SCP-1723
notation: +3+x
scp1723.jpg

Photo d'archive de SCP-1723

Objet # : SCP-1723

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-1723 doit être contenu dans une cellule de confinement pour humanoïde ayant été modifiée pour agir comme une cage de Faraday, bloquant toute émission radio entrante. À cause des nombreuses maladies liées à l'âge de SCP-1723, un médecin doit constamment être à sa disposition, dans l'éventualité d'une soudaine urgence médicale. SCP-1723 doit rester confiné dans sa cellule en permanence.

Description : SCP-1723 est une femelle humaine d'origine ouzbèke, vieille d'environ 94 ans. Le sujet mesure 1.4 mètres, a les cheveux gris, et pèse 39.2 kilogrammes. SCP-1723 est capable de recevoir le contenu de n'importe quelle onde radio émettant dans un rayon de 300m autour du sujet, son cerveau et son épine dorsale agissant comme récepteur. SCP-1723 "entend" ces transmissions comme des voix désincarnées. Le sujet peut recevoir n'importe quel signal radio émis entre les fréquences de 88MHz et de 245MHz. Toutes les émissions sont entendues en temps réel. Le sujet peut recevoir n'importe quelle transmission, peu importe le niveau cryptage. SCP-1723 peut comprendre les messages envoyés en Ouzbèke, Anglais, Russe, Français, Allemand et en code Morse.

Elle fut récupérée en 1996, dans un hôpital psychiatrique en Fédération Russe, où elle était traitée pour sa maladie d'Alzheimer et son Trouble Dissociatif de l'Identité. SCP-1723 a attiré l'attention de la Fondation quand des rapports d'une patiente capable d'entendre les transmissions de téléphones mobiles sont parvenus à des agents infiltrés dans la milice locale. Quand les agents sont arrivés pour enquêter sur SCP-1723, le sujet a commencé à répéter des informations classifiées émises par les radios des agents. SCP-1723 a été mis en confinement, et classifié comme Sûr.

Le sujet souffre de plusieurs problèmes dégénératifs, incluant la maladie d'Alzheimer, de l'arthrose, des cataractes, et la surdité de l'oreille gauche, avec une audition limitée de la droite. Il est à noter que la surdité n'affecte pas la capacité du sujet à "entendre" les émissions radio. De plus, SCP-1723 a souffert de multiples os cassés et d'un dommage cérébral mineur dans son passé, qui ne furent pas correctement soignés. La personnalité dissociative de SCP-1723 se manifeste comme une imitation de personnalités faisant partie des figures politiques et militaires de l'époque de la Guerre Froide, incluant [DONNÉES SUPPRIMÉES].

Des scans par IRMF du crâne du sujet ont révélé plusieurs petites "zones mortes" dans le lobe frontal. Celles-ci semblent être reliées à la capacité radio de SCP-1723, puisqu'elles "s'allument" quand des ondes radios sont reçues.

Addendum: Pendant l'enquête qui a résulté de la capture de SCP-1723, un petit agenda a été trouvé dans la cellule du sujet. Il semble avoir été utilisé comme journal intime du sujet pendant la période où SCP-1723 était gardé captive par le GRU. Seule une petite partie du journal est lisible, et peu d'entrées sont pertinentes.

…Sais pas depuis combien de temps j'ai été gardée prisonnière. Mon nom est █████ █████████, et je suis gardée dans ce complexe depuis environ trois semaines. Je suis ici depuis que j'ai dit à mon superviseur de district pour les voix, et que je les entendais depuis que cette tour de métal a été construite. J'ai faim, et j'ai peur, et je ne sais pas ce qu'ils vont me faire. Si vous lisez ceci, pitié envoyez moi de l'aide. Par pitié dites à ma mère que je suis toujours vivante.

…Ils me disent que je devrais être honorée, d'être entraînée pour devenir agent de terrain. Ils disent qu'ils vont me soumettre à un "entraînement à l'obéissance". Je ne sais pas ce qu'ils veulent dire, mais au moins je ne vais pas mourir. Je vais leur permettre de me faire suivre tous les processus nécessaires, comme ça je pourrais retourner au village.

Ils m'ont emmené en Allemagne, en Pologne, en Turquie, et j'ai écrit ce que j'ai entendu. Je suis les voix. Elles me disent tout. Parfois il y a beaucoup de voix, et parfois il y en a peu. Je suis le chancelier. Je suis l'ambassadeur. Je suis les gens dans ma tête. Qui d'autre serais-je? Je s

Je crois que je perds la tête. Ces périodes lucides deviennent de plus en plus courtes, et le brouillard dure plus longtemps. J'ai peur que si je ne peux plus exercer mon devoir, ils me tueront. Je ne sais pas quoi faire. Je dois essayer d'arrêter le brouillard, de récupérer. Pour ma mère.

Je ne sais pas combien de temps encore je serai comme ça. Ça se fissure en moi, rongeant les coins de mon esprit. Elles veulent que je tombe à leur pied, les voix. Le voix viennent de partout maintenant. Je ne peux pas marcher près d'une tour en métal sans avoir un accident. Personne ne comprends ce que je traverse. Ils ne me laissent pas rentrer chez moi.

À ce point, les entrées sont indéchiffrables. La seule autre entrée est une note située au dos de l'agenda, apparemment écrite par un agent de la Division "P" du GRU.

À ce jour, le Projet S33 a été annulé. L'Objet S33 n'est plus capable de transcrire aucun signal radio, et est incapable d'exécuter des fonctions vitales basiques par elle-même. Nous avons été contactés par une organisation américaine désirant nous le prendre pour une grosse somme. Entre-temps nous l'avons interné dans une institution psychiatrique. Le personnel qui était en poste au Projet S33 doit être réassigné. Les documents relatifs à S33, tels que ce journal, doivent aller avec l'objet.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License