspondants aux standards métallurgiques antérieurs au « Coinage Act » de 1965.
  • Le Véhicule 2 (la Dodge Dart; couleur sans importance) doit être conduite à la vitesse constante de 10.72 m/s ±0.04 m/s selon le vecteur désigné, alors que la chanson "Till There Was You" (enregistrement original), commençant à la 36ème seconde du morceau, est en train de passer sur la radio au moment où le véhicule entre dans la zone du protocole.
  • Tout de suite après avoir fait tomber la crème glacée, l'Acteur F3 doit présenter un langage corporel correspondant au dépit lié à la perte du dessert.
  • La laitue présente dans le sac de course doit être de l'espèce Lactuca sativa, variété longifolia.  L'usage de tout autre type de laitue est interdit.

Description: SCP-1746 est un type de tempête anormal et extrêmement violent.  Les instances de SCP-1746 sont également caractérisées par des « pulsations » de dizaines ou centaines d'éclairs simultanés combinés à des épisodes d'éclairs en boule, des coups de vents intermittents de la force d'un ouragan et à des phénomènes électromagnétiques, ce qui fait que les instances sont bien plus puissantes et destructrices que des tempêtes normales de même taille.  Les organisations climatologiques non affiliées à la Fondation ont comparé les instances de SCP-1746 à une succession de tempêtes de classe F5.  

Les instances de SCP-1746 sont remarquablement régulières et constantes pour ce qui est de leur forme, de leur vitesse, de leur taille, de la vitesse de leurs bourrasques, de leurs rafales, de leur pression barométrique, de la structure de leurs nuages et du chronométrage et de la fréquence des éclairs.  L'uniformité des instances de SCP-1746 a permis l'élaboration d'un protocole afin de dissiper une instance de SCP-1746 et d'éviter les dommages catastrophiques qui autrement en résulteraient.  Bien que l'origine de l'efficacité du Protocole 1746-Aleph ne soit qu'imparfaitement connue, il est présumé que le Protocole 1746-Aleph, lorsqu'il est minutieusement exécuté et chronométré, crée des conditions microclimatologiques et électromagnétiques causant des répercussions positives qui dissipent la tempête.

L'élaboration du Protocole 1746-Aleph remonte à la formation d'une instance de SCP-1746 au Texas le ██ mai 1966 qui s'est par la suite soudainement dissipée.  Les climatologues de la Fondation qui étudiaient à cette époque SCP-1746 avaient supposé qu'il était possible de perturber une instance de SCP-1746 en générant des stimuli atmosphériques et électromagnétiques appropriés; la dissipation de cette instance sembla confirmer l'hypothèse, et posa la question de savoir ce qui avait pu produire par hasard lesdits stimuli dans le cas observé.  Heureusement, une équipe de télévision qui était en plein tournage en vue d'obtenir des images d'archive dans la ville de ████ (qui se trouvait dans la trajectoire supposée de l'instance de SCP-1746) avait filmé une suite d’événements qui a été identifiée comme ayant produit les stimuli nécessaires par les climatologues, les statisticiens et les mathématiciens de la Fondation.  La Fondation fut par la suite en mesure d'élaborer le Protocole 1746-Aleph en étudiant le film et en reproduisant la suite d'événements nécessaires à la formation des stimuli.  Par conséquent, le Protocole 1746-Aleph représente une tentative délibérée de produire le stimulus dissipatoire en reconstituant artificiellement et fidèlement la séquence précise d'événements qui a généré le stimulus en 1966.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License