SCP-1370
notation: +7+x
pesterbot3000.jpg

SSCP-1370 menaçant les chercheurs de l'intérieur de sa boite

Objet # : SCP-1370

Classe : Sûr

Procédures de confinement spéciales : SCP-1370 est enfermé dans une boite en verre ignifugé, stockée dans la Galerie 27. Si la boite est endommagée par des facteurs externes, tout conteneur avec des dimensions d'au minimum 1,25m x 0,75m x 0,50m suffira comme remplacement jusqu'à ce qu'une nouvelle boite soit disponible. Le Comité d'Éthique recommande que tous les stockages à long terme contiennent suffisamment d'espace pour que SCP-1370 puisse se déplacer librement. Les membre du personnel de Niveau 2 ou plus peuvent retirer SCP-1370 de sa caisse librement, mais devront faire face à des mesures disciplinaires s'ils ne parviennent pas à le reconfiner correctement.

Description : SCP-1370 est une conscience artificielle construite à partir de divers appareils et outils électriques. Il mesure environ un mètre de hauteur et est capable de se déplacer grâce à ses articulations, malgré l'absence de toute source d'alimentation électrique ou de moteurs. SCP-1370 communique d'une voix monotone via un haut-parleur monté dans sa poitrine.

Sa tête est un voltmètre soudé à l'envers pour une articulation optimale du cou, donnant l'apparence d'un sourire amical, mais ne contenant aucun dispositif sensoriel actif. Cependant, SCP-1370 réagit à des stimuli visuels et sonores, et sa capacité à le faire est entravée lorsque sa tête est couverte ou autrement attachée. Son design semble accorder plus d'importance aux problèmes d'ordre esthétique que fonctionnel, comme en témoigne son centre de gravité très bas entravant sa capacité à marcher. Il est supposé que SCP-1370 a été créé comme un objet d'art et a plus tard été imprégné de propriétés anormales plutôt que conçu comme tel.

Il peut actuellement parler couramment l'anglais américain, le français et le latin, et est capable d'apprendre de nouvelles langues. Les autres facettes de ses capacités intellectuelles n'ont pas été clairement définies étant donné que SCP-1370 est invariablement hostile dans toutes ses interactions avec un être ou un objet qu'il interprète comme intelligent, ce qui inclut les animaux, le personnel de la Fondation, les civils, l'équipement audiovisuel et les caméras de sécurité.

Si SCP-1370 rencontre un objet qu'il croit être intelligent, il va tenter de le combattre tout en se présentant avec une variété de titres complexes qui semblent être choisis au hasard. Les exemples incluent DoomBot 2000, RoboLord le Destructeur, le Sinistre Premier Ministre and Darth Claw Killflex. SCP-1370 inclut souvent des variations de ces titres basées sur les réponses qu'il reçoit du personnel ; le personnel de la Fondation a ajouté avec succès les noms Pathétique le Gargouilleur et PesterBot à son lexique.

Addendum : De nombreux tests sur les prouesses au combat de SCP-1370 ont été exécutés, confirmant qu'aucune attaque de SCP-1370 n'a l'aptitude physique de causer des dommages à tout être vivant. Le test 1370-8239 a exposé SCP-1370 à une plante d'intérieur commune avec un haut-parleur caché dans le pot de la plante. Après que SCP-1370 a été provoqué verbalement, il a tenté de plier et tordre les feuilles de la plante à sa portée. Voir le rapport suivant :

Les chercheurs Allans L. et Bausoom T. portent la caisse de SCP-1370 dans la chambre d'essai. La caisse est posée à un mètre d'un philodendron équipé d'un petit haut-parleur.

SCP-1370 : Lâchez-moi, insectes. Je suis Doom-Master Treize Soixante-Dix, le Maître du Chaos. Je serai le héraut de votre destruction.

Les chercheurs quittent la chambre d'essai et la caisse est ouverte à distance. Bien qu'aucun risque pour la sécurité ne soit avéré, le test nécessite que SCP-1370 se concentre sur la plante plutôt que sur le personnel à proximité. Les observations sont faites par l'intermédiaire d'une fenêtre en verre sans tain pour empêcher SCP-1370 d'attaquer son propre reflet.

SCP-1370 : Enfin, je suis lâché sur cette terre si digne de la destruction. Tout sera déchiré par mes pinces. Tout doit être foulé sous mes pieds. Je suis ShivaTron, le Dépouilleur de toute Joie.

Chercheur P. Davies : (par l'intermédiaire du haut-parleur monté dans la plante) Bonjour ! Pouvez-vous m'entendre ?

SCP-1370 : (s'approchant de la plante) Qui ose. Toutes les âmes brûleront. Vous allez sentir la piqûre aiguë de ma colère. Identifiez-vous pour que je puisse entonner un chant de damnation pendant que vous mourrez.

P. Davies : Je suis un philodendron, un arbuste semi-ligneux avec de grandes feuilles brillantes. (rires retenus) Ces feuilles peuvent atteindre jusqu'à trois mètres de long.

SCP-1370 : (tentant de lutter avec les feuilles) Votre moquerie entraînera votre perte. Je suis arrivé. Vous serez écrasé entre mes doigts.

SCP-1370 tombe et est incapable de se redresser. Après environ six minutes, il frappe le pot, qui roule et tombe sur le corps de SCP-1370 et le plancher de la chambre. Les chercheurs entrent pour relever SCP-1370 et le remettre dans sa caisse.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License