SCP-165-FR
notation: +6+x
165.jpg

SCP-165-FR, prit en photo par le Dr. Hasler.

Objet # : SCP-165-FR

Niveau de Menace : Jaune

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-165-FR est actuellement confiné dans le Site-██, dans une cellule de 10m² pour une hauteur de 3m. La température de la cellule doit être maintenue entre 8 et 25°C et un cycle jour/nuit doit être en fonctionnement. La cellule doit en permanence être aérée afin de diminuer la concentration de 165-A/C8 ainsi que pour renouveler l'apport en oxygène de la salle. Le 165-A/C8 n'étant pas létal et ayant une durée de vie limitée, aucun système de destruction n'est nécessaire au niveau du traitement de l'air.
L'objet doit être nourri une fois tous les quatres jours avec 45 kg de viande de n'importe quelle provenance par deux classes D en tenue HAZMAT, l'opération doit être effectuée sous la supervision d'un garde de niveau 2. La nourriture doit être posée directement à l'intérieur de l'entité et ce rapidement. Le second classe D a ordre d'aider celui nourrissant SCP-165-FR s'il se retrouve en difficulté dû à un manque de rapidité ; l'intervention du garde est autorisée en cas de complication.
La cellule de confinement doit être nettoyée une fois par mois par une équipe de quatre classes D en tenue HAZMAT, l'un d'entre eux surveillant SCP-165-FR devra signaler tout mouvement suspect effectué par celui-ci.

Description : SCP-165-FR est un organisme composé essentiellement de chair et ayant l'apparence d'une tente de confection humaine. L'objet ne possède pas d'épiderme et est constitué à 22% de chair animale ; 52% de chair humaine ; 23% de muscles et tendons et 3% de matière biologique inconnue. La structure de l'objet est organisée par deux arceaux en os séparés tous les deux en 122 vertèbres, avec une liaison nerveuse importante au sommet de l'objet, là où ils se croisent. Ces arceaux sont légèrement articulés et permettent à l'objet de déformer sa structure dans certaines situations, comme en réaction avec un stimulus extérieur jugé hostile par l'entité. L'entité est également capable de se déplacer à une vitesse maximale de 3 km/h, le mode de déplacement privilégié par l'objet est similaire en tout point à celui d'un gastéropode.
Malgré son apparence, SCP-165-FR est recouvert d'une fine membrane transparente protégeant ses tissus internes et externes efficacement de l'environnement, de plus cette membrane lui permet de pratiquer la respiration cutanée nécessaire à son fonctionnement. Elle agit également comme un membre olfactif très puissant, permettant ainsi à l'entité de repérer la présence d'objet organique dans son environnement. Un organe similaire à un système cardiovasculaire renforcé par une plaque de kératine est visible dans le fond de SCP-165-FR, fonctionnant de la même manière que le cœur humain, deux artères permettant l'irrigation en sang et oxygène partent toutes deux dans les arceaux et se séparent en de multitudes de veines plus petites ; l'objet possède un groupe sanguin A positif. Lorsque l'objet est inactif, des contractions et des gonflements importants sont observables sur sa surface ; ceci est considéré comme normal.

SCP-165-FR n'a pas besoin de phase de repos tel que le sommeil, cependant il a été remarqué durant le premier confinement un changement de comportement lorsqu'un cycle jour/nuit est manquant. En absence de luminosité, l'entité prend un aspect blanchâtre, s’affaisse légèrement sur elle-même et refuse de se nourrir ; à l'inverse une exposition prolongée à la lumière accélère les déplacements et le métabolisme de l'entité qui devra se nourrir plus souvent. Le comportement de SCP-165-FR revient à la normale une fois que le cycle est correctement repris.

SCP-165-FR est carnivore, lorsqu'il détecte une proie, il va émettre un liquide renommé 165-A/C8 grâce à des glandes situées près de son ouverture qui devient volatile une fois expulsé, pouvant atteindre une distance de 12m autour de l'objet avant de devenir inefficace. Ce gaz agit sur la victime qui l’inhale en provoquant une légère amnésie et modifie son système nerveux ainsi que sa perception de SCP-165-FR, un être humain perçoit alors l'entité comme une tente normale, tandis qu'une envie croissante d'entrer à l'intérieur du SCP se fera sentir ; les effets s'estompent au bout de 3 heures dans un hôte humain. Le gaz agit également sur les animaux qui adoptent un comportement identique aux êtres humains.
Une fois que la proie est entrée à l'intérieur, celle-ci va se fermer rapidement et maintenir une pression très forte au niveau de son ouverture grâce à la contraction des muscles présents dessus. Les glandes près de l'ouverture arrêtent alors la production de 165-A/C8 pour produire un acide gastrique avec un PH mesuré à 0,7 jusqu'à ce que la proie soit liquéfiée ; les parties non liquéfiée tels que les os ou les métaux présents sur la victime seront recrachés. Une très forte dose d'enzyme est ensuite libérée par une vésicule située dans la partie inférieure de l'entité afin de digérer la proie et permettre l'alimentation. Ce processus dure généralement entre 21 et 26 heures pour détruire une personne adulte de 80 kg, puis environ 6 heures pour la digérer et alimenter l'objet. SCP-165-FR produit par la suite des déchets sous forme de substance huileuse qui suinte de sa base, qu'il utilise généralement pour se déplacer plus rapidement.

Addendum 165-1 :

SCP-165-FR à été récupéré le 15/08/99, dans la forêt de ██████ en pleine phase de digestion, suite à un appel intercepté d'une civile à la police signalant "une chose rouge qui a mangé une personne". Les restes d'un homme adulte identifié au nom de J███ F█████, un sans domicile fixe, furent récupérés sur la zone. La FIM Beta-7 fut ensuite envoyée pour le déplacement initial vers le Site le plus proche afin d'analyser les propriétés anormales de l'objet avant son confinement définitif au Site-██.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License