SCP-1646
notation: 0+x

 
Objet : SCP-1646
 
Classe : Sûr-exsequi
 
Procédures de Confinement Spéciales : Le Site 84 est listé dans tous les dossiers accessibles au public de la région environnante en tant que propriété privée, et est entouré par une clôture électrifiée. Tous les individus autre que le personnel de la Fondation exprimant un intérêt excessif pour la zone doivent être détenus et interrogés.
 
SCP-1646-1 ne doit pas être approché à moins que des circonstances exceptionnelles l'exigent. Dans l'éventualité où il devient hostile et représente un danger pour le personnel de la Fondation ou des civils, SCP-1646-1 peut être détenu en utilisant tous les moyens jugés nécessaires. SCP-1646-1 doit être considéré comme armé et dangereux en toute circonstance, sauf s'il est évidemment non armé.
 
Immédiatement après le départ de SCP-1646-1, l'instance de SCP-1646-2 doit être éteinte, récupérée, examinée, et enregistrée. Les spécimens ne possédant aucune particularité peuvent être éliminés.
 
Description : SCP-1646-1 à l'apparence d'un homme albinos mesurant environ deux mètres de haut, dépourvu de cheveux et ayant de grands yeux noirs. De nombreuses blessures par perforation sont visibles sur la plupart des parties de son corps, dont toutes suintent d'un fluide bleu-noir visqueux non identifié. SCP-1646-1 a été aperçu vêtu d'une variété de vêtements banals et inhabituels, variant normalement sur l'aspect. Il n'y a aucune preuve pouvant suggérer que SCP-1646-1 soit conscient de la présence de la Fondation, et quelle serait sa réaction s'il venait à être approché.

Les instances de SCP-1646-2 varient en apparence, mais elles prennent toujours la forme d'un cadavre d'une femme caucasienne âgée entre vingt et trente ans. Les tests ont pu déterminer que ces cadavres ont une tendance à posséder des codes génétiques quasiment identiques, bien que des différences significatives ont été trouvées. (voir le document 1646-2-alpha pour plus de détails). Tous les spécimens trouvés jusqu'à présent semblent avoir été éliminés d'une manière violente.
 
SCP-1646-1 apparaît spontanément au Site 84 (un terrain de camping rudimentaire se trouvant aux abords du parc national du mont Rainer) à intervalles irréguliers, allant de deux jours à quatre mois. Dans chaque cas, il portera une instance de SCP-1646-2 sur son dos ou dans ses bras.
 
Suite à son apparition au Site 84, SCP-1646-1 va placer l'instance de SCP-1646-2 dans le foyer. Il arrosera ensuite l'objet d'un liquide inflammable (le plus souvent de l'essence ou le liquide d'un briquet, bien que des boissons alcoolisées ont été utilisées) et l'enflammera avec une allumette ou un briquet. Une fois que le corps apparent commencera à brûler, SCP-1646-1 prendra une pierre dans les bois environnants et fera une marque visible sur le béton entourant le foyer. Immédiatement après coup, SCP-1646-1 disparaîtra entièrement. Au moment de l'écriture de ce rapport, il y a 623 marquages.

Addendum : SCP-1646-1 a, à plusieurs reprises, parlé. Les phrases suivantes ont été entendues :
 

04/28/1863 : Si je dois revenir ici, je devrais en faire bonne usage.
11/02/1891 : Suite à ses mensonges traversant toutes les terres, les éliminant.
09/09/1924 : Walker avait la meilleure affaire.
01/17/1950 : Dans le paradis je l'ai tué, le démon invisible derrière ses ailes.1
04/03/1956 : S'il y a un point, je l'ai trouvé.
07/16/1990 : Elle a dit pour toujours, C'est ce que j'ai toujours fait.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License