SCP-1535
notation: +3+x
1535.png

SCP-1535-1 pendant l'interrogatoire.

Objet # : SCP-1535

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-1535 doit être gardé dans un coffre sécurisé du Site 18. L’objet doit être manipulé avec précaution au cours des tests à cause de sa nature fragile. Le couvercle de SCP-1535 doit être gardé dans un coffre séparé, et ne doit en être retiré qu’à des fins de test.

Description : SCP-1535 est un pot Mason en verre fabriqué par la compagnie Ball en 1946. SCP-1535 est physiquement similaire à un pot Mason en verre ordinaire.

Les propriétés anormales de SCP-1535 se manifestent lorsque des créatures non conscientes telles que des insectes ou des reptiles sont placées à l’intérieur et que le couvercle de SCP-1535 est scellé.

Les créatures présentes à l’intérieur de SCP-1535 après que celui-ci ait été scellé acquièrent la capacité de raisonner, parlent couramment l’espagnol, sont familières de la religion catholique et connaissent le code Morse. Les résidents de SCP-1535 sont collectivement désignés comme SCP-1535-1.

Les tentatives visant à retirer le couvercle de SCP-1535 sans endommager SCP-1535 se sont révélées inefficaces tant qu’une entité SCP-1535-1 vivante se trouve à l’intérieur. Le couvercle de SCP-1535 s’enlève facilement dès l’instant où SCP-1535 ne contient plus d’entité SCP-1535-1 vivante. SCP-1535-1 meurt en général entre une (1) et deux (2) heures après avoir été enfermé, probablement à cause du manque d’oxygène.

Interrogatoire 1535-1 : Une luciole est utilisée pour le test suivant afin de faciliter la communication. Les tests impliquant différentes espèces d'insectes et de reptiles ont donné des résultats similaires.

SCP-1535-1 communique en clignotant en Morse.

SCP-1535-1 : Seigneur, est-ce bien vous ?

Chercheur Breen : Oui.

SCP-1535-1 : Je suis à Vos ordres. Quelle joie de pouvoir enfin Vous voir !

Chercheur Breen : Dites-moi votre nom.

SCP-1535-1 : J’étais nommé Camilo de Garibay, comme mon père, qui était lui aussi Votre serviteur dévoué.

Chercheur Breen : Comment êtes-vous arrivé là ?

SCP-1535-1 : J’ai suivi la lumière dans les ténèbres.

Chercheur Breen : Pouvez-vous être plus précis ? Que s’est-il passé avant ça ?

SCP-1535-1 : Je… eh bien, comme Vous le savez, je suis mort d’une maladie honteuse. Je Vous supplie de me pardonner.

Chercheur Breen : Vous êtes pardonné.

SCP-1535-1 : Je me suis toujours demandé ce qui se passerait quand j’arriverais ici… je suis accepté en ces lieux, n’est-ce pas ? J’ai toujours eu la Foi.

Chercheur Breen : Etes-vous conscient de votre condition actuelle ?

SCP-1535-1 : Tout ceci est… étrange, mais il ne m’appartient pas de remettre Vos voies en question.

Chercheur Breen : Merci. (Breen parle dans l’interphone.) L’interrogatoire est terminé, vous pouvez récupérer SCP-1535.

De la lumière provenant de SCP-1535-1 continue de clignoter à des intervalles de plus en plus rapides.

Chercheur Breen : Une minute, il semble qu’il y ait quelque chose d’autre.

SCP-1535-1 : J’ai toujours eu la Foi ! J’ai détruit des hommes mauvais en Votre nom ! S’il Vous plaît ! S’il Vous plaît, laissez-moi entrer ! S’il Vous plaît !

Chercheur Breen :

SCP-1535-1 commence à zigzaguer violemment à l’intérieur de SCP-1535, se cognant aux parois avant de tomber au fond.

SCP-1535-1: Suis-je en Enfer ?

Chercheur Breen : Pas vraiment.

Fin de l’Interrogatoire

SCP-1535-1 cesse après cela de communiquer. SCP-1535-1 décède deux heures plus tard.

Note du chercheur : Jusqu’ici, toutes les entités SCP-1535-1 déclarent être des habitants décédés de Castille, en Espagne, ayant vécu entre 1500 et 1600.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License