SCP-1391
notation: 0+x
blank.png
1391-1.jpg

Ensemble de manifestations typiques, photographiées par l'Officier de Sécurité ██████ ██████.

Objet # : SCP-1391

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-1391 doit être entouré d'une clôture de fil barbelé haute de 3 mètres. Un poste de garde imitant ceux de la Police Tribale Algonquine locale doit maintenir des patrouilles internes et externes constantes aux alentours de SCP-1391, et doit rapporter tout dégât des installations pour réparation immédiate ainsi que toute autre observation concernant d'autres tentatives de brèches. Tout civil approchant de la zone d'exclusion doit être averti qu'il viole une Réserve Algonquine et être escorté en dehors de la zone ; les civils faisant preuve de résistance ou de refus doivent être mis en détention et recevoir un amnésique de Classe-C avant d'être réintroduits dans le centre de population le plus proche.

Description : SCP-1391 est une parcelle de terre de 12 hectares située à ██████ █████, au Canada, qui borde la réserve protégée du peuple Algonquin. Cette terre était précédemment la propriété de █████ ██████, un professeur d'art local. Sur cette propriété se trouvent (d'après la dernière inspection) 137 grandes représentations abstraites de têtes hurlantes en béton. Sur le bas de chaque côté de ces têtes sont gravés un nom et une date, qui fut plus tard déterminée être la date de décès de l'individu désigné. Une enquête menée par la Fondation permit de déterminer que les noms gravés sur les pierres correspondaient à des individus ayant tous visité au moins une fois le lieu. Il est à noter que les pierres portant les noms de victimes de suicide sont particulièrement défigurées.

La corroboration des dates de décès des victimes et des dates d'apparition des statues indique que les têtes apparaissent au moment approximatif où l'individu nommé sur une statue meurt. Les pierres apparaissent uniformément dans des lieux non surveillés, autour du périmètre sécurisé ou des postes d'observation. En raison de la tendance apparente des pierres à se regrouper en fonction du type de mort des personnes auxquelles elles sont associées, le personnel de la Fondation sur place cherche principalement à observer la formation d'une pierre dans une zone préétablie. En dépit d'une observation attentive, ces efforts se sont avérés futiles face à de nouvelles têtes apparaissent parfois entre deux images d'enregistrement vidéo ou, dans un cas notable, en l'espace d'un clin d’œil, selon le témoignage d'un agent en patrouille.

Addendum-1391-A - Acquisition : Les interviews du précédent propriétaire indiquent que █████ ██████ fit l'acquisition de la propriété au cours de l'été ████, avec l'intention déclarée de l'utiliser pour s'isoler de ses étudiants. Suite à la mort de sa femme durant la rénovation de la propriété, M ██████ découvrit une tête en béton portant son nom à approximativement 400 mètres d'une grange au centre de la parcelle. Après l'examen d'autres sections éloignées de la propriété, il aurait découvert des "centaines" de ces têtes. Les gardes envoyés patrouiller sur le site corroborent ses témoignages selon lesquels la plupart des instances étaient en partie ou totalement détruites, montrant pour la plupart des signes de dégradation naturelle. M ██████ prit la décision d'organiser des excursions payantes, présentant le lieu comme un mémorial dédié aux personnages locaux.

L'objet attira l'attention de la Fondation suite à une procédure légale opposant M ██████ et un des visiteurs de la propriété ; un désaccord éclata entre eux lorsque le visiteur découvrit le nom de sa fille sur une des pierres, alors que celle-ci n'avait visité la propriété qu'une seule fois et n'avait jamais rencontré le propriétaire. Interrogé par un agent local, M ██████ admit qu'il n'avait lui-même créé que quelques unes de ces têtes, et proposa de marquer celles qui s'étaient manifestées spontanément. La Fondation prit possession du terrain grâce à ce qui fut publiquement présenté comme un transfert des droits de la propriété à la tribu adjacente des Algonquins. Afin de maintenir cette couverture, M ██████ reçut un amnésique de Classe-B ainsi qu'une compensation financière avant d'être rendu à la vie civile.

Addendum-1391-B : A compter du ██/██/████, aucun membre du personnel supplémentaire ne doit être assigné aux opérations de sécurité internes concernant SCP-1391.

1391-2.jpg

Photo prise par l'Assistant Chercheur ███ ████████ représentant les statues marquées du nom des victimes de suicide.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License