SCP-1410
notation: +1+x
blank.png
SMOOTH-STONE.jpg

SCP-1410

Objet # : SCP-1410

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-1410 doit être conservé dans l’aire de confinement qui lui est réservée au Site-30. SCP-1410 doit être déplacé entre les quatre chambres de confinement de son aire selon la couleur de ses sécrétions et l’interprétation du chercheur superviseur dans le but de minimiser la création d’instances de SCP-1410-1 :

- Chambre 1410-A (Jaune) : La chambre 1410-A est l’ancien auditorium secondaire du site-30. SCP-1410 devra être posé sur un piédestal au centre de la chambre-1410-A s’il commence à montrer des signes de claustrophobie. S’il montre des signes d’agoraphobie, SCP-1410 devra être conservé dans un conteneur en métal à la base du piédestal.

- Chambre 1410-B (Rouge) : La chambre 1410-B est une chambre forte en acier. Quand SCP-1410 est conservé dans la chambre 1410-B, un garde armé devra être placé dans la chambre afin de créer un environnement rassurant pour SCP-1410.

- Chambre 1410-C (Bleue) : La chambre 1410-C est une chambre de confinement pour humanoïde standard convertie en nurserie. La chambre 1410-C doit être peinte avec des couleurs pâles et douces et être équipée avec des jouets pour jeunes enfants, de préférence des animaux en peluche. SCP-1410 devra être placé dans un berceau dans le coin gauche de la chambre et deux membres du personnel chargés du confinement de SCP-1410 devront être placés avec lui. Ceux-ci ne devront pas être armés.

- Chambre 1410-D (Verte) : La chambre 1410-D est une chambre de confinement pour humanoïde standard convertie en infirmerie factice. La chambre 1410-D devra être peinte en blanc et contenir du matériel médical assorti (il n’est pas nécessaire que l’équipement soit authentique). SCP-1410 devra être placé dans un lit d’hôpital au centre de la chambre et un membre du personnel chargé du confinement de SCP-1410 devra être placé avec lui en permanence, habillé d’une blouse blanche. SCP-1410 devra être frotté avec du désinfectant une fois par heure tant qu’il sera dans la chambre 1410-D.

Description : SCP-1410 est une pierre polie présentant des similitudes avec celles trouvées dans le réseau de grottes des montagnes de █████. SCP-1410 semble posséder un certain niveau d’intelligence lié aux sécrétions chromatiques qu’il émet à intervalles réguliers ou au contact d'instances de SCP-1410-1. SCP-1410-1 désigne un certain nombre d’illusions d’optique créées par SCP-1410 et dont la nature exacte dépend des sécrétions émises par celui-ci. SCP-1410 ne semble pas réaliser qu’il est la source de ces illusions et réagira négativement à celles-ci, émettant une plus grande quantité de sécrétions et augmentant ainsi la quantité d’instances de SCP-1410-1 créées tant qu’il est en contact avec elles. Indépendamment de leur sous-espèce, les instances de SCP-1410-1 ne se soucieront que de l’existence de SCP-1410 et ignoreront tout le reste.

Le contact physique avec SCP-1410 active une connexion à sens unique avec lui, le plus souvent limitée à de vagues sentiments et émotions envoyés par SCP-1410 à la personne qui le touche. Les sous-espèces de sécrétions et les instances de SCP-1410-1 en rapport avec elles sont les suivantes :

  • Phase jaune : Quand il émet ces sécrétions, SCP-1410 diffuse des vagues d’émotions en rapport avec la claustrophobie, l'agoraphobie et la culpabilité, alternant entre les deux à des intervalles de quelques heures. Les instances jaunes de SCP-1410-1 ont l’apparence de jeunes adultes des deux sexes, habillés d’une façon indiquant l’appartenance à une classe économique élevée et des tendances artistiques, souffrant de blessures causées par des armes improvisées. Les instances jaunes de SCP-1410-1 tenteront d’entourer SCP-1410 et de l’attaquer, bien qu’au vu de leur nature incorporelle ces attaques soient inefficaces. Les sécrétions jaunes diminueront si l’agoraphobie ou la claustrophobie de SCP-1410 est soulagée.
  • Exemple d’expressions utilisées pendant la phase jaune : "J’étais piégé. Ils étaient là avec moi, mais ils ne pouvaient pas comprendre, ils n’étaient pas du tout comme moi. Aveugle aux voix, à l’obscurité, à l’air étouffant, au plafond qui se baissait, aux murs qui se refermaient sur moi, toujours plus proche. À l’Ichor me répétant toujours de tirer d’eux la beauté. J’ai dû le faire, les rendre beaux pour elle. Elle a commencé à s’ennuyer tellement vite, me quittant pour ce qui restait d’eux. Ils n’arrêteront jamais, se rapprocheront de moi comme les murs que j’ai peints avec eux."
  • Phase rouge : Quand il émet ces sécrétions, SCP-1410 diffuse des vagues d’émotions en rapport avec la paranoïa et la colère. Les instances rouges de SCP-1410-1 ont l’apparence de grands humanoïdes vêtus de noir, pourvus de quatre yeux, de longs nez et dépourvus d’oreilles. Les instances rouges de SCP-1410-1 tenteront d’observer SCP-1410 à distance, apparaissant souvent à plusieurs centaines de mètres de SCP-1410. Les sécrétions rouges diminueront si SCP-1410 se sent hors de vue et d’atteinte des instances de SCP-1410-1.
  • Exemple d’expressions utilisées pendant la phase rouge : "Tout était de leur faute ! Tout ce que nous avions fait, c'était de nous amuser un peu à leurs dépens, d’essayer d’apporter un peu de créativité à leur monde terne et creux. S'ils ne nous avaient pas poursuivis, je ne serais jamais parti, je ne serais jamais entré dans ces grottes, je n'aurais jamais entendu la voix de l’Ichor, je n'aurais jamais… mais ils s'obstinent à m'observer, même après qu’ils m’aient détruit. Ils ne partiront jamais !"
  • Phase bleue : Quand il émet ces sécrétions, SCP-1410 diffuse des vagues d’émotions en rapport avec la dépression et la solitude. Les instances bleues de SCP-1410-1 ont l’apparence de paires d'individus, toujours composées d’une jeune femme et d’un enfant en bas âge de sexe masculin. Les instances de SCP-1410-1 ignoreront ostensiblement SCP-1410. Les sécrétions bleues diminueront si SCP-1410 est exposé à un environnement rassurant en rapport avec la petite enfance.
  • Exemple d’expressions utilisées pendant la phase bleue : "Anny, Harry… Je suis tellement désolé. Voulez-vous bien me regarder, au moins ? Juste une fois ? Je vous promets que je ne vous ferai pas la même chose, je le sais maintenant. Elle m’a trompé, utilisé, elle- Il n’y a rien que je puisse dire pour arranger la situation, n’est-ce pas ? C’est trop tard. Je suis seul maintenant."
  • Phase verte : Quand il émet ces sécrétions, SCP-1410 diffuse des vagues d’émotions en rapport avec la douleur, le dégoût et la peur. Les instances vertes de SCP-1410-1 ont l’apparence d’œuvres d’art brut variées, en apparence composées de parties de corps humains, en majorité des os, des cheveux et des ongles. Les instances vertes de SCP-1410-1 meubleront la pièce que SCP-1410 occupe. Les sécrétions vertes diminueront si SCP-1410 croit être l’objet de soins médicaux, le désinfectant en particulier.
  • Exemple d’expressions utilisées pendant la phase verte : "Voilà, l’aboutissement de l’œuvre de ma vie. Comment ai-je jamais pu croire qu’ils étaient beaux ? Qu’elle l’était ? Elle m’a fait changer le reste en ses… jouets personnels et quand elle en a fini avec eux, elle m’a changé en l’un d’eux. J’étais différent avant, mais je ne me souviens plus de ce que j’étais. Sa pellicule huileuse me recouvre et je ne peux voir qu’elle. Je veux juste être entier à nouveau. Être propre à nouveau."

SCP-1410 a fut retrouvé encastré dans le mur extérieur du Site-30 durant une vérification de sécurité de routine, entouré d’instances jaunes de SCP-1410-1. SCP-1410 fut retiré du mur et transporté au Site-30. Les procédures actuelles ont été mises en place suite à des contacts répétés avec SCP-1410.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License