SCP-135
notation: +1+x

Objet # : SCP-135

Classe : Euclide

Procédures de confinement spéciales : SCP-135 doit être contenu dans une enceinte en plexiglas partitionnée de 7 mètres. Toutes les sections doivent être complètement isolées les unes des autres pour éviter une contamination croisée. SCP-135 doit lui-même être dans une section centrale suspendue à 1 mètre du sol, avec une tranchée de 5 cm de large permettant un écoulement dans un réservoir. Le contenu doit être évacué dans un incinérateur à la fin de chaque semaine. L'espace restant dans la chambre de confinement doit être utilisé pour loger cinq cuves chimiques, une cuve par section cloisonnée. Un couloir d'accès unique permet de joindre SCP-135 à l'extérieur de la chambre. Aucun membre du personnel n’est autorisé à pénétrer dans le rayon d’effet de SCP-135; la maintenance, la prise d'échantillons, etc, doit être effectués par des robots téléguidés. Aucunes mesures disciplinaires ne doivent être appliquées à l'encontre du personnel qui viole cette règle, parce que les conséquences directes des effets de SCP-135 ont été jugées assez conséquentes. Les robots doivent être entretenus et nettoyés par le personnel de niveau 1.

Une fois par semaine, la section de SCP-135 doit être arrosée avec une solution U82-B jusqu'à ce que son revêtement extérieur soit visible. En cas d'urgence, un lance-flammes peut être utilisé pour réduire la masse rapidement.

Description : SCP-135 est une femelle humaine âgée entre █ et ██ ans, qui favorise une croissance rapide et incontrôlée des cellules dans un rayon de 2,25 mètres. Elle reste en position fœtale, et n'a jamais été observé se déplacent. L’effet de SCP-135 est cancérogène pour les tissus des animaux et induit une néoplasie maligne dans les tissus végétaux et fongiques dans 100% des cas. La sévérité et la désorganisation augmente de façon exponentielle avec une plus grande proximité à SCP-135. À moins de 0,1 mètres, les cellules ne mourront pas, même dans des conditions où elles le devraient, causant à SCP-135 être constamment enseveli sous une masse sans cesse croissante de matière végétale, de matière fongique, et de micro-organismes. Cet état « éternel » s'étend aux cellules de SCP-135 et provoque un défaut dans l'épiderme, au lieu d'avoir une croûte, le mélange s’incruste sur la peau de SCP-135 avec des tumeurs et des taches de chair crue.

Les poumons de SCP-135, le diaphragme et les intestins sont rompus, et la croissance se prolonge dans la poitrine et la cavité abdominale. SCP-135 a été équipé de grands tubes de larges diamètres en plastique pour le drainage de bio-matière.

La Fondation est entrée en possession de SCP-135 après qu’une bulle soit sortie d’une falaise dans les Montagnes ███████, écrasant un randonneur sur le chemin en contre-bas. Des amnésiques de classe B ont été administrés aux civils et forces de l'ordre impliqués, et l'incident a été couvert comme ayant été causé par des boucs ayant glissé de la falaise lors d'une bataille de domination. Plus tard l'examen de la croissance a révélé le squelette partiel d'une femme adulte humaine avec un ostéosarcome couvrant ██ % de celle-ci. SCP-135 a été trouvé dans l'espace entre la cage thoracique et le bassin, à cette époque ayant entre █ et █ ans. Un échantillon d'ADN viable a été récupéré à partir de la moelle osseuse du bassin, et des tests ont confirmé avec ██,█ % de certitude que le squelette appartenait à la mère biologique de SCP-135.

Tout le personnel participant à la récupération de SCP-135 et des essais initiaux ont ensuite été diagnostiqué avec diverses formes de cancer. Parmi les ██ touchés, seulement █ sont encore en vie au moment d'écrire ces lignes.

Les tentatives visant à mettre fin à SCP-135 avec des coups de feu soutenus, un lance-flammes, des produits caustiques, avec le vide ou des pressions extrêmes ont toutes échouées. D'autres tentatives de suppressions sont interdites par ordre de O5-██, en raison d’une utilisation potentielle de SCP-135 dans la culture de bactéries utiles. Voir le document 135-a pour obtenir des informations sur le contenu actuel de cuves cloisonnées

Un scan EEG a confirmé une activité complète du cerveau. Aucunes tentatives pour communiquer avec SCP-135 ne sont autorisées pour le moment.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License