SCP-169-FR
notation: +22+x

Objet # : SCP-169-FR

Niveau de Menace : Jaune Orange

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : De par sa nature, SCP-169-FR ne peut être confiné. La zone d'apparition habituelle de SCP-169-FR, ainsi que les zones habitées alentours, doivent être surveillées en permanence. Tout civil susceptible d'entrer en contact avec une occurrence de SCP-169-FR doit être détourné du lieu par un agent de la Fondation.

Dans l'éventualité où une occurrence de SCP-169-FR se déroulerait hors de la zone habituelle, la FIM Pi-3 ("Les puéricultrices") doit être immédiatement dépêchée dans la zone afin de s'assurer qu'aucun civil n'entre en contact avec SCP-169-FR. Dans le cas où SCP-169-FR entrerait en contact avec un civil, quel que soit le lieu, aucune tentative de stopper l'occurrence ne doit être opérée tant que la population civile n'est pas mise en danger. Des amnésiques de Classe A doivent être administrés à tous les témoins de l'occurrence une fois celle-ci terminée. Dans le cas où une occurrence de SCP-169-FR porterait ou risquerait de porter atteinte à l'intégrité physique de civils, l'intervention de la FIM Pi-3 est requise afin de limiter ces dommages ou tenter de stopper l'occurrence. Des amnésiques de Classe A doivent être administrés ultérieurement à tout civil ayant assisté à l’occurrence et/ou à l'intervention.

Les interactions avec SCP-169-FR ne sont autorisées que dans le cadre d'expériences sur le fonctionnement de l'objet, et doivent être menées exclusivement sous la supervision du Chercheur ███████, seul habilité à interagir avec SCP-169-FR Suite à l'Incident 169-FR-1 (voir Rapport d'Incident 169-FR-1), les expériences sur le fonctionnement de SCP-169-FR ne peuvent être menées que sous la supervision exclusive du Dr. Aloices, seule habilitée à interagir avec SCP-169-FR.

Description : SCP-169-FR est un groupe composé de 28 individus humanoïdes, ayant tous une apparence d'enfants humains âgés de 8 à 10 ans. Tous affirment appartenir à un centre aéré désigné par l'intégralité des individus comme "la Maison Raymond Queneau". Chaque instance possède une conscience propre, en tout point semblable à un enfant normal âgé d'entre 8 et 10 ans, et est habillée en fonction de la météo à chaque occurrence.

SCP-169-FR apparaît dans son intégralité à intervalles aléatoires, à raison d'environ une fois par mois, dans la forêt bordant le campus de l'Université █████-███, située sur les communes d'█████ et de █████-███-██████, dans le département de l'Essonne. Ce lieu n'est cependant pas exclusif, SCP-169-FR ayant déjà été aperçu dans diverses forêts du territoire français métropolitain.
Une brume accompagne dans tous les cas l'arrivée de SCP-169-FR, quelles que soient les conditions météorologiques du lieu à ce moment. Une fois apparues, l'intégralité des instances commence à errer en groupe dans la forêt, montrant des signes typiques d'inquiétude et de peur.

Lorsque SCP-169-FR rentre en contact avec un sujet, 2 à 3 instances se détachent du groupe et commencent à converser avec le sujet. Elles lui expliquent avoir perdu "La maîtresse". Elles ne demandent pas d'aide, mais proposent au sujet de jouer à un jeu pour attendre que "La maîtresse" les retrouve.
Si le sujet refuse, les instances continuent à errer dans la forêt en attendant de rentrer en contact avec un autre sujet.
Si le sujet accepte, les instances entrées en contact avec lui demandent alors qu'un jeu leur soit proposé, affirmant n'en connaître aucun. La suite du déroulement de l'occurrence dépendra alors du jeu proposé par le sujet, ainsi que de la façon dont le jeu sera expliqué à SCP-169-FR.

L'occurrence se déroule au maximum jusqu'au crépuscule. Lorsque plusieurs instances de SCP-169-FR remarquent que le soleil se couche, l'intégralité des instances s'arrête alors de pratiquer le jeu proposé par le sujet. Les 2 à 3 instances ayant opéré le premier contact avec le sujet expliquent à celui-ci que "La maîtresse" leur avait donné un point de rendez-vous au crépuscule, et l'intégralité de SCP-169-FR quitte le sujet, disparaissant à une dizaine de mètres dans une brume, quelles que soient les conditions météorologiques du lieu à ce moment.




Addendum, suite à l'opération "Copains d'Avant" : Sur une suggestion du Dr. Johannes, les 28 instances de SCP-169-FR furent photographiées, et des agents tentèrent d'obtenir leur identité auprès du personnel actuel du centre aéré Raymond Queneau. Un membre du personnel d'animation identifia formellement des enfants ayant fréquenté le centre dans les années 2000, et l'identité de 10 instances put être confirmée.

Une enquête permit de retrouver 7 de ces individus, les 3 restants étant décédés de façon non suspecte. Ces 7 individus, âgés d'entre 23 et 25 ans, furent contactés par des agents de la Fondation pour participer à un programme fictif, afin de "réunir d'anciens enfants ayant fréquenté le centre Raymond Queneau". Les 7 individus acceptèrent, et furent logés à proximité du lieu d'apparition habituel de SCP-169-FR, à une période où l'apparition d'une occurrence fut jugée probable.

Lors de l'apparition de SCP-169-FR après 3 jours, les 7 individus furent mis en présence de l'intégralité des instances. Aucune ne sembla montrer de réaction. Le jeu proposé ("Le loup") se déroula de façon normale, et l'occurrence se termina au crépuscule. Le Dr. Aloices nota ultérieurement que les 7 instances de SCP-169-FR dont l'identité avait été confirmée n'étaient pas présentes lors de cette occurrence : à la place se trouvaient 7 nouvelles instances inconnues.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License