SCP-1615
notation: 0+x

Objet # : SCP-1615

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : Tous les spécimens connus de SCP-1615, et les matériaux contaminés par SCP-1615, sont gardés dans la zone de stockage sécurisé au Secteur de Recherche-██. La zone de stockage utilisée pour contenir SCP-1615 doit être conforme avec les réglementations de Biosécurité de Niveau 2, du fait du faible risque de propagation dans l'air de SCP-1615. SCP-1615 doit toujours être traité comme un danger biologique de Niveau 2. L'ingestion de SCP-1615 est interdite sauf dans le cas de membres du personnel de Classe-D à des fins expérimentales.

En cas d'infection par SCP-1615 en dehors des tests, les personnes concernées doivent être gardées dans un environnement avec un niveau de lumière inférieur à 5000 lux durant trois jours après l'ingestion. Si des symptômes apparaissent, les instances de SCP-1615-1 doivent être nourries de repas quotidiens de plus de 2100 calories par jour jusqu'à ce que les symptômes disparaissent.

Si des spécimens de SCP-1615 ayant été distribué à la population en général devaient être trouvés, une histoire de couverture doit être diffusée et les personnes touchées doivent être mises en quarantaine jusqu'à ce que les effets anormaux cessent, pour se voir ensuite administrer des amnésiques de Classe-A ou de Classe-B selon le besoin et être relâchés dans la population civile.

La nourriture contaminée par SCP-1615 doit être détruite sur le champs à l'exception des échantillons prélevés à des fins de recherche. Toutes les zones ayant connu une contamination par SCP-1615 doivent être surveillées afin de gérer une possible résurgence de cas de SCP-1615-1.

Description : SCP-1615 est une espèce de champignon qui appartient à un phylum jamais identifié auparavant, similaire à la moisissure, qui est capable de former des colonies sur de la matière organique. Contrairement aux moisissures communes, le champignon n'a pas été observé en train de gâter la nourriture ou de former des colonies assez grosses pour être visibles sans une analyse au microscope. SCP-1615 semble capable de rester indéfiniment en sommeil sur tout objet infecté, à condition que l'objet ne soit pas endommagé par la décomposition, la dissolution, la combustion, ou l'exposition à des températures supérieures à 250 ° Celsius.

SCP-1615 ne présente pas de propriétés ouvertement anormales jusqu'à ce qu'il soit ingéré par l'être humain. Si une personne qui a ingéré SCP-1615 (ci-dessous désignée SCP-1615-1) est exposée à un niveau de lumière supérieur à environ 10.000 lux dans les 72 heures après l'ingestion, le sujet commence à subir une série de changements biologiques. SCP-1615 induit la production de chlorophylle et des composants accessoires associés permettant d'effectuer la photosynthèse, formant des structures semblables à des chloroplastes dans les cellules de la peau du sujet. Ce changement met environ deux heures pour se manifester totalement, et laisse les zones touchées de la peau avec une coloration verte.

La génération des chloroplastes dans la peau permet aux sujets SCP-1615-1 de photosynthètiser afin de produire de l'énergie. Ce processus semble être significativement plus efficace que la photosynthèse vue dans les plantes et les cyanobactéries, avec un taux de production de glucose beaucoup plus élevé, probablement dans le but de compenser la quantité d'énergie requise pour le mouvement humain. SCP-1615 semble avoir un effet bénéfique sur SCP-1615-1, permettant à SCP-1615 de générer de l'énergie sans réserves alimentaires adéquates ou une nutrition extérieure. Toutefois, le recours à SCP-1615 comme seule source de subsistance peut conduire à la malnutrition, puisque les instances SCP-1615-1 ne peuvent pas fabriquer intérieurement certaines substances nécessaires pour maintenir le corps humain en bonne santé, tels que diverses vitamines. En tant que tel, des compléments alimentaires sont nécessaires pour maintenir les sujets de SCP-1615-1 en bonne santé.

Les effets anormaux de SCP-1615 éliminent le besoin de manger afin de fournir à l'organisme de subsistance dans la plupart des cas, cependant la consommation d'eau est toujours nécessaire. Les effets de la SCP-1615 persistent indéfiniment; cependant, si un sujet SCP-1615-1 consomme une quantité de nourriture supérieure à environ 1700 calories par jour sur une durée d'à peu près sept jours, les effets de SCP-1615 commencent généralement à se dissiper après quelques jours. Chez certains individus les effets de la SCP-1615 semblent être permanents. L'existence de █ telles personnes est connue, ce qui laisse la fréquence pour laquelle de telles réactions surviennent trop faible pour être estimé de manière fiable. A ce jour, on ne sait pas pourquoi cela arrive seulement à certaines personnes.

Addendum 1615-1 : SCP-1615 a été identifié par le personnel de la Fondation après une famine au ███████ en 199█. Environ 200 personnes vivant dans des villages isolés de la région ont été touchées par SCP-1615, ce qui nécessita la distribution d'amnésiques aux personnes touchées. SCP-1615 a apparemment été distribué par du personnel travaillant pour la Fondation Caritative de la Manne afin de soulager la famine.

Les agents de la Fondation Caritative de la Manne avaient maintenus un haut degré de contact avec les villageois, et les avaient informés des effets de SCP-1615 avant de le distribuer. Une contrainte assez forte a été nécessaire pour extraire des informations concernant les opérations de la Fondation Caritative de la Manne aux villageois touchés. Malgré cela, les personnes impliquées dans la distribution originale de SCP-1615 ne furent pas trouvées.

Suite à ce premier incident, SCP-1615 a été trouvé dans █ cas différents. Les enquêtes de la Fondation sur les activités de FCM ont jusqu'à présent échoué à produire des agents biologiques.

Addendum 1615-2 : Suite à une enquête sur la distribution de SCP-1615 en ████████ en 199█, des agents de la Fondation ont récupéré les documents suivants dans le bâtiment qui avait apparemment été utilisé comme centre de distribution de SCP-1615. Il semble s'agir du brouillon d'une lettre destinée à être remise à un supérieur ou à un collègue au sein de la Fondation Caritative de la Manne.

Cher [illisible]

Bien que je ne comprenne pas pourquoi vous ressentez le besoin de vous interposer vous avez décidé de vous impliquer dans un projet qui n'est pas de votre ressort, je peux comprendre votre colère envers notre réseau de distribution des nouvelles rations sans vous avoir demandé avant avoir demandé votre permission.

Je peux vous assurer, cependant, qu'il n'y a pas besoin de vous en faire. Les rations sont sans danger pour la consommation humaine, contrairement au h et ne poseront aucune menace pour nos bénéficiaires.
Il y a des problèmes mineurs, mais rien du genre qui vous effraie.

J'ai fais preuve de la bonne dose de prudence, je vous le promets. Je ne vais pas faire d'erreur comme celle que vous avez faite. Je comprends pourquoi vous avez peur, mais nous ne pouvons pas nous permettre d'être freinés par la peur de

La sécurité du produit est entièrement testée, et conserver le produit plus longtemps serait irresponsable. Ça marche. C'est sûr. Je peux vous le promettre.

Addendum 1615-3 : Suite à une distribution de SCP-1615 à [DONNÉES EFFACÉES] en Juillet 200█, SCP-1615 a été découvert avoir contaminé une importante culture de blé dans la région lors de la récolte de l'année suivante. Cela semble avoir été accidentel, car aucune interférence de la Fondation Caritative de la Manne dans la région n'a été signalée. À la suite de cette contamination, les agents de la Fondation SCP ont été contraints de détruire la culture sous le couvert d'un feu de brousse naturel. Le nombre de victimes résultant indirectement de cette opération est inconnu.

Suite à cet incident, aucune distribution SCP-1615 n'a été rapportée. La raison de l'arrêt de distribution de SCP-165 est actuellement inconnue.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License