SCP-1481
notation: +13+x

Objet # : SCP-1481

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-1481 doit être gardé dans un coffre-fort verrouillé au second étage du Site-██. La sécurité du site doit se tenir prête à proximité des tests réalisés sur SCP-1481.

Description : SCP-1481 est une tasse à café recyclable en plastique. SCP-1481 reste dans un état inactif jusqu'à ce qu'il soit physiquement frotté par un être doté d'intelligence. Quand SCP-1481 est frotté, il entre dans sa phase active, qui se manifeste par une présence humanoïde spectrale, désignée par l'appellation SCP-1481-1. SCP-1481-1 semble porter de multiples manteaux ainsi que des jeans déchirés, tous étant eux aussi spectraux mais semblant néanmoins être teintés d'une variété de substances inconnues. SCP-1481-1 a un tic nerveux, qui survient toutes les quelques minutes.

Une fois que SCP-1481-1 s'est manifesté, il proposera de réaliser un nombre illimité de "vœux" à l'individu qui aura causé sa manifestation ; cependant, SCP-1481-1 n'obéit que rarement aux vœux prononcés, et dans une grande partie des cas les ignorera, affirmera faussement qu'il les a déjà réalisés, ou produira un résultat qui ne possède qu'une légère ressemblance à celui demandé.

SCP-1481-1 a déjà réalisé plusieurs demandes, portant généralement sur de l'alcool, des drogues récréatives, de l'argent, ou de la nourriture chaude.

Addendum : Des tests furent réalisés par le Docteur ████. Le but de ces tests était d'établir une connaissance générale des capacités de SCP-1481-1.

Rapport des tests avec SCP-1481 :

Élément demandé : Un sandwich
Résultat : SCP-1481-1 créa un sandwich qu'il mangea immédiatement.

Élément demandé : Un ticket de loterie gagnant
Résultat : SCP-1481-1 créa un ticket de loterie perdant.

Élément demandé : Un diamant de 100 carats
Résultat : 100 g de charbon ; SCP-1481 assura aux membres du personnel que le charbon était du diamant pur.

Élément demandé : "Le sens de la vie"
Résultat : SCP-1481-1 rit hystériquement pendant trois minutes et quarante-quatre secondes, puis affirma avoir oublié ce qui venait juste d'être demandé. Des demandes ultérieures pour cet élément produisirent le même résultat. 

Élément demandé : Le moyen d'obtenir une énergie illimitée
Résultat : SCP-1481-1 créa un œuf farci qu'il mangea immédiatement.

Rapport d'interview de SCP-1481-2

Docteur ████ : Bonjour, SCP-1481-1.

SCP-1481-1 : Hey, p'tit gars !

Docteur ████ : SCP-1481-1, j'ai quelques questions pour vous.

SCP-1481-1 fixe le mur sud de la salle d'interview pendant six minutes et neuf secondes avant de répondre.

SCP-1481-1 : Tu as déjà remarqué, comment, comment ce mur est blanc ? J'ai l'im-im-impression que ça a tout un sens.

Docteur ████ : Au sujet des éléments que vous êtes capable de créer, d'où prenez vous lesdits éléments ?

SCP-1481-1: Je, je connais un g-g-gars qui, qui, un gars qui connait un gars, tu vois ?

Docteur ████ : Comment -

SCP-1481-1 interrompt le Docteur ████

SCP-1481-1 : Assez de questions de merde ! Mec, j'ai juste besoin d'une dose. Juste une dose ! Tu ne peux pas juste m'ordonner de tout déballer ! Si tu m'obtiens, genre, j'sais pas… disons, 30, 40 grammes de, de, de bonne came ou q-q-q-q-quelque chose ? Allez, mec, s'il te plait !

40 grammes de méthamphétamine furent fournis à SCP-1481-1, qui les consomma immédiatement. Tout en consommant la méthamphétamine, SCP-1481-1 commença à parler, et continua à parler pendant cinq heures et vingt-trois minutes. La plupart des paroles de SCP-1481-1 durant cette période furent un "charabia" incompréhensible ponctué de vulgarités, et d'une grande quantité de ce qui a été considéré comme étant des néologismes logorrhéiques. Une transcription complète de ce discours est disponible dans le document 1481-R51L. Un passage particulier a été retenu dans ce rapport, du fait qu'il peut fournir des indices sur l'origine de SCP-1481-1.
Extrait du discours de SCP-1481-1

- donc là je, je, donc là j'étais, juste en face de ce gars, attendant qu'il fasse ses, ses putains de vœux et, et, et, là il me regarde et il dit "pour mon p-p-p-premier vœu, je, je, je, … Pour mon…" Il dit… qu'il… qu'il souhaite que je devienne un putain de j-j-j-junkie toxico alcoolique ! Et là il dit que son, son second, son second vœu est que le, le, le premier vœu ne pouvait, ne pouvait pas être annulé. Et là il est juste parti ! Je ne, je, je ne, je comprends pas. Vraiment pas. Maintenant je, je, ma vie est, toute ma putain de vie est r-r-r-ruinée. Avant, je, je donnais à des r-r-rois tout ce qu'ils voulaient, tu sais ? Je vivais dans, dans des palaces. Maintenant j'ai plus d'a-a-a-amis, juste des nuits froides et le sol dur et nulle part où reposer ma tête et je -

Rapport d'Interview 1481-1-7

Docteur ████ : SCP-1481-1, je me demandais…

SCP-1481-1 : Ouais ?

Docteur ████ : Si vous avez ces pouvoirs, pourquoi ne créez-vous pas les drogues vous-même, comme vous le faites avec la nourriture ?

SCP-1481-1 commença à pleurer ; les pleurs continuèrent pendant 17 minutes et 41 secondes, à la fin de quoi SCP-1481-1 disparut pour rentrer dans SCP-1481.

Aucun autre test sur SCP-1481 n'a été autorisé.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License