SCP-141
notation: 0+x

Objet # : SCP-141

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : Lorsqu'il est inutilisé, SCP-141 doit être stocké dans un coffre verrouillé dans le Site 76. L'accès à ce coffre requiert une autorisation de niveau 3 ou supérieure, ainsi qu'une autorisation écrite. Lorsque SCP-141 est utilisé, que ce soit pour servir les fins de la Fondation ou dans un but de recherche, il doit rester en possession du chercheur assigné à tous moments. Échouer à la conservation de SCP-141 résultera en une réprimande sévère.

Alors que le danger que SCP-141 fait peser sur la Fondation apparaît limité, il peut être une cible tentante pour certains groupes ou utilisateurs opportunistes. Pour cette raison, SCP-141 ne peut être le sujet de recherches qu'une fois par semaine.

Description : SCP-141 est un petit codex aux reliures en cuir, daté à l'époque Romaine, facilement transportable d'une seule main. Malgré son ancienneté, il ne présente pas d'usure au-delà de sa couverture. Ses pages en papyrus sont toujours fraîches, et jusqu'ici se sont révélées difficile à arracher de la reliure. Toute les tentatives de datation au Carbone-14 ont échoué ; l'estimation de l'âge du codex repose premièrement sur son apparence, et dans un second temps sur des recherches approfondies impliquant l'utilisation de SCP-141, et des corrélations de registres historiques. Le titre est apparemment Codex Damnatio, à en juger l'inscription sur la tranche.

Les pages de SCP-141 sont écrites en latin de l'ère Républicaine. Il s'agit d'une description détaillée de notes et sommations à propos d'une large gamme de procès légaux. La première moitié contient une série de procès historiques - le plus ancien apparaissant comme datant de la fin de la République Romaine, le plus récent étant [DONNÉES SUPPRIMÉES], ayant eu lieu en 20██. Chaque description est exhaustive, incluant les citations précises des témoins, la description physique exacte des preuves et leur importance, etc.

Le codex contient en fait bien plus d'affaires que ses 150 pages le permettent ; le lecteur doit référencer spécifiquement la période temporelle ou l'affaire pour vérifier si elle est y listée. Le cas échéant, les pages se transformeront en pages relatives à l'affaire spécifiée. Cet effet requiert des indications concernant le contexte historique relatif à/aux affaire(s). Les recherches utilisant SCP-141 menées par le Pr. ██████ révèlent que SCP-141 aurait été notamment utilisé, entre autres périodes importantes, pour relater les proscriptions Romaines, les procès en hérésie de l'Eglise Catholique (incluant le procès de [DONNÉES SUPPRIMÉES]), ceux de l'Inquisition Espagnole, les chasses aux sorcières du 17ème siècle, ou encore la "Peur rouge" du 20ème siècle.

La seconde partie du livre est blanche, et est inscriptible avec n'importe quel stylo noir. Un utilisateur de SCP-141 doit fournir des informations détaillées concernant une affaire criminelle, incluant victime, preuves, témoignages et suspects, et ce en latin de l'ère Républicaine. Les lectures ultérieures du livre permettront de lire ces affaires dans la première moitié du livre, écrites dans la même calligraphie que les autres affaires - une calligraphie très précise et soigneuse.

Lorsqu'une information est consignée dans SCP-141, tous les détails de l'affaire décrits dans le codex deviendront "vrais" au regard des souvenirs et preuves entourant l'affaire. La mémoire des témoins et leur témoignage correspondront aux informations écrites dans SCP-141 ; les preuves falsifiées deviendront réelles et correspondront à leur description, apparaissant généralement dans la description de la scène de crime à un endroit où ils seront facilement découverts. Cela inclut des armes, des traces suspectes telles que des fluides ou des empreintes digitales, des objets volés ou des documents compromettants.

SCP-141 apparaît être capable de créer des activités criminelles qui n'auraient autrement pas eu lieu, bien que ceci requiert un phrasé et une description extrêmement précis. L'accusé/les accusés se verront alors générer un faux souvenir correspondant à la description des évènements dans le codex, bien que ce résultat nécessite une description intelligente du scénario désiré. Ces mémoires ne réécrivent pas les souvenirs réels, mais semblent tout aussi réelles.

Tous les utilisateurs doivent faire attention à fermer le maximum d'échappatoires, en ce sens que les falsifications créées par SCP-141 ne seront pas détectées par la plus méticuleuse des recherches, mais le codex produira exactement les souvenirs et preuves qui y sont consignées. Bien que SCP-141 semble inciter la cour à condamner l'accusé, il n'est pas infaillible. Néanmoins, lorsqu'il est correctement employé, SCP-141 est une condamnation assurée ; et même dans l'éventualité d'un acquittement, les accusés seront généralement ostracisés et considérés comme coupables par les témoins influencés et les forces de l'ordre, qui peuvent même dans certains cas [DONNÉES SUPPRIMÉES].

Addendum [SCP-141a] : Des tests sont en cours visant à déterminer si SCP-141 est capable d'acquitter un innocent condamné à tort, ou si modifier les résultats durant le procès a une influence sur le déroulement de celui-ci.
Une demande visant à employer SCP-141 sur une "affaire de test" est en cours.

Addendum [SCP-141b] : Après [DONNÉES SUPPRIMÉES], toutes les affaires de test impliquant la Fondation ou des membres du personnel autre que du personnel de classe-D sans accord préalable signé de l'"accusé" sont définitivement interdit par O5-█. La violation de ce nouveau protocole de sécurité sera durement punie.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License