SCP-1423
notation: 0+x
1423.JPG

SCP-1423

Objet # : SCP-1423

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-1423 doit être conservé dans un conteneur standard, situé dans le Site-77. Aucun membre du personnel n’est autorisé à entrer en contact avec SCP-1423, et tout membre du personnel enfreignant cette règle sera traité comme une victime potentielle et retiré du service actif. Le personnel assigné à la recherche concernant SCP-1423 doit recevoir un examen psychologique complet toutes les quatre semaines, afin de s’assurer qu’il n’a pas été affecté par SCP-1423.

Description : SCP-1423 est une photographie de type Polaroïd, prise aux alentours de 1976. Elle représente plusieurs individus non-identifiés, et tout porte à croire qu’elle a été prise au cours de l’été de cette même année. La phrase « C’était une excellente année, n’est-ce pas ? » a été écrite au dos de SCP-1423 au fusain.

Quand SCP-1423 est tenu par un sujet humain, celui-ci subira un effet d’altération mémorielle. Durant les semaines suivantes, le sujet montrera une tendance à se rappeler du dernier été des vacances qu’il a passées dans son lycée ou son école secondaire (les sujets qui n'ont jamais fréquenté l'école ou n'ont jamais eu des vacances d'été rapporteront ceux du dernier été qu’ils ont vécu). Les tests ont montré que ces souvenirs sont exacts et que les sujets affectés par SCP-1423 possèdent un taux anormalement élevé de précision de ces souvenirs.

Les sujets affectés par SCP-1423 vont tenter de revenir sur les emplacements ayant marqué lesdites vacances, tels que les places de concert, les villes, les parcs d'attractions ou les fermes, et vont essayer de communiquer avec les sujets avec lesquels ils ont pu entrer en contact au cours de cette période. Lorsqu’ils revisitent ces endroits, les sujets expriment des sentiments de regret se rapportant à des expériences manquées. Les sujets peuvent tenter de recréer l’expérience ; cependant, tous ceux qui ont tenté de le faire ont rapporté une immense insatisfaction.

Après ce changement, les sujets vont faire preuve d’un esprit possessif envers SCP-1423, affirmant qu’il s’agit d’un document relatant leurs propres vacances. Ils vont commencer à vivre des rêves idéalisés de leurs vacances, qui augmenteront en clarté et en précision aussi longtemps qu’ils seront en possession de SCP-1423. Dans certains cas, les sujets affectés par SCP-1423 commenceront à tenir un journal basé sur leurs rêves. Si SCP-1423 n’est pas enlevé au sujet durant cette période, celui-ci négligera toutes les activités ne se rapportant pas à SCP-1423.

Cependant, après 3 à 5 mois d’exposition, les sujets vont commencer à subir des altérations majeures de leurs rêves. Les sujets peuvent relever des éléments non-présents dans leurs vacances, prétendant qu’ils ne sont plus en mesure de se souvenir de leurs rêves "correctement." Ils tenteront en permanence d’utiliser les effets de SCP-1423, et chaque rêve leur semblera plus ou moins lié à leur expérience originale. Cet effet va persister indéfiniment.

SCP-1423 a été récupéré chez ███ █████, qui a été signalé disparu par ses voisins. Après que les autorités locales aient rapporté les propriétés anormales de SCP-1423, le personnel de la fondation est intervenu et a supprimé les rapports. Des amnésiques de classe C ont été administrés aux témoins. Cependant, il a été noté que ███ █████ avait déjà reçu des amnésiques en 1976, après avoir été présent à la Kirk Lonwood High School pendant l’incident relatif a -SCP-332-A. Des amnésiques de classe A ont été administrés à Mr. █████, mais l’enquête se poursuit.

Addendum : Documents récupérés chez un sujet affecté par SCP-1423.

C’est sans fin, interminable et tous ces autres mots beaucoup trop longs. Nous avons eu nos vans et la route se poursuit, mais nous n’avons nulle part où aller. On est toujours plus « proches » du concert. Oui, il y a un concert aujourd’hui. Hier, nous sommes allés à Miami, pour aller voir le château de corail. Jeudi dernier c’était Washington, pour se réunir avec les suffragistes. Des suffrages ? Dieu, ce n’est pas juste. Nous ne sommes justes à propos de rien.

J’aimerais vraiment, vraiment choper la putain de gueule de Jerry et crier HE ON EST JAMAIS ALLE NULLE PART C’EST JUSTE LA MEME MERDE SALE CONNARD QU’EST-CE QU’ON PEUT Y FAIRE mais il ne m’entend pas parce que je ne lui dis pas. Je me sens bien ici à rouler à travers les collines et l’herbe et les fermes colorées. On est passé par la ferme des Boyd à peu près 11 fois hier, et à chaque fois il y avait le même vieux portail rouillé à l’avant. Je crois que j’ai vu quelqu’un se reposer sur le porche une fois, avec des yeux creux, dépravés qui nous ont suivi sur la route
Ce n’était pas un feu-follet.
Tu as l'air pressé de retourner en classe maintenant. En classe ? Dieu, je n’avais même pas envisagé l’idée de retourner en classe depuis des mois, peut-être des années. Je me souviens d’avoir vu ce radin de Nathan, avec sa tête d’idiot et ses lunettes rouillées. Mec, j’avais tout le temps envie de frapper sa gueule à chaque fois que je le voyais, avec ce stupide, cet inconscient sourire. Merde, s’il était devant moi maintenant… Je ne sais pas. J’en ai marre de penser à tout ça.
On sera au concert demain de toute façon. Je peux plus attendre pour revoir Amy

La route continue, grimpant le long des falaises craquelées. Jamie essaie de sauver son âme , avec une pièce de dix cents qu’il a trouvée sous le coussin. Coincé comme dans une salle de jeu, et nous l’avons regardé tourner. Le soleil est devant nous, brûlant et grondant avec un peu de lumière dansant entre les arbres qui bordent la route. Ce ne sont pas vraiment des arbres, en fait. Plus des chiots se tortillant dans le vent. Retrouvé la carte postale de papa. Espère que mes vacances seront aussi bien que celles qu’il a prises.
J’espère qu’il aura tort raison.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License