SCP-165
notation: +3+x
SCP-165-1.jpg

SCP-165 s’abritant de la lumière du soleil dans un bâtiment abandonné.

Objet #: SCP-165

Classe : Keter

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-165 est situé dans un bâtiment de la Zone de Bio-Confinement Armée-14, et doit être traité comme un organisme pathologique contagieux. Les mesures de stérilisation et les procédures de quarantaine les plus strictes doivent être appliquées.

Des générateurs de champ de micro-ondes sont présents autour de la zone de SCP-165 afin de restreindre le mouvement de sa dune à l’intérieur du périmètre de confinement. Une fois tous les neuf (9) jours, SCP-165 doit être nourri avec du cheptel pesant au moins sept cent cinquante (750) kilogrammes au total.

Description : Les caractéristiques organiques des SCP-165 ressemblent à celles d’acariens parasites ordinaires ; ils mesurent sept cent cinquante (750) micromètres de long et possèdent huit (8) pattes ainsi qu’une structure génétique similaire à celle des acariens du genre Dermatophagoides. La principale différence réside dans son comportement évoquant un bernard-l’ermite, consistant à attacher des grains de sable sur son dos. On ignore la fonction remplie par le sable, mais la colonie massive de SCP-165, comptant des centaines de milliards d’individus, crée une dune assez imposante.

SCP-165-2.jpg

Une image de SCP-165 au microscope électronique.

Les similarités entre [DONNÉES SUPPRIMÉES] et SCP-165 sont purement superficielles. La colonie de [DONNÉES SUPPRIMÉES] est de nature protozoaire et montre apparemment une intelligence collective et une conscience qui ne sont pas encore comprises. La colonie de SCP-165, elle, est constituée d’acariens indépendants qui ne montrent pas de coopération, mais sont plutôt en compétition dans leur recherche de nourriture. Comme les moustiques, ils utilisent la détection chimique du dioxyde de carbone et des sucres dans l’air pour détecter leurs proies. Les acariens roulent et rebondissent les uns sur les autres en direction de leur proie, n’utilisant leurs pattes que pour grimper les uns sur les autres. Lorsqu’ils sont en contact avec la peau d’un animal, ils libèrent une toxine engourdissante par leurs morsures, similaire à celle des moustiques et des puces. Le sujet n’est en général pas conscient du fait que les millions d’acariens se relaient pour prendre des bouchées de sa chair tandis qu’ils tournent autour de lui.

Un essaim typique ressemble à un tourbillon irrégulier autour d’une victime ou du membre d’une victime. La colonie de SCP-165 est suffisamment efficace dans sa compétition pour se nourrir pour que les membres de la plupart des animaux soient écorchés jusqu’aux os en quelques minutes. La toxine engourdissante est si efficace que la plupart des sujets endormis ne se réveillent pas lors de l’attaque.

SCP-165-3.jpg

Ces photos, prises avant le confinement, ont été réalisées à l’aide d’un drone fouisseur contrôlé à distance.

Les acariens composant SCP-165 résistent à tous les pesticides exceptés les plus nocifs. Ils fuient la chaleur, cherchent de l’ombre lorsque celle-ci est disponible, et sont plus actifs pendant la nuit, où ils chassent des proies endormies imposantes. Leur vulnérabilité face à la chaleur est la technique la plus efficace pour le confinement.


Addendum - Acquisition: Il semble que le gouvernement des États-Unis ait eu connaissance de l’existence de dunes de SCP-165 depuis près de quatre-vingt (80) ans. La zone où SCP-165 a été découvert est une ville actuellement abandonnée et fondée par des immigrants allemands, Fredricksburg, en Arizona, dans le Désert de Tule près de la zone de tir de la Goldwater Air Force.

La ville isolée de Fredricksburg a été fondée vers la fin des années 1800 et était déjà devenue une ville fantôme en 1908. Une troupe de cavalerie rapporta que les habitants avaient disparu et que les bâtiments étaient vides. La troupe tenta de passer une nuit dans un hôtel abandonné, avant de s’apercevoir que sept (7) de leurs chevaux avaient été dévorés jusqu’aux os. Tous les soldats exceptés quatre (4) d’entre eux décidèrent de prendre la fuite au milieu de la nuit, et déclarèrent que du sable remplissait le bâtiment à la vitesse d’une inondation. Les quatre (4) soldats restants ne furent jamais retrouvés.

SCP-165-4.jpg

Le bâtiment le plus intact de Fredricksburg, en Arizona, contenait la plus grande dune de SCP-165.

Vers la fin des années 1950, l’armée des États-Unis tenta d’exterminer SCP-165 en transformant l’endroit en zone de tir. Cela permis de réduire le nombre de SCP-165, mais vers la fin des années 1980, il devint clair qu’un nettoyage en profondeur et une extraction étaient nécessaires pour éliminer la présence de SCP-165. La Force D’intervention Mobile Epsilon-9 ("Cracheurs de Feu") fut envoyée extraire et confiner SCP-165. A l’entrée de la ville de Fredricksburg, un panneau cassé fut découvert, disant "Vorsicht vor den kriechenden, hungrigen Sanden" ("Attention aux sables rampants et affamés"). Les lances-flamme de la FIM █-9 s’avérèrent efficaces pour vitrifier le sable des SCP-165 et réduire leur nombre de manière significative. Une dune vivante de près de quatre (4) tonnes de SCP-165 fut capturée et transportée à la Zone ABC-14, où elle est actuellement surveillée et confinée.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License