SCP-1429
notation: +1+x

Objet # : SCP-1429

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : Toutes les instances de SCP-1429 sont stockées au Bio-Site 66 du Complexe A-1429. Les instances isolées doivent être placées dans des flacons individuels étiquetés dans le Casier de Confinement Biologique 1429. SCP-1429 est considéré comme étant une maladie contagieuse de Classe 3.

Dans le cas où un contenant est brisé, tous les membres du personnel présents doivent rester sur les lieux et contacter l'équipe de reconfinement la plus proche. Les membres du personnel affectés à SCP-1429 doivent être informés qu'il n'existe aucun moyen de détecter SCP-1429 avant qu'il ne se manifeste, et qu'ils seront placés en quarantaine jusqu'à ce qu'une instance évadée soit récupérée.

Aucune instance de SCP-1429 ne peut être extraite sauf dans le cas d'expériences autorisées. Les sujets de tests pour SCP-1429 doivent être placés en quarantaine dans des chambres de confinement spécialement conçues pour accueillir des êtres humains pour toute la durée de leur infection. Lors de la manifestation de SCP-1429-B, les sujets de test humains doivent être éliminés avec le moins de dommages physiques possibles et être autopsiés pour étudier les résultats. Lorsque l'étude d'une instance de SCP-1429-B semble ne plus pouvoir fournir d'informations utiles, l'instance doit être détruite et SCP-1429 doit être récupéré.

Les expérimentations ne doivent pas être menées en dehors d'un périmètre sécurisé mis en place pour toute éventuelle manifestation d'une instance de SCP-1429-B. Ces périmètres doivent disposer de plusieurs angles de surveillance et d'une source d'eau fraîche. Voir le Document 1429-3-A pour l'ensemble des dispositions nécessaires.

Description : SCP-1429 est un organisme amibien lumineux de grande taille (environ 1,5mm de diamètre) de couleur bleue fluorescente et d'origine inconnue. A l'heure actuelle, la Fondation possède neuf instances de SCP-1429, tandis qu'une dernière a été détruite lors des expérimentations. Après une période d'incubation, SCP-1429 provoquera d'importantes et variables mutations des tissus humains. SCP-1429 ne dispose d'aucune caractéristique physique similaire à celles d'autres micro-organismes terrestres connus, et ne semble pas disposer d'une structure ADN détectable. SCP-1429 ne semble pas se reproduire ou se multiplier.

Lors de l'infection, une instance de SCP-1429 pénétrera dans un corps humain par la peau de manière indolore puis s'installera dans un organe interne en s'y ancrant et en devenant alors pratiquement indétectable par des moyens conventionnels. Le temps s'écoulant entre l'infection et l'activation varie grandement, les sujets de test ayant présenté des périodes d'incubation s'étalant de trente-huit minutes à huit mois et deux semaines.

A la fin de cette période, l'instance de SCP-1429 devient active et provoquera une série de mutations importantes à l'organe infecté par le biais d'un procédé inconnu. Les organes subiront des modifications génétiques et morphologiques et deviendront capables de se mouvoir par eux mêmes, se feront pousser des membres et des systèmes organiques rudimentaires qui leur seront propres, devenant ainsi des organismes indépendants. Ces organismes sont désignés sous l'appellation SCP-1429-B.

SCP-1429 restera à l'intérieur de SCP-1429-B jusqu'à la mort de ce dernier, après quoi il restera encore une courte période avant de s'échapper. Les instances sont capables d'infecter de nouveaux hôtes les uns à la suite des autres si ils en ont la possibilité. Aucune infection n'a présenté de résultats parfaitement identiques à une précédente itération.

Découverte : Toutes les instances de SCP-1429 ont été découvertes après une série de déclarations de cas d'infection dans le centre des États-Unis sur une période de deux mois. Au total, dix civils avaient été infectés avec dix instances différentes de SCP-1429, et périrent par la suite.

Conformément aux protocoles, un nettoyage médiatique standard fut réalisé afin d'éviter que le public ne soit mis au courant de ces événements. De plus, les restes des victimes civiles furent récupérés et furent remplacés par de faux corps. Les instances sauvages de SCP-1429-B, qu'elles aient été vivantes ou décédées, furent récupérées et placées en confinement pour étude. Lors des dissections, une instance de SCP-1429 fut récupérée dans chaque instance de SCP-1429-B capturée.

L'enquête sur l'histoire personnelle des victimes révéla que celles-ci avaient effectué toutes ensemble un saut en parachute 22 jours avant le premier décès. Les propositions relatives à l'examen de l'atmosphère supérieure de la Terre sont actuellement à l'étude.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License