SCP-1541
notation: +5+x

Objet #: SCP-1541

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : En raison de la localisation et de la nature de SCP-1541-1, les procédures de confinement actuelles consistent à rediriger les études civiles actuelles du corps céleste G34.3 vers des zones où SCP-1541-1 n’est pas présent. De même, des efforts sont en cours pour supprimer toute information concernant le rétrécissement du nuage d’éthanol qu’il contient. Les chercheurs actuellement assignés à SCP-1541 sont autorisés à répondre à SCP-1541-1 via SCP-1541-2. Tous les chercheurs actuellement assignés à SCP-1541 qui dialoguent avec SCP-1541-1 doivent signaler et tenter de dissuader toute mention de SCP-1541-1 désirant retourner sur Terre, pour des raisons de sécurité et de risque d’exposition aux civils. Tous les systèmes de messagerie instantanée se trouvant dans la zone de contact initial sont actuellement surveillés afin de vérifier que SCP-1541-1 ne contacte pas d’autres descendants de ses fidèles d’origine.

De plus, SCP-1541-2 doit être conservé en état de fonctionnement et constamment branché, dans le but d’intercepter et d’enregistrer les communications passées par SCP-1541-1, et de faciliter le dialogue entre SCP-1541-1 et l’équipe de recherche actuellement attachée à ce projet. Tous les messages doivent être stockés dans le Département des Archives.

Description : SCP-1541-1 est une entité actuellement localisée dans la région approximative du nuage d’éthanol G34.3 de la constellation de l’Aigle. Celle-ci déclare être la représentation physique de la divinité [SUPPRIMÉ], et qu’elle tente de contacter les descendants de ses anciens fidèles depuis les cent (100) dernières années, approximativement. SCP-1541-1 présente actuellement une tendance à l’alcoolisme et un désordre maniaco-dépressif.

SCP-1541-2 est un téléphone cellulaire de marque [SUPPRIMÉ], dont le numéro a été ré-attribué à un réseau de communication appartenant à la Fondation lors de sa découverte et de son confinement. Des transcriptions des messages envoyés et reçus par SCP-1541-1 via une méthode actuellement inconnue (compte tenu du fait que SCP-1541-1 nie posséder tout appareil de communication) doivent être enregistrées au Département des Archives à des fins d’analyse et de recherche.

SCP-1541 et SCP-1541-2 ont été initialement portés à l’attention de la Fondation grâce au contact avec une certaine Amanda ███████ de █████████, dans le Michigan. SCP-1541-1 et SCP-1541-2 furent découverts lors d’un entretien mené par un membre du personnel de la Fondation, ayant pris l’identité d’un représentant de service technique pour la compagnie de Téléphone [SUPPRIMÉ], après que la situation ait été relevée par des analystes d’information de la Fondation. Elle déclara qu’elle recevait des messages perturbants de quelqu’un qui connaissait son arrière-grand-mère, Elisabeth ███████, décédée depuis presque vingt (20) ans au moment du contact initial, et qui parlait de plusieurs rituels dont il demandait l’exécution. L’examen des messages enregistrés sur le téléphone cellulaire ont corroboré sa déclaration, et ont produit une désignation de numéro à vingt-sept (27) chiffres qui ne correspond à aucun système connu. Les souvenirs du témoin de l’événement ont été supprimés, et celle-ci est actuellement sous surveillance de la Fondation afin de déterminer si de nouvelles tentatives de communication sont entreprises par SCP-1541-1. Tous les autres descendants connus du culte qui vénérait SCP-1541-1 à l’origine sont actuellement recherchés par FIM Tau-17 pour des raisons identiques.

Consultez le Document SCP-1541-T1 pour un exemple des messages notables envoyés par et à SCP-1541-1 par le témoin initial. Il faut noter que tous les messages ont été à l’origine envoyés en format de texte Short Message Service (SMS), et que ceux-ci ont été transcrits aussi fidèlement que possible au format standard d’entretien afin d’en garder une trace.

Document SCP-1541-T1 :

Avant-propos : Ce qui suit est une transcription des messages enregistrés sur SCP-1541-2 entre SCP-1541-1 et Amanda ███████ approximativement trois (3) jours avant que la Fondation ne découvre SCP-1541.

<Début de la transcription>

SCP-1541-1 : SALUUUUUUUUUT BEAUTE

Amanda ███████ : Salut ? Qui c’est ?

SCP-1541-1 : C MOILEGRANDDIEU [DONNÉES SUPPRIMÉES]

SCP-1541-1 : VEUX-TU TE DENUDER DVANT MOI ?

Amanda ███████ : Oh mon dieu. Est-ce que Gabs vous a donné mon numéro ?

SCP-1541-1 : JE NE CONNAIS PAS CE ‘GABS’. J’AI FOUILLE LE COSMOS POUR TROUVER LE BON FLUX ELECTRIQUE POUR TE PRLER.

Amanda ███████ : Je crois que tu as fait le mauvais numéro, mec. S’il te plaît, arrête de me textoter.

SCP-1541-1 : IMPOSSIBLE. T PAS AMANDA ███████, LA PLU JEUNE DE LA FAMILLE ███████ ????

Amanda ███████ : ARRETE. DE. ME. TEXTOTER.

SCP-1541-1 : C’EST BIEN TOI ! OH JOUR GLORIEUUUX

Amanda ███████ : …Tu ne vas pas arrêter, n’est-ce pas.

Amanda ███████ : Ecoute, trouduc, j’ai eu une longue journée et j’ai pas besoin de ça.

SCP-1541-1 : AHH.. EXCTMNT COMME ELISABETH. CHAUDE ET VULGAAIIRE

SCP-1541-1 : POURQUOI TA FMILLEEEE N’A PAS ACCOMPLI LE RITUEL DE SANG ET DE VIN DEPUIS DIX DECENNIES ?

SCP-1541-1 : JE DEMANDE DLA REVERENCE ! PROSTRNE TOI DVANT LE FEU DE [DONNÉES SUPPRIMÉES], ET DENUDE TA CHAIR DVANT LE CIEL NOCTURNE, AFIN DE ME PLAIRE !

Amanda ███████ : J’appelle la police.

SCP-1541-1 : C QUOI CE TRUC DONT TU PRLES LA POLICE ?

SCP-1541-1 : HE HO ?

SCP-1541-1 : C QUOI LA POLICE PUTN ?

SCP-1541-1 : UGH. CA ARRIVE A CHQUE FOI. TON PEUPLE M’IGNORE. JE DEVNS DDE PLUS EN PLUS FAIBLEEE CHQUE JOUR.

SCP-1541-1 : Je suis dslé. Pas vu qujavais le vrrouillage des majuscls. Prdonn-moi.

SCP-1541-1 : Hé hoooo…

SCP-1541-1 : Amnda ?

SCP-1541-1 : Amanda ???

Note du Chercheur : SCP-1541-1 continue d’envoyer ce genre de message cinquante-sept (57) fois au cours des quarante-cinq (45) minutes suivantes, avec une répétition de plus en plus importante du nom de la femme et des signes de ponctuation, avant de commencer (à partir du vingt-huitième (28) message) à utiliser ce qui a été identifié par le département de linguistique comme étant des insultes et diverses menaces babyloniennes, et finalement, à partir du message quarante-trois (43), des suppliques demandant l’accomplissement des rituels précédemment mentionnés.

SCP-1541-1 : D’ACCORD. PTITE SALOPE. JE PARIE QUE TU VENERES CE TROUDUC DE YHWH MAINTENANT PAS VRAI.

Amanda ███████ : JESUS CHRIST. ARRETE ÇA.

SCP-1541-1 : JE LSAVAIS PTAIN ! VENDUE !!!1

Amanda ███████ : C’est quoi ton problème, mec ? Fiche-moi juste la paix !

SCP-1541-1 : Tes exctemnt comme ls autres. Je parie que [SUPPRIMÉ] a pas bsoin de subir cs conneries. Il enverait juste une tonne de grnouilles te dfoncer !

SCP-1541-1 : Tsais quoi, t peux garder ton ptain de YHWH. Jvais trouver de nouveaux fidèles. G pas bsoin de toi. A plus, SALOPE. :P

Note du Chercheur : Approximativement trois (3) heures passent avant que SCP-1541-1 ne retente de contacter Amanda ███████.

SCP-1541-1 : Ecoute ? Jsuis désolé de tavoir traiT de salop. Ça fait un bail que jsuis bourrééé et trè seul… parle-moi stp ?

SCP-1541-1 : G plus pers0nne à part toi.

Amanda ███████ : PUTAIN DE MERDE ARRETE DE ME TEXTOTER !

Amanda ███████ : Je t’ai déjà demandé d’arrêter au moins trois fois, et je n’ai vraiment pas besoin de ces conneries.

SCP-1541-1 : Eh ben va tfaire foutre aussi.

Amanda ███████ : Va en enfer, trouduc.

SCP-1541-1 : PEUT-ETRE QUE JE VAIS LFAIRE.

SCP-1541-1 : Après avoir fini ctte bouteille.

<Fin de la transcription>

Conclusion : Aucun nouveau message n’a été enregistré entre SCP-1541-1 et le témoin initial, et SCP-1541-1 n’a pas tenté de la contacter avant quatre (4) jours, moment auquel SCP-1541-2 était en possession de la Fondation. SCP-1541-1 exprima de la détresse lorsqu’on lui refusa le droit de contacter ses fidèles d’origine, et tenta immédiatement de pousser les trois (3) chercheurs assignés à SCP-1541 à accomplir des rituels de supplication. Toute requête portant sur l’accomplissement de tels rituels a été rejetée.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License