SCP-158-FR
notation: +2+x

Objet # : SCP-158-FR

Niveau de Menace : Vert

Classe : Sûr

Procédures de confinement spéciales : SCP-158-FR doit être confiné dans une salle de 10 x 10 x 3 m dotée d'un sol équipé d'une isolation acoustique ainsi que des murs bâtis en caoutchouc et en liège.

Un sas doté de deux portes conçues pour permettre une ouverture latérale silencieuse constitue le premier des deux compartiments de la cellule de confinement. Le personnel pénétrant dans la salle de confinement de SCP-158-FR est tenu de porter une combinaison AV5 et de n'émettre en aucun cas un son supérieur à (40) décibels.

La salle dispose aussi d'un système d'aspiration d'air afin de bloquer SCP-158-FR dans un circuit fermé de tuyauterie lorsqu'une maintenance de la porte doit être effectuée. La combinaison ne doit être ôtée que dans le sas en cas de maintenance ou d'expériences. Toute expérience qui requiert l'emploi de membres du personnel dans la cellule de confinement nécessite une autorisation de niveau 3. Un maximum de trois individus est toléré dans le cadre d'expériences.

Description : SCP-158-FR est un nuage de type Cumulus Humilis de 30 x 20 cm flottant à 200 cm du sol, composé de gouttelettes d'eau identiques à celles trouvées dans les formations nuageuses de ce type. Toutefois, sa température n'est pas influencée par la température extérieure, mais par l'ambiance sonore située dans un rayon de (50) m autour de SCP-158-FR.

Le passage de l'état gazeux à l'état liquide de l'eau contenue dans le nuage a lieu dans le cas d'un niveau sonore atteignant (40) décibels, ses molécules présentent la particularité d'être immobilisées par les ondes sonores, et moins il y a d'ondes, plus elles seront agitées.

Les propriétés anormales de SCP-158-FR proviennent du fait qu'il contient une colonie de procaryotes qui vivent dans le nuage et lui confèrent la capacité de se déplacer, étant donné que les échantillons d'eau prélevés dans l'entité possèdent dans leur composition des acides aminés de [DONNÉES SUPPRIMÉES], qui sont sécrétés par ces bactéries. Ces molécules permettent également de rendre l'eau solide quand des ondes sonores passent dans le nuage. Les organismes sont intolérants au son, les ondes sonores détériorent leurs noyaux qui sont d'une composition semblable aux acides aminés [DONNÉES SUPPRIMÉES],

Il est supposé que la colonie de procaryotes tente de se maintenir en sécurité et de conserver l'eau grâce à cette molécule qui encercle le nuage et qui compacterait son contenu, ses molécules constituent une membrane protectrice pour le nuage et pour les bactéries. De plus la lévitation est effectuée grâce à de l'hélium piégé dans le nuage.

Lorsque la solidification de l'eau piégée dans le nuage s'effectue, celle-ci adopte une forme semblable à celle d'un grêlon, tout en restant en lévitation au-dessus du sol. Lors de cette phase solide, le cumulus foncera sur la source du son qui a causé sa solidification à une vitesse de ███ km/h en prenant le chemin le plus court vers sa cible.

Si un obstacle sépare sa cible de SCP-158-FR, le nuage détruira l'obstacle en le chargeant. Toutefois, si ce dernier est trop résistant, il attendra que la cible se déplace dans un endroit sans élément solide entre lui et elle. Si le bruit émis par la cible cesse, SCP-158-FR repassera dans son état gazeux et cessera toute agressivité.

Malgré cette capacité à se mouvoir et à "entendre", aucun organe sensoriel ou moyen de locomotion n'est connu. SCP-158-FR détruira toujours la source sonore la plus proche puis la suivante immédiatement après.

Si une des 2 sources sonores produit plus de décibels que l'autre, cela ne changera pas l'ordre qui sera toujours du plus proche au plus lointain.

SCP-158-FR a un fonctionnement basé sur un système de stimulation auditive, aucune interaction visuelle ou tactile n'apporte une réaction particulière, SCP-158-FR détruit toute source sonore dans un but de "défense".
En phase gazeuse, SCP-158-FR cherchera à accumuler de l'eau pour garder une taille lui permettant de se défendre contre les sons, tout en évitant de s'évaporer au fil du temps.

SCP-158-FR cherchera aussi lorsqu'il pleut à sortir s'exposer aux gouttes. S'il dépasse 30 x 20 cm et qu'il contient trop d'eau, il se formera une pluie de grêlons sous le nuage ( ces derniers ne réagissant à aucune stimulation sonore ). La grêle perdurera jusqu'à ce que le nuage retrouve sa taille normale.

On remarque que SCP-158-FR cherche à éviter l'état solide causé par un volume sonore important car cet état l'empêche de recueillir de l'eau qui lui permet de rester à un volume normal. Etant donné qu'à l'état solide, l'entité fond comme le ferait de la glace à température ambiante, si elle restait à l'état solide trop longtemps elle pourrait "fondre" totalement et disparaître.

Au-delà de ██ décibels, le comportement de SCP-158-FR sera très aléatoire, pouvant solidifier l'eau contenue dans tout organisme autour de lui dans un rayon de [DONNÉES EFFACÉES].

Les procaryotes dans le nuage ont une origine inconnue tout comme ces molécules et l'hypothèse d'une comète tombée sur Terre ayant apporté cette forme de vie n'est pas à exclure ( une forme de vie martienne qui était piégée depuis des milliards d'années dans la comète serait une possibilité ).

Addendum de récupération : L'entité a été découverte en 200█ dans la banlieue de Kiev et signalée par la population après une série de décès ( estimé à 22 individus ) lors d'un concert des ██████. La crise a été en premier temps gérée par la Force d'intervention mobile Pi-1 qui a éloigné toute présence humaine de l'entité. Des amnésiques de classe B ont été administrés aux survivants et SCP-158-FR fut récupérée sans incident.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License