SCP-161
notation: 0+x

Objet # : SCP-161

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : Les trois instances de SCP-161 doivent être conservées dans des conteneurs séparés dans la salle de confinement 34 Zeta. Chaque conteneur doit être fermé avec 3 verrous chacun, possédant au total 9 clés distribuées à différents membres du personnel senior. Une fois tous les trois mois, chaque instance de SCP-161 doit être sortie de confinement. L'emploi du temps actuel n'admet qu'une instance hors de confinement à la fois.

Durant la sortie de SCP-161, le membre du personnel (qui ne doit pas être un membre du personnel senior) doit être accompagné des trois membres du personnel possédant les clés, et ce durant toute la durée de sortie de SCP-161. La personne manipulant SCP-161 doit être entièrement vêtue d'une combinaison environnementale renforcée autour des poignets, afin d'éviter tout contact. Les membres du personnel senior doivent être vêtus de la même manière.

Avant toute manipulation, une cellule doit être préparée pour l'activation de SCP-161. Deux membres du personnel de classe-D doivent être réquisitionnés. L'un deux sera attaché à une chaise, immobilisé et son bras droit formant un angle droit avec leur corps. Il est impératif que son poignet soit entravé pour qu'ils ne puissent pas tourner leur main ou modifier l'angle de SCP-161. Le second devra être attaché au mur directement en face de la main du premier.

A sa sortie, SCP-161 doit être immédiatement déplacé dans la salle préparée. Il doit être placé dans la main du classe-D immobilisé. Une fois que SCP-161 a été activé une fois, il doit être repris et reconfiné. Les deux classe-D pourront ensuite être réaffectés à d'autres travaux, mais ne doivent jamais être assignés ensemble au même travail.

Description : Il existe actuellement trois copies de SCP-161 en possession de la Fondation. SCP-161 apparaît comme un moulinet pour enfant en plastique coloré. Elle est estampillée "La Fabrique".

SCP-161 ne dévoile ses propriétés uniques que lorsqu'il est tenu par la main d'un être humain. Approximativement trois à sept secondes après la saisie de l'objet, le possesseur se rendra compte de la manière de l'activer. A ce moment, le porteur sera convaincu de la capacité de SCP-161 d'émettre des vagues d'énergie de force variée. Cette conviction n'affecte que le porteur, et les personnes présentes ne peuvent ni voir ni ressentir les effets des "vagues de puissance" évoquées.

Toutefois, tout objet "détruit" par le porteur grâce à ces "vagues d'énergie" deviennent incapable d'interagir avec lui, même après la fin de son contact avec SCP-161. Les murs affectés sont traversables, les êtres humains ne pourront pas toucher le porteur, que ce soit par eux-mêmes ou à travers des outils.

Un effet secondaire mineur provoque mégalomanie et illusions de grandeur chez le sujet.

Addendum 1 : Les procédures originales furent modifiées après qu'un garde de sécurité sans aucune connaissance de la nature de SCP-161 s'en empara et l'utilisa librement. Après le reconfinement de l'objet, les chercheurs découvrirent que ne pas utiliser l'objet régulièrement lui faisaient émettre une onde télépathique affectant les personnes ayant une faible estime de soi et les appelant à s'emparer de l'objet.

Addendum 2 : Un chercheur junior tentant d'obtenir l'approbation du personnel senior remarqua une tendance étrange dans tous les êtres et objets affectés par les "vagues d'énergie" de SCP-161. Après enquête, les personnes affectées s'étaient pour la plupart suicidées, et les objets étaient dans un état de dégradation que leur âge n'expliquait pas.

Une revue des chercheurs ayant été affectés par SCP-161 révéla que plus de 50% d'entre eux étaient morts. Ceux qui avaient survécu étaient pour la plupart déprimés. Depuis cette découverte, SCP-161 n'est utilisé que sur des classe-D, et jamais près de murs porteurs.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License