SCP-139
notation: 0+x
SCP-139.jpg

SCP-139.

Objet #: SCP-139

Classe : Keter

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-139 doit être gardé dans une pièce dont la plus petite dimension ne doit pas être inférieure à six mètres, et être suspendu à plus de deux mètres de la surface la plus proche dans la pièce. Personne ne doit entrer dans cette pièce, sous aucun prétexte. La pièce doit être surveillée en permanence par deux gardes armés au minimum.

Description : L'objet ressemble à première vue à un crâne d'hominidé mal conservé. La mâchoire inférieure est manquante. À noter également la forte détérioration, notamment au niveau des orbites.

Une photographie du crâne a été analysée par des anthropologues reconnus. Tous s'accordent à dire que l'objet est en trop mauvais état pour être identifié avec précision, mais qu'il ne fait aucun doute qu'il ait appartenu à un hominidé. Si certains penchent pour un homme de Néandertal, d'autres attribuent la taille des cavités à l'usure, et pensent qu'elles étaient plus réduites, plus proches de celles d'un homme moderne. Cela vient du fait que la taille des cavités nasales et oculaires étaient les principales caractéristiques le rapprochant selon certains d'un crâne de Néandertal. Cependant, tous ont été confondus par la crête au sommet du crâne. Cette caractéristique est plus souvent attribuée aux espèces préhistoriques herbivores d'hominidés.

L'un de nos anthropologues a émis l'hypothèse selon laquelle cette crête serait le signe d'un animal à la mâchoire puissante. De telles crêtes servent habituellement d'attaches pour les muscles de la mâchoire, comme chez le Paranthropus boisei. Ces animaux utilisaient leurs puissantes mâchoires pour broyer les plantes, mais, muni de dents acérées, il est tout à fait possible de s'en servir pour tuer.

Voici une traduction par le Dr. ████ █ █████ du document D.TDL67 de l'ORIA.

Le crâne a été découvert dans une petite ville juste au sud du Trône de Jamshid. [Takht-e Jamshid, ou "Trône de Jamshid", désigne Persepolis en Farsi moderne]

Le crâne est mentionné pour la première fois par Douglas Winthrop, un Anglais qui travaillait pour une société pétrolière anglo-iranienne dans les années 1370. [Approximativement dans les années 1950 du calendrier Grégorien] Winthrop était un anthropologue amateur cherchant gloire et célébrité, et est venu dans la ville dans l'espoir de trouver un chaînon manquant vivant. Il pensait que les habitants de cette ville étaient des Néandertal vivants. Bien qu'il abandonna vite cette hypothèse en les étudiant, il découvrit le crâne.

Lorsqu'il a été découvert, le crâne était placé dans une cage en fer et en cuivre suspendue à cinquante pieds (15,34 mètres) du sol à l'aide d'une corde de chanvre. La corde était attachée à un crochet enfoncé dans la roche, laissant penser qu'il n'était pas prévu de le descendre. Une poulie était cependant présente. Elle était accrochée à un mur érigé au bord de la falaise. Elle était utilisée pour descendre de l'eau et de la nourriture vers le crâne.

Les gens appelaient ce crâne le crâne du Div Blanc. Dans d'anciennes légendes, le Div Blanc était un démon, rejeton d'Ahriman, la somme de tous les maux. La légende présente le Div Blanc comme un être d'une grande puissance mystique, vaincu par Rostam. [Rostam est un héros légendaire Perse] Le Div Blanc a été prétendument tué dans les montagnes du nord de l'actuel Azerbaijan.

Selon les villageois, le crâne a été amené en ville par un fou qui a sacrifié plusieurs hommes avant que le pouvoir du crâne ne soit découvert et qu'il ne soit enfermé dans sa cache actuelle.

Winthrop a lui même été rapidement atteint de folie, massacrant sept de ses amis à son retour en Angleterre. Il a aussi été accusé, et reconnu coupable, de sodomie sur plusieurs animaux, mâles comme femelles (parmi lesquels figurent des poulets, un chien et une chienne, ainsi que trois taureaux).

Il n'a cependant pas réussi à ramener le crâne, qui a été confisqué par l'Université de Shiraz sur ordre du Shah.

Toutefois, aucune recherche n'a été conduite après cette confiscation.

L'artefact a refait surface par la suite dans le Yukon, à quatre-vingt dix kilomètres de la frontière de l'Alaska. Toute la communauté de Caribou Crossing (connue aujourd'hui sous le nom de Carcross, Yukon) a été retrouvée sauvagement assassinée de plusieurs coups de couteau. Du sperme a été retrouvé dans les blessures, et il est supposé que l'assaillant a éjaculé dans les incisions. Les corps ont été retrouvés empilés en un gros tas au centre de la chapelle. Le crâne se trouvait au sommet de la pile de cadavres.

L'artefact est depuis en notre possession.

Ses propriétés sont inconnues. Les raisons qui ont mené à tant de superstition autour de son éveil sont inconnues. La raison pour laquelle il s'est retrouvé au centre d'un énorme carnage est inconnue. Les procédures de confinement actuellement en vigueur ne le sont que parce qu'elles se sont montrées efficaces jusqu'à aujourd'hui. Les raisons de leur efficacité sont inconnues.

Aucune recherche n'est prévue.

Voir également :
Journal Personnel de Douglas Winthrop

Source : SCP-139 | Auteur original : BijhanBijhan

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License