SCP-161-FR
notation: +12+x

Objet # : SCP-161-FR

Niveau de Menace : Vert

Classe : Euclide

imgrimoire.jpg

SCP-161-FR-2.

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-161-FR-1 doit être confiné dans une cellule d'une hauteur sous plafond d'au moins trois (3) mètres et équipée de détecteurs de pression sur le sol. SCP-161-FR-2 doit être confiné dans un coffre pour objets anormaux verrouillé. Trois stylos dont le bon fonctionnement doit être vérifié toutes les semaines doivent être conservés à proximité en toute circonstance. L'accès de la zone de confinement de SCP-161-FR-2 doit comporter un sas ainsi que des détecteurs de pression sur le sol. Aucun membre du personnel n'est autorisé à l'utiliser sans une accréditation de niveau 4 ou supérieure (sauf en cas d'évasion de SCP-161-FR-1, où l'accréditation nécessaire est de 3).

En cas d'évasion de SCP-161-FR-1, un membre du personnel bénéficiant du niveau d'accréditation 3 ou supérieur doit se rendre dans la salle où est confiné SCP-161-FR-2. Après s'être assuré que SCP-161-FR-1 n'est pas rentré dans le sas, le membre du personnel doit prendre SCP-161-FR-2 et y écrire la phrase suivante : "SCP-161-FR-1 décide finalement de rentrer dans sa cellule et d'attendre qu'elle soit verrouillée." Une fois que les détecteurs de pression y détectent SCP-161-FR-1, la cellule de ce dernier doit être refermée.

NOTE : SCP-161-FR-1 semble être doté d'un système sanguin. Celui-ci n'étant pas invisible, il est envisageable en dernier recours de le blesser afin de pouvoir le pister1.

Description : SCP-161-FR désigne une entité et un objet distinct nommés SCP-161-FR-1 et SCP-161-FR-2, qui sont respectivement une créature et un livre.

La taille de SCP-161-FR-1 est estimée entre deux (2) et trois (3) mètres de haut. Il n'est habituellement pas hostile envers l'homme, dans la mesure où aucun sujet n’interagit avec SCP-161-FR-2. Si quelqu’un utilise SCP-161-FR-2, une fois son effet accompli, SCP-161-FR-1 semblera mémoriser la personne du sujet (même sans contact visuel avec lui) et deviendra extrêmement agressif envers ce dernier pour une durée indéfinie. SCP-161-FR-1 est invisible pour l’œil humain, les caméras, les caméras thermiques, et tout autre type de détection à base d'ondes. Il semble pouvoir se déplacer à une vitesse de 45 km/h en ne produisant que peu de bruit, et semble disposer de griffes d'une longueur approximative de 6 cm selon les rapports médicaux-légaux. SCP-161-FR-1 ne semble posséder ni queue ni pelage.

SCP-161-FR-2 est un livre de format 34 x 22 x 7 cm et possède une couverture en cuir brun et une reliure rouge ainsi qu'un total de ████ pages dont 49 arrachées. Les 48 premières pages comptent parmi celles arrachées. La page ███ a été arrachée par la Fondation dans un but expérimental. ████ pages sont encore vierges. Les autres pages contiennent des textes écrits par différents auteurs (ici appelés "sujets") où des ordres sont donnés à SCP-161-FR-1.

À l'heure actuelle, 12 des 48 premières pages arrachées ont été retrouvées. Les 7 premières pages restent introuvables. Parmi les 12 pages retrouvées, seulement trois (3) présentent des informations d'intérêt concernant SCP-161-FR-1 - les pages 8, 9 et 13. Parmi ces trois (3) pages, deux (2) ont été brûlées à plus de 70 %. Le texte écrit sur ces trois pages est intégralement rédigé en arménien. Plusieurs éléments du texte font référence à la propagande anti-russe menée par les forces Britanniques dans les années 1890. Cela laisse supposer, compte tenu de la position de ces pages dans l'objet, que celui-ci a fait son apparition dans les années 1860-1870. SCP-161-FR-1 y est désigné sous le nom d'Amenaber.

Lorsqu'un sujet écrit à l'intérieur de SCP-161-FR-2, SCP-161-FR-1 semble contraint d'effectuer les actions qui y sont décrites. Une action indiquant à SCP-161-FR-1 un changement de sa façon de penser n'aura aucun effet. Les actions sortant des capacités de SCP-161-FR-1 ne sont pas prises en compte par ce dernier. Lorsque personne n'écrit, un texte décrivant en temps réel les actions de SCP-161-FR-1 y apparaît dans la langue du dernier utilisateur, et avec le nom désignant l'entité employé par celui-ci. Les phrases sont alors simples, courtes et directes, et sont rédigées au présent. Il a été montré lors d'expériences que si un texte est écrit sur les pages vierges restantes postérieures à la page actuellement remplie, l'acte demandé sera effectué une fois que toutes les pages vierges intercalaires seront remplies. Barrer ou arracher lesdites pages semble n'avoir aucun effet. SCP-161-FR-2 semble prendre en compte toutes les langues testées, y compris celles créées pour les tests, dans la mesure où les mots ont une signification pour le sujet. Un mot sans signification ou une phrase écrite par une machine n'ont aucun effet. Malgré les recherches portant sur SCP-161-FR-2, la seule solution trouvée à ce jour pour rendre SCP-161-FR-1 heureux est de lui rendre SCP-161-FR-2.

Deux théories s'opposent concernant le nombre de pages de SCP-161-FR-2. La première veut que le nombre de pages corresponde à la durée de la vie de SCP-161-FR-1 jusqu'à sa mort. La seconde théorie veut que SCP-161-FR-1 "rembourse" une "dette" envers une autre entité et que le nombre de pages correspond à l'importance de cette dette. Dans les deux cas, arracher une page vierge semble avoir une influence majeure sur le futur de SCP-161-FR-1. Cependant, la dernière théorie, soutenue par le Dr. Sanders, prends en compte le fait que le nom "Amenaber" désigne dans les anciennes croyances arméniennes une divinité ayant la vertu de faire fructifier la terre. Or, à l'époque où seraient apparus les premiers textes inscrits dans SCP-161-FR-2, "celui qui faisait fructifier la terre" était souvent un esclave. Selon le Dr. Sanders, SCP-161-FR-1 aurait donc été asservi d'une manière ou d'une autre.

Addendum : SCP-161-FR-1 et SCP-161-FR-2 ont été trouvés et capturés ensemble dans la région de ██████ en ███████.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License