SCP-160-FR
notation: +6+x

Objet # : SCP-160-FR

Niveau de Menace : Vert

Classe : Sûr

Procédures de confinement spéciales : SCP-160-FR est contenu dans une cellule de 2,0m x 2,0m x 2,3m avec une sortie d’air principale. Le système d’aération doit être localisé au-dessus de l’objet en prévision de la procédure ANeg-160-FR. L’aération de la hotte doit être dirigée vers l’extérieur par un conduit uniquement utilisé en cas de procédures ANeg-160-FR prolongées sur plus de (12) douze heures afin de prévenir les effets de l’objet sur le système de ventilation. Un simple examen visuel de la hotte est nécessaire à un intervalle (7) sept jours pour que tout dépôt calcaire ou cristallin soit signalé. En cas de bris du bouchon ou de dépôt calcaire l’équipe de confinement doit déclencher la procédure ANeg-160-FR.

Toutes personnes susceptibles de rester plus de (1) une heure dans la cellule de confinement doivent respecter les règles vestimentaires de sécurité, c’est-à-dire, une protection des yeux, de la peau et des voies respiratoires. Le matériel en contact plus de (6) six heures avec le phénomène SCP-160-FR doit être nettoyé en frottant les dépôts, puis en les rinçant à grande eau, ou jeté pour éviter tout risque de contamination. Un examen visuel doit être fait sur toute personne entrant en contact avec l’objet, en portant une attention particulière aux narines, aux yeux et aux lèvres. S’il semble y avoir un dépôt calcaire ou cristallin, frotter la surface touchée et rincer à l’eau vigoureusement durant 15 minutes.

Le bouchon de silice déposé sur SCP-160-FR sert à contenir la "fumée" et doit être changé tous les (6) six mois, sauf s’il y a détection de fuites, de dépôts calcaires ou cristallins. Dans ce cas, il est nécessaire de procéder à un changement du bouchon, déclencher la procédure ANeg-160-FR et identifier l’origine de la fuite. Il est strictement interdit de copier les symboles sur l’objet ou de les photographier, sauf si la reproduction est faite de manière numérique et reste sous format numérique. On ignore s’ils ont un rôle important dans les propriétés de l’objet, mais des émissions énergétiques extrêmement faibles ont été détectées sur les photos imprimées et les reproductions artisanales.

Description : SCP-160-FR a l’apparence d’un ballon scientifique de quartz légèrement opaque et assombri, le col est court et la partie enflée est plus large que les modèles modernes de fiole ballon. Il peut contenir environ (500 mL) cinq-cents millilitres et mesure 27,56 cm de la base plate du ballon au haut du col, sans tenir compte du bouchon qui ne faisait par partie de SCP-160-FR avant son ajout pour les procédures de confinement. La précision du volume est faible pour un ustensile scientifique, il est difficile de déterminer si c’est dû à une référence encore inconnue datant de l’époque ou à une mauvaise conception de l’objet. Il n’y a aucune graduation à la surface de l’objet et les symboles suivants, ██ ██ ██, sont inscrits à sa surface. Ces marques sont dans une langue dérivée de l’ancien hébreu, un dialecte datant de -150 av J.C. Les symboles secondaires, partiellement traduits, font référence à des concepts cabalistiques.

La "fumée" bleutée émanant de la fiole ne semble pas provenir de son contenu, puisqu’elle ne contient rien. Le phénomène semble être émis par la surface interne de l’objet. Des prises d’échantillons externes montrent que l’objet est composé de SiO2 pur à 87%. Les lectures spectrométriques montrent que l’objet est formé de liaisons esters tandis que sa densité est de 2,702 g/cm3 ±0,005 g/cm3, comparativement à la densité référence du SiO2 de 2,648 g/cm3. Des tentatives pour prendre des échantillons sur la surface interne ont été impossibles, aucune mesure n'est significative ; l’action de l’objet empêche toute analyse précise. La "fumée" n’est pas une molécule, un atome ou une particule quelconque en suspension. Selon des mesures électromagnétiques, on peut classifier la "fumée" comme un effet visuel comparable à celui des flammes, correspondant à une longueur d’onde de ██ µm. Certains tests suggèrent une inéquation avec la constante de vitesse de la lumière. La fumée serait en fait des émissions d'énergies inconnues.

L’objet est chaud au toucher, mais les mesures indiquent une température inférieure à celle estimée par les tests de contact tactile. L’objet ne dégage aucune odeur selon les témoignages, mais les informations à ce propos sont incertaines, car l’odorat peut être affecté par la transmutation. Lorsque l’objet est en état de libérer des émissions énergétiques, celles-ci sont affectées par les courants aériens et électriques directs. Le bouchon est ajouté dans le cadre des procédures de confinement.

Les émissions énergétiques provoquent une transformation des surfaces avec lesquelles elles entrent en contact. Toute substance est transformée en silicium (Si). Les atomes d’oxygènes semblent en partie protégés, bien qu’ils incorporent la structure moléculaire pour former de longues chaînes de SiO2 par liaisons esters. L’air ambiant peut aussi être transformé en silice, mais bien plus lentement, le taux de particules en suspension augmente à (255 ppm) deux-cents cinquante-cinq parties par millions en (7) jours. La vitesse de réaction diminue avec la densité de l’air. En (1) une heure, un contact rapproché et direct transmute 25 cm2 de surface sur les matières non-vivantes. Des tests sur de la viande ██████ morte indiquent que le taux est le même que sur une matière non-vivante. Sur une surface vivante, le taux de progression passe à 5cm2 par heure. La nature de la substance solide affectée par la transmutation ne semble pas influencer sur sa vitesse, c’est plutôt les caractéristiques du vivant qui semblent l’influencer.

Un sentiment de "picotement (sic)" sur la surface exposée est décrit par le personnel de classe D lors du test d'exposition aux émissions. Comparativement à SCP-409 l’effet est superficiel et un simple frottement de la zone touchée permet de retirer les cellules remplacées par la silice et la régénération des tissus est normale une fois les effets de SCP-160-FR retirés. Une transmutation plus profonde peut avoir lieu, occasionnant des rougeurs importantes même après le retrait de la silice sur la peau, cependant la première couche de SiO2 transmutée ralentit l’avancée du phénomène. Il est toutefois important de ne pas mettre les émissions énergétiques en contact avec le système respiratoire pour éviter une transmutation des surfaces alvéolaires. Des tests sur animaux montrent que les dommages sur l’estomac ou les yeux peuvent mener à la mort, l’ablation ou la cécité. La mort de ██████ ██████ prouve les dangers des effets de SCP-160-FR sur le système respiratoire.

Addendum 160-FR-1 : La procédure ANeg-160-FR était une mesure de confinement. Malheureusement, le fonctionnement permanent de la hotte a causé des problèmes dans les systèmes de ventilation et d’aération du Site-██ à cause des émissions énergétiques inconnues. Si la procédure ANeg-160-FR devait être déclenchée sur une longue période, l’équipe de confinement doit inspecter les sorties d’air externes et les filtres du Site-██ pour signaler la présence de dépôts calcaires.

Addendum 160-FR-2 : Un seul symbole ██ a pu être traduit par "vitalité". Dr █████ ████████, spécialiste en langue ancienne, particulièrement le langage hébreu, n’appartient pas à la Fondation. La rencontre s’est faite sans préciser la nature de l’organisation demandant ses conseils. Selon lui, le dialecte est rare et peu employé dans la culture hébraïque, sauf par une secte éteinte depuis une date indéterminée estimée approximativement à l’an 0. Elle regroupait des artisans mystérieux dont le métier exact est encore inconnu de nos jours, bien qu’un lien avec la métallurgie de l’époque soit suspecté. Vu son enthousiasme et sa curiosité pour les symboles, un amnésique de classe B a été administré au Dr █████ ████████.

Addendum 160-FR-3 : Voici un résumé des tests de vitesse de transmutation sur des objets non-anormaux possédant des caractéristiques propres au vivant, mais n’étant pas considérés comme vivants. La précision des résultats est médiocre, ne permettant qu’une évaluation quantitative grossière, mais qualitativement acceptable. Sur les virus de type █ ███, la vitesse de propagation des effets des émissions est de 75%, alors que sur des prions de type ██ ████, elle baisse à 30%.

Addendum 160-FR-4 : L’absence de variation dans la température soulève des questions à propos de la conservation de l’énergie. Un changement atomique est une réaction nucléaire, donc fortement endothermique ou exothermique. Ces changements ne se manifestent pas avec SCP-160-FR. L’hypothèse des émissions inconnues en tant que forme d’énergie apparentée à celle de l’énergie sombre ou de la matière noire est soulevée. Des tests sont actuellement en cours pour déterminer la validité de cette hypothèse. Une autre hypothèse est émise selon laquelle la transformation serait due à un changement des probabilités régissant le fonctionnement quantique. Le Dr ██████ du Département des Probabilités travaille sur cette hypothèse.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License