SCP-138
notation: +1+x

Objet # : SCP-138

Classe : Sûr

Procédures de confinement spéciales : SCP-138 ne requiert que des procédures de confinement minimales. Le sujet est maintenu dans un état de coma artificiel à des fins humanitaires.

Description : SCP-138 est un mâle humain qui, selon les estimations, serait âgé de plus de quatre mille (4000) ans. Il mesure approximativement 1,5 mètre, le corps émacié et ratatiné. L'origine précise de SCP-138 est encore inconnue. Il a été découvert en 2006, scellé à l'intérieur d'un sarcophage dans une tombe égyptienne située non-loin de la tombe de Toutankhamon, elle-même découverte en 1922. Quand un être vivant a été découvert dans la tombe, la Fondation a été alertée par l'un de ses agents infiltré dans l'Association Internationale d'Archéologie. Le sujet a immédiatement été transféré au Secteur 37 pour que l'équipe de recherche principale mène l'enquête.

Physiquement parlant, SCP-138 devrait être mort. Ses muscles et organes internes sont sévèrement atrophiés, son système nerveux est tout aussi sévèrement affaibli alors même que son champ bio-électro-magnétique est stable. Le sujet arbore un grand nombre de blessures fatales, qu'elles soient accidentelles ou délibérées, infligées par SCP-138 lui-même ou par d'autres personnes.

Aucune explication scientifique n'a pu être trouvée pour expliquer que le sujet vive encore. Alors même que d'autres SCPs possèdent des capacités régénératives telles qu'elles leurs permettent de résister à la mort, SCP-138 en est dépourvu. Son corps ne régénère pas les blessures, aussi mortelles soient-elles, qui lui sont infligées mais il continue de fonctionner comme si de rien n'était. De même, ce qui pourrait détruire entièrement le corps s'est avéré inefficace.

L'entité ne s'exprime uniquement qu'en un dialecte d'Egypte ancienne. Des communications faisant usage d'un traducteur n'ont révélées que peu d'informations sur le passé de SCP-138. Il apparaît néanmoins qu'il a été enterré dans la tombe pour une raison religieuse encore inconnue. A cause de son état, le sujet agonise constamment et a demandé à plusieurs reprises de pouvoir être euthanasié. Aucune méthode n'a été trouvée à ce jour et ce, en dépit de nombreux essais divers et variés, officiels ou non-officiels. En attaché, une liste des blessures du sujet.

Document 138-27: Blessures subies par SCP-138

Blessures anciennes :

  • Gorge tranchée
  • Dix-sept (17) blessures au torse : neuf (9) à cause d'épées, six (6) à cause de lances, et deux (2) par perforation avec une arme inconnue, probablement une dague en métal ou en bois.

Essais officiels d'euthanasie

  • Nausée sévère (dû à l'injection d'arsenic par intraveineuse)
  • Brûlure au troisième degré sur 100% de la surface du corps de l'entité (il est à noté que SCP-138 a survécu plus de vingt (20) minutes dans un incinérateur industriel)
  • Dommages sévères du système interne et nerveux (provenant d'un essai d'électrocution)

Essais officieux d'euthanasie par des personnes ne faisant pas partie du personnel de recherche :

  • Dommages à la trachée (dû à l'essai d'une longue strangulation)
  • Deux blessures à la tête résultant de tirs à l'arme à feu, causant un traumatisme crânien sévère
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License