SCP-143
notation: +1+x

Objet # : SCP-143

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-143 doit être confiné dans la vallée adjacente à la Zone de Bio-Recherche 12, une zone de plus de 2 km2. Une zone de 20 kilomètres entourant SCP-143 et toutes les collines environnantes pouvant donner une ligne de mire sur l'objet doivent être interdites au public. SCP-143 doit être arrosé deux fois par jour via un large système d'arrosage automatique, à moins que les précipitations locales n'aient été suffisantes. Les membres du personnel ne sont pas autorisés à entrer dans l'enceinte sans une autorisation administrative de niveau 4, et il leur est recommandé de ne toucher aucune partie de SCP-143, et de ne pas se trouver en dessous sans porter l'équipement de protection adapté. Il est important que personne ne soit dans l'enceinte de confinement quand SCP-143 commence à perdre ses feuilles.

Description : SCP-143 est une plantation de 300 spécimens d'un type d'arbre unique. Les arbres ressemblent en apparence à Prunus x yedoenis (cerisier Yoshino) ou cerisier du Japon. Ils ne portent pas de fruits et la seule méthode de reproduction connue est le bouturage, en coupant minutieusement de jeunes pousses issues d'un spécimen plus vieux.

Les pétales sont d'un rose pâle légèrement translucide et ont la texture du verre poli. Ils doivent être manipulés avec la plus grande prudence, car leurs bords sont très affutés et peuvent facilement trancher la chair s'ils sont mal maniés.

Le bois et l'écorce sont gris clair avec la texture habituelle du bois, bien que le grain soit très fin au toucher.

Cependant, les pétales et le bois de ces arbres sont beaucoup plus durs que la plupart des matériaux naturels ou faits par l'homme, atteignant 5 000 HB sur l'échelle de Brinell et pouvant supporter des températures allant jusqu'à 1 800° C. Le rapport poids/résistance surpasse celui du titane, étant environ quinze pour cent (15%) plus léger que l'aluminium. Malgré cette dureté, le bois et les pétales sont très souples et tout aussi pliables que la plupart des essences de bois.

Les deux matériaux sont notoirement difficiles à travailler à cause de leurs propriétés, mais à de très hautes températures, au dessus de 1 500° C, des éléments séparés peuvent être fusionnés. Ils forment d'excellentes armures, armes et protections. A cause de la lente croissance des plantes, les matériaux sont difficiles à récolter, même si les pétales tombent suffisamment régulièrement, à raison de deux fois par an.

Addendum 143-1 : Les arbres ont été plantés sur place, à partir de bourgeons issus des plants parents situés dans la préfecture de Nara, au Japon, en 1905. Les arbres parents étaient la propriété d'un famille de forgerons traditionalistes prétendant descendre d'un fabriquant d'épées légendaire appelé Amakuni. Ils se référaient aux arbres originels par l'appellation "jinki no kodachi" (刃木の木立ち), ou "le Bosquet de Lamebois". C'est par eux que la Fondation a appris les techniques permettant de couper et travailler le bois et les pétales.

Les arbres originels sont toujours au Japon, propriété du gouvernement, et c'est toujours la même famille qui en prend soin. Le gouvernement a cependant nié toute existence des arbres et tous produits qui en sont issus ont été gardé dans le pays.

Document 142-A : On a perdu trois membres du personnel aujourd'hui. Ils étaient en train de ramasser des pétales tombés des arbres le jour d'avant, quand une soudaine rafale a secoué les branches et une bonne quantité de pétales ont été soulevés par le vent. C'est resté venteux toute la journée. J'enverrai bien une équipe de nettoyage mais il y a encore beaucoup de vent et quelques pétales tombent encore. On sera obligé d'aller chercher les corps quand le vent sera tombé dans deux ou trois jours.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License