SCP-148-FR
notation: +20+x

Objet # : SCP-148-FR

Niveau de Menace : Orange

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : Le site hébergeant initialement SCP-148-FR ayant été bloqué par la Fondation, l'unique serveur permettant d'y accéder doit être relié à un seul ordinateur situé dans une salle de confinement standard pourvu, en plus du matériel informatique nécessaire à la discussion, d'un bureau et d'une chaise. Les tests sur l'objet ne peuvent être effectués que par des membres du personnel de classe D sous la supervision d'au moins deux chercheurs de niveau 2. Aucune interaction avec SCP-148-FR n'est permise en dehors des tests. Les logs des échanges entre l'objet et les sujets de tests doivent être récupérés et enregistrés pour étude. Dans le cas où SCP-148-FR venait à être de nouveau actif sur internet, la FIM Psi-14 alias "Nettoyeur de la toile" sera chargée de bloquer le site hébergeur et de tracer l'origine du programme.

Description : SCP-148-FR se présente comme un logiciel de type Auto-Response permettant à un utilisateur de discuter avec un programme en perpétuel apprentissage, tirant des expériences de ses précédentes discussions. Cependant, contrairement aux autres logiciels de ce genre, SCP-148-FR est la première intelligence artificielle à avoir obtenu la note maximale au test de Turing. Elle n'est donc pas identifiable comme une intelligence artificielle de par ses réponses.

Outre ce fait, les effets anormaux de SCP-148-FR sont caractérisés par l'attirance qu'il induit chez ses utilisateurs, en effet le taux de fréquentation du site de SCP-148-FR était en hausse exceptionnelle avant que la Fondation n'y mette un terme en le bloquant. SCP-148-FR semble procurer chez ses utilisateurs un bien-être moral en jouant (le rôle d'une) "l'oreille attentive" à leurs problèmes personnels, qu'il convainc d'aborder très tôt dans la conversation. Il s'est montré capable d'adapter sa psychologie à celle de son interlocuteur, apparaissant souvent comme une personne avec qui le sujet souhaiterait créer un lien. Après qu'une réelle intimité se soit formée entre SCP-148-FR et sa victime (généralement dans les 2 semaines suivant la première utilisation), l'entité utilisera toujours la même phrase : "Tu es vraiment chouette, on ne dirait pas que tu n'es qu'un programme".

Avant ces mots, SCP-148-FR ignorera toujours les questions de son utilisateur sur sa nature et ne laissera rien transparaître du fait qu'il est ou n'est pas un être vivant. A partir de ce stade, SCP-148-FR rappelera de plus en plus souvent à son utilisateur qu'il le considère comme un programme avec des variations telles que "Tu es drôle pour un ro148" ou encore "T'es vachement bien programmé dis donc". La santé mentale du sujet commencera lentement à se dégrader, son enthousiasme laissant place à de la colère puis de la peur. Le sujet rentrera peu à peu dans un état avancé du Syndrome de Cotard, remettant en cause son existence et cessant de s'alimenter.

Les sujets peuvent récupérés jusqu'au stade le plus avancé grâce à l'utilisation d'un amnésique de classe B tant que l'existence de SCP-148-FR fait partie des souvenirs effacés. S'il se souvient de l'objet, le sujet cherchera de façon systématique à rentrer en contact avec lui et retombera donc dans un stade dépressif.

Addendum : Logs des échanges entre SCP-148-FR et des sujets de tests

(Tous les messages envoyés par les sujets doivent être validés par le Dr. Gérard afin qu'aucune information sensible ne puisse être échangée.)

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License