SCP-168-FR
notation: +8+x

Objet # : SCP-168-FR

Niveau de menace : Jaune

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-168-FR est actuellement stocké dans une salle de confinement standard du Site-Aleph. SCP-168-FR doit être en permanence branché à une alimentation électrique, au moyen d'une rallonge raccordée à une prise électrique murale, et maintenu sous tension.

Tout accès de SCP-168-FR à un réseau Internet est strictement interdit, et la prise Ethernet de l'objet doit être obstruée en permanence par un cache prévu à cet effet. L'accès à un réseau Intranet est autorisé uniquement dans le cadre de tests pré-approuvés sur SCP-168-FR.

La consultation des documents SCP-168-FR-13, SCP-168-FR-56 à 60, et SCP-168-FR-103 est libre, et leur reproduction manuscrite ou numérique, ainsi que leur copie sur toute forme de périphérique de stockage est autorisée sans limites. Leur contenu ne comporte aucun prototype d'objet ou de concept susceptible de profiter à l'Humanité de façon importante s'ils étaient exploités.
La consultation des documents SCP-168-FR-1 à 12, SCP-168-FR-14 à 55, SCP-168-FR-61 à 102, et SCP-168-FR-104 à 112 est strictement interdite à tout membre du personnel ne disposant pas d'une accréditation de niveau 3 minimum. Leur contenu comporte des prototypes ou concepts susceptibles de profiter à l'Humanité de façon importante s'ils étaient exploités.

Addendum 168-FR-1 :
Une touche du clavier de SCP-168-FR doit être pressée à intervalles réguliers de 15 minutes afin d'empêcher l'objet d'entrer en état de veille. Cette action est actuellement réalisée par une boîte en acier, elle-même branchée de façon permanente à l'alimentation électrique, et pourvue d'un programme simple actionnant à intervalles réguliers de 10 minutes une extension cylindrique en acier de 8 centimètres de long et de 1 centimètre de diamètre.

La dernier fois que l'objet a été allumé, la session a été ouverte en mode "session temporaire", donc tous les documents qui sont actuellement stockés sur la mémoire ne seront pas conservés si l'unité centrale est éteinte puis rallumée. - Dr. Benji

Description : SCP-168-FR est un ordinateur, composé d'une unité centrale de la marque Hewlett Packard, modèle Pavilion 87██, d'un moniteur de la même marque, ainsi que d'un clavier et d'une souris filaire également de la même marque. L'objet utilise le système d'exploitation Windows XP, et ne semble comporter qu'une seule session, nommée "Administrateur".
La mémoire de stockage interne est d'une capacité maximale de 2 Téraoctets1, et est utilisée à hauteur de 13 %, soit 260 gigaoctets.

L'unique dossier présent sur le bureau de SCP-168-FR, nommé "Brevets", contient 112 documents au format .pdf, nommés selon le format [Jour]-[Mois]-[Année], le plus ancien remontant à la date du 29/05/2002, et le plus récent datant du 13/03/20142, soit █ jours avant la récupération de SCP-168-FR par la Fondation. Les 112 documents sont désignés par l'appellation SCP-168-FR-X, X désignant la place du document lorsque ceux-ci sont triés dans un ordre chronologique.

Lorsque son unité centrale est raccordée à un réseau Internet, SCP-168-FR est capable de se connecter soi-même à l'intégralité des serveurs de l'Institut National de la Propriété Industrielle (INPI). SCP-168-FR rentrera ensuite en dormance, et restera dans cet état jusqu'à ce qu'un nouveau brevet soit envoyé sur les serveurs de l'INPI.
Lorsqu'un nouveau brevet sera déposé sur les serveurs dans l'attente d'être validé, SCP-168-FR effectuera une copie de celui-ci, qui sera automatiquement stockée dans le dossier "Brevets" du bureau et nommée selon le format [Jour]-[Mois]-[Année], la date n'étant pas celle du jour de la copie, mais une date antérieure pouvant aller jusqu'à 3 mois avant la date de dépôt du brevet initial sur les serveurs de l'INPI.
La seule autre différence notable avec le brevet initial concerne l'auteur dudit brevet, qui est remplacé par "Créative & Associés", une société écran.

SCP-168-FR enverra ensuite sa version du brevet sur les serveurs de l'INPI, provoquant un rejet automatique du brevet initial, désormais considéré comme une copie conforme de la version de SCP-168-FR. Le rôle d'un éventuel effet mémétique n'a pas pu être avéré, mais est fortement soupçonné en raison de la fréquence (100 %) à laquelle le brevet initial sera rejeté, quelles que soient les justifications et tentatives du sujet ayant déposé le brevet initialement.

Journal de Découverte : SCP-168-FR fut découvert le ██/03/2014 par des agents de la Fondation dans un box de stockage de meubles, loué au nom de la société "Créative & Associés", situé dans la ville de ███████, en France. L'objet était sous tension et raccordé à un groupe électrogène autonome. Une couche de poussière témoignant d'un abandon prolongé recouvrait SCP-168-FR, ce qui entre en contradiction avec les traces d'une présence humaine récente trouvées dans le box : des rations de survie vides, des canettes de boissons énergisantes vides, une machine à laver pleine ayant fini son programme de séchage, et un plateau d'échec sur lequel se trouvait une partie entamée. Une étagère pleine de rations de survies et de canettes encore emballées s'y trouvait également.
Les box voisins furent fouillés par mesure de précaution, et les agents de la Fondation y trouvèrent un prototype de planche de type "skateboard" dépourvu de roues et partiellement calciné, un matelas pneumatique incorporant un système de chauffage et de réfrigération, ainsi qu'un appareil téléphonique pourvu d'un briquet et partiellement calciné (voir la Liste des brevets stockés sur SCP-168-FR-X accessibles à la lecture libre).

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License