SCP-162
notation: +4+x

Objet # : SCP-162

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-162 doit être conservé dans un récipient en acier étanche en toutes circonstances. Toute manipulation doit être faite avec des gants en acier épais et des gilets pare-balles renforcés. Tout membre du personnel tentant de toucher SCP-162 sans protection adéquate, ou agissant de façon désordonnée sans répondre aux sollicitations, doit être immédiatement retiré de la zone de confinement. Tout le personnel doit se soumettre à des tests psychologiques pendant deux semaines après avoir interagi avec SCP-162.

Description : SCP-162 est une masse d'hameçons, de fils de pêche, d'aiguilles, de ciseaux et d’autres objets tranchants, formant de boule de près de 2,4 m de largeur et de 2,1 m de hauteur. Après avoir été dans le voisinage de SCP-162, les sujets ont déclaré se sentir attirés par l'objet afin de le toucher. Ce désir peut s'étendre sur plusieurs semaines après avoir vu l'objet, et se transforme en une obsession dans de nombreux cas. L’effet "d’attirement" augmente lorsque SCP-162 est observé durant une longue période, et les sujets deviennent violents envers quiconque tenterait de les empêcher de regarder ou de les éloigner de SCP-162.

Le contact avec SCP-162 entraînera immédiatement l’implant de plusieurs crochets dans la peau du sujet. L'expérience est extrêmement douloureuse, bien plus qu’avec des hameçons normaux. Toute lutte ou tentative de s'échapper prendront encore plus le sujet au piège, aboutissant généralement au piégeage complet du sujet sur la surface de SCP-162. Le sujet saignera abondamment, entraînant la mort après une longue période d’agonie.

Tenter de retirer un sujet de SCP-162 se traduira par le piégeage de l'extracteur, ou à des lésions corporelles graves sur la chair du sujet. Les sujets alterneront plusieurs fois, par "cycles", entre une expression de douleur extrême et des appels à l'aide, et une expression de plaisir et des demandes à être laissés seuls, pouvant aller jusqu’à tenter de saisir et d’enlacer le personnel essayant de les sauver.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License