SCP-1540
notation: +2+x

Objet #: SCP-1540

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-1540 est contenu dans une cellule de confinement pour humanoïde dans l'aile H-TL1 du Site-197.

Après chaque événement 1540-A, l'organisme doit être interviewé afin d'établir son identité et son histoire personnelle. Les transcriptions des interviews et les enregistrements photographiques de l'apparence de SCP-1540 doivent être transférés dans les Archives Digitales du Site-197. Des interviews supplémentaires peuvent être conduites à la discrétion d'un chercheur de niveau 3 assigné à l'étude de l'objet.

Les instances de SCP-1540 ne doivent pas être informées de leur nature afin d'éviter une réaction émotionnelle imprévisible. Afin d'assurer la coopération avec le personnel de la Fondation, une couverture qui explique la nécessité de tests médicaux et la quarantaine a été établie. Pour plus de détails, consultez le Document 1540-IF04.

Description : SCP-1540 est un organisme humanoïde récupéré en 2001 à Provo, Utah.

Tous les 29-30 jours, SCP-1540 subit un événement 1540-A. L'organisme ne possède pas de contrôle conscient sur ces événements, et ne peut pas en avoir connaissance à l'avance, à moins d'en être spécialement informé. Au début de l'événement 1540-A, l'organisme expérimente un sévère mal de tête, suivi par des douleurs aux muscles et aux os. Quarante minutes après le début de l'événement, la peau de SCP-1540 commencera à secréter de grandes quantités d'une substance blanche visqueuse. La substance se solidifiera et se répandra, formant un cocon translucide autour de l'organisme. Pendant les six prochaines heures, SCP-1540 se dissoudra progressivement, et un nouveau corps se développera à partir de la matière résultante. Une fois que le corps est entièrement formé, le cocon se rompt, et la nouvelle instance de SCP-1540 émergera.

Les instances de SCP-1540 diffèrent en apparence, genre, et âge. Aucune des instances n'a montré de physiologie anormale ou d'autres traits anormaux. Les événements 1540-A ne sont pas de nature ectoentropique, l'organisme perdant 5-8% de sa masse pendant chaque événement. SCP-1540 regagne habituellement la masse perdue par des moyens non-anormaux avant le prochain événement 1540-A. La santé de l'organisme n'est pas affectée de manière marquée par ces fluctuations.

Les instances de SCP-1540 montrent des identités, personnalités, et souvenirs de leurs anciennes vies uniques et différents. Ces souvenirs sont intérieurement consistants, et les lieux, personnes et événements compris dedans existent ou ont eu lieu, de manière générale, de la façon décrite par SCP-1540. Toutefois, toutes les identités de SCP-1540 s'avèrent être des constructions fictives hautement détaillées : aucune trace de personnes correspondant à ces identités n'a été trouvée, et les individus que SCP-1540 identifie comme des amis nient toute connaissance de l'organisme. L'information utilisée pour construire les identités de SCP-1540 semble être un amalgame de faits abstraits, de souvenirs dépersonnalisés d'individus existants, et d'expériences fictives propres à l'organisme. Les moyens par lesquels SCP-1540 obtient cette connaissance sont inconnus.

SCP-1540 fut récupéré pendant l'enquête sur la supposée mort de Joshua Russell, né en 1985. L'examen de la maison de Russell a mis au jour une collection de littérature occulte ; de nombreuses notes prises par le sujet ; et un enregistrement vidéo du sujet en train d'effectuer un rituel inconnu, et de l'événement 1540-A en résultant. Les documents indiquent que le sujet, ainsi que trois associés d'âges similaires, ont effectué le rituel montré dans l'enregistrement ; l'objectif du rituel était la transformation de l'exécutant en "loup-garou". Les parents du sujet n'avaient pas connaissance de ces activités.

Les analyses de l'enregistrement ont révélé des divergences entre la procédure exécutée par le sujet et la version exposée dans les livres récupérés, comprenant l'utilisation de matériaux moins chers et des erreurs dans le positionnement des objets auxiliaires. Des essais pour exécuter le rituel n'ont pas produit d'effets anormaux. Les individus impliqués dans la création du rituel n'ont jamais été trouvés, et leur statut actuel reste inconnu.

Addendum 1540-1 : Transcription de l'Interview 1540-81/4 ; 25/02/2008.

Interviewé : David Hawkins

Intervieweur : Dr Joseph Kaminsky

<Début de l'enregistrement>

Kaminsky : Veuillez déclarer votre nom complet et votre accréditation pour l'enregistrement.

Hawkins : David Alexander Hawkins, Niveau d'Accréditation 3.

Kaminsky : Depuis quand travaillez-vous à la Fondation, M. Hawkins ?

Hawkins : Onze ans.

Kaminsky : Et 1540 ?

Hawkins : Assigné à lui il y a deux ans. Je suis… j'étais le Chercheur en Chef, depuis quatre mois maintenant.

Kaminsky : Donc vous l'avez… étudié, c'est cela ?

Hawkins : Oui. Je suis biologiste. Mon groupe travaillait sur la réaction métamorphique. Isoler, répliquer, réduire des organes individuels. Vous y avez accès, vous connaissez les détails.

Kaminsky : Je suis familier avec le projet, en effet. Avez vous eu un contact direct avec l'organisme pendant que vous travailliez ici ?

Hawkins : Non, non, on n'en avait pas vraiment besoin. On avait assez d'échantillons, et le skip était déjà avec les psys ou les gars du confinement de toute façon.

Kaminsky : Je vois. Parlons un peu de ce qui s'est passé il y a quatre jours. De quoi vous souvenez-vous ?

Hawkins : C'était mercredi, en début de soirée. Il y avait un séminaire au Secteur-07 le lendemain, sur les colonies macroscopiques de bactéries. J'étais dans le train à ce moment-là, je lisais. Tout était très ordinaire. Ensuite… ce fut très brusque. Une seconde je regarde à travers la fenêtre, je vois le Soleil, les arbres. Et tout disparut. Je suis dans la cellule, nu, et cette horrible puanteur. Il y a du sang et des morceaux de… moi, partout. Je me suis levé plus tôt qu'à la normale, je pense, personne ne pouvait nettoyer ce bazar. Je me suis assis là pendant une heure avant que Noah… avant que l'Agent Lanham arrive, me disant que j'ai pu être exposé à un virus… une merde du CDC… un virus, ouais.

Kaminsky : Vous percevez vous anciens souvenirs différemment maintenant ?

Hawkins : Non, non. Rien n'a changé, tout est là, tout est clair. Je suis toujours moi. Je continue à y penser, à me rappeler des choses. Environ deux mois après que j'ai été promu au niveau deux, je pensais que je mourrais un jour, dans une brèche de confinement ou un accident. J'ai fait la paix avec ça. Toujours pensé que ça allait être rapide, pas comme ça, en m'asseyant ici sans rien pouvoir faire. Mais en fait, j'y ai jamais vraiment pensé, pas vrai ? Je n'ai jamais été promu, jamais marié, j'ai toujours été ici, dans une cellule ou une autre, pendant les quinze dernières années. Je… il y a six ans, quand John est mort… je devrais toujours ressentir quelque chose ? Je ne l'ai jamais rencontré, n'ai jamais travaillé avec lui… Je ne sais plus. Est-ce qu'on peut continuer une autre fois ?

Kaminsky : Si vous voulez, bien sûr.

Hawkins : Et… doc ? Je pourrais voir Sarah encore ? Je sais qu'elle ne se souvient plus de moi. Je voulais juste la revoir une dernière fois.

Kaminsky : Je… j'ai bien peur que ce ne soit pas possible. Je suis désolé.

Hawkins : D'accord. Je comprends.

<Fin de l'Enregistrement>

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License