SCP-1648
notation: +4+x

Objet # : SCP-1648

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales: SCP-1648 doit être maintenu dans une chambre de confinement pour humanoïde aux murs couverts de mousse anti-incendie. La chambre doit être équipée d'une hotte d'aspiration afin de procéder à l'extraction de la fumée. SCP-1648-A doit être nourri de 3 morceaux de porc une fois par jour. SCP-1648-B doit être nourri de 3 morceaux de bœuf une fois par jour. Les entités SCP-1648 et leur chambre doivent être quotidiennement fouillées afin de retrouver toute nourriture non consommée ; tout élément retrouvé doit être jeté. Les membres du personnel ne doivent pas faire entrer d'éléments extérieurs dans la chambre de confinement sauf lors des expérimentations prévues. Les membres du personnel ne doivent laisser aucun organisme vivant ou morceau d'organisme sans surveillance en présence de SCP-1648.

Description: SCP-1648 est une paire de créatures bipèdes vaguement humanoïdes, désignées ci après comme SCP-1648-A et SCP-1648-B. Les créatures sont couvertes d'une fourrure ressemblant à des plumes colorées vivement, et elles possèdent des abdomens gonflés, de long bras flexibles et de courtes jambes. Leurs visages évoquent ceux de chauve-souris de la famille des Phyllostomidae ; sont présents de petites dents pointues ainsi que des oreilles ressemblant aux touffes de plumes de Bubo (famille des diverses espèces de hiboux grand-ducs). Les créatures sont des carnivores sélectifs – SCP-1648-A ne peut digérer que le porc, et SCP-1648-B ne peut digérer que le boeuf. Elles peuvent temporairement stocker des objets non organiques dans leur estomac. SCP-1648 excrète en rotant du feu et de la fumée.

SCP-1648-A, qui dit s'appeler « l'Intuition », possède une fourrure indigo, mesure 155 centimètres de haut et pèse 80 kilogrammes. SCP-1648-B, qui dit s'appeler « le Huzzard », possède une fourrure violette, mesure 199 centimètres de haut et pèse 95 kilogrammes. Chaque créature porte un chapeau melon gris foncé qui réapparaît à sa place originelle lorsqu'il est enlevé, bien que l'instance précédente ne disparaisse pas jusqu'à ce qu'elle ne soit plus observée. Les deux créatures formant SCP-1648 déclarent avoir un lien de parenté, mais elles sont incapables de dire de quel degré, même après avoir cité une longue série de parents. Lors de discussions, chacune termine les phrases de l'autre. Lors d'une tentative de séparation importante de SCP-1648, SCP-1648-A sautera dans les bras de SCP-1648-B et leurs fourrures s'emmêleront étroitement, rendant dès lors la séparation physique impossible.

SCP-1648 possède la capacité de construire des machines à partir de n'importe quel matériel qui leur est présenté ainsi que de prédire tous les obstacles et circonstances qui pourraient empêcher la construction des machines. La construction prend l'aspect d'une sorte de danse silencieuse durant laquelle les matériaux sont échangés d'une entité à l'autre et assemblés d'une manière plus rapide et complexe que ce que l’œil humain peut percevoir, même avec l'aide de caméras à prises de vue rapides. Lors de la construction, les entités SCP-1648 effectuent des actes nécessitant une force extrême qu'elles ne sont pas capables de présenter dans d'autres conditions.

SCP-1648-A et SCP-1648-B demandent parfois des matériaux spécifiques afin de construire les machines. Les entités semblent ne pas comprendre la différence entre la vie et la mort, et incorporent parfois des organismes vivants ou des morceaux de tels organismes dans leurs machines. Elles peuvent incorporer leurs rations alimentaires dans leurs machines si elles en possèdent en surplus.

Extraits du Journal de Test de Construction de Machine par SCP-1648

Sujets de l'expérience: SCP-1648-A et SCP-1648-B

Test : SCP-1648-Test-01
Matériaux fournis : 20 bûches de bois de chêne, 100 grammes d'aluminium, 1 appareil auditif (localisé dans l'estomac de SCP-1648-B avant que l'expérience ne commence)
Temps Écoulé : 77 secondes
Résultat : Un violoncelle rudimentaire qui joua une note de 466 Hz à approximativement 180 décibels pendant 0,5 secondes avant de prendre feu à cause du stress mécanique.
Notes: SCP-1648 informa les chercheurs qu'il s'agissait de la performance parfaite d'une chanson de leur pays d'origine baptisée « Un », bien qu'ils n'aient pas donné plus de détails sur le sujet. Les entités SCP-1648 ne semblent pas comprendre le concept de perte d'audition et ne furent pas blessées.

Test : SCP-1648-Test-03
Matériaux Fournis : 1 boîte en carton contenant 28 voitures de course miniatures
Temps Écoulé : 3 secondes
Résultat : N/A
Notes : SCP-1648 refusa de construire une machine avec les matériaux fournis.

Test: SCP-1648-Test-07
Matériaux Fournis : 1 chien Dalmatien dans une cage en fer et avec un drap en lin, 2 kilogrammes de plomb, 1.5 (fut spécialement demandé " une et demie ") ampoule à basse consommation hélicoïdale
Temps Écoulé : 212 secondes
Résultat : Un Dalmatien à six pattes, sans tête et sans queue portant un exosquelette métallique par dessus une combinaison en lin. A la place de la tête se trouve un appareil ressemblant à un grille-pain servant à griller des produits boulangers avant de les éjecter à une vitesse d'environ 1200 km/h. L'origine des deux pattes additionnelles est inconnue. Le cerveau est situé dans la poitrine.
Notes: SCP-1648-A et SCP-1648-B ont rapidement signalé aux chercheurs que la construction répond au nom de « Malarkey. »

Document-1648-Journal-d'Entretien-11

Personnes interrogées : SCP-1648-A, SCP-1648-B

Personne menant l'entretien : Chercheur Julio Martinez

Avant-propos : SCP-1648-A et SCP-1648-B venaient juste de terminer le Test-07.

<Début du Journal>

Chercheur Martinez: Que pouvez vous me dire d'autre à propos de cette création ?

SCP-1648-A: Mmmh, c'est plus une machine qu'un

SCP-1648-B: Chien. Le squelette a

SCP-1648-A: Été reconfiguré. La combinaison

SCP-1648-B: Sert à empêcher l'exocage

SCP-1648-A: D'irriter la peau.

Chercheur Martinez: Mais alors, pourquoi avoir retiré la tête et la queue ?

SCP-1648-B: Le tir des tranches de pain

SCP-1648-A: Provoque un important

SCP-1648-B: Recul. Mmmh, nous devions

SCP-1648-A: Le stabiliser, et la tête et

SCP-1648-B: La queue empêchaient cela. Ils formaient

SCP-1648-A: Un obstacle.

Chercheur Martinez: Pourquoi le nom « Malarkey » ?

SCP-1648-B: Vous voyez un autre

SCP-1648-A: Nom pour un chien sans tête ? Mmmh !

SCP-1648-B: Mmmh !

<Fin du Journal>

Postface : « Malarkey » fut désigné sous l'appellation SCP-1648-C et fut repris à SCP-1648-A et SCP-1648-B pour examen. Le matin suivant, il fut découvert que SCP-1648-C était en train de mourir de faim. Lorsqu'ils furent interrogé, les entités SCP-1648 expliquèrent qu'elles « n'avaient pas considéré qu'une bouche soit réellement nécessaire ». SCP-1648-C sera nourri en intraveineuse le temps que l'entrée de son système digestif soit localisée.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License