SCP-1345
notation: +1+x
quonset.jpg

Bâtiment de confinement de SCP-1345-A.

Objet #: SCP-1345

Classe: Euclide

Procédures de Confinement Spéciales: Le bâtiment abritant SCP-1345 doit être barricadé et signalé à l'aide de pancartes avertissant d'une infestation par un Hantavirus. Les gardes sous couvert de police militaire doivent détenir et interroger toute personne étrangère à la Fondation tentant d'accéder au bâtiment. Une force de sécurité renforcée est assignée à SCP-1345-A ; si elle devait s'avérer insuffisante, le personnel de sécurité des Sites ███ et ██ avoisinants peut être appelé en renfort.

SCP-1345 ne doit être entièrement démantelé ou déplacé de son emplacement initial que s'il se trouve en danger imminent de découverte ou de saisie par des groupes d'intérêt extérieurs à la Fondation. La permission du Directeur Régional pour l'Amérique du Nord doit être obtenue pour toute expérimentation requérant l'activation d'un ou de plusieurs composants. L'activation de l'assemblage complet de SCP-1345 ne doit être réalisée sous aucune circonstance sans autorisation du conseil O5.

Description: SCP-1345 est un assemblage d'équipements (SCP-1345-A) dans une grange de Quonset abandonnée, située à ████ ██████████ (une installation de l'Armée des États-Unis) et un phénomène mémétique associé (SCP-1345-B). SCP-1345-A a été construit entre 1949 et 1951 par des employés des Laboratoires Nationaux de Los Alamos (LANL), sous la direction du gouvernement des États-Unis.

SCP-1345-A est conçu pour diffuser des micro-ondes précisément modulées dans une direction choisie par l'opérateur de l'assemblage. Il est composé de composants commandés par le gouvernement des États-Unis au cours d'une période comprise en 1949 et 1951. Aux côtés de divers équipements de support, l'assemblage comprend un ordinateur de contrôle utilisant des tubes à vide comme éléments de calcul, des équipements de génération et de modulation de signal numériquement contrôlés par l'ordinateur, et un réseau synchronisé de magnétrons à haute puissance générant le signal à micro-ondes. Le système de transmission aboutit à une antenne parabolique à cardan, montée sur un mât d'acier capable de se déployer via une trappe dans le toit. L'antenne peut être dirigée précisément par rotation et élévation.

Plusieurs aspects de l'équipement le font différer des installations conventionnelles de transmission par micro-ondes. Les magnétrons dirigeant l'antenne sont très perfectionnés pour leur capacité attendue en termes de puissance et de dissipation de la chaleur ; chacun a été construit pour gérer plus de 400 kilowatts d'énergie au maximum. L'ordinateur montre une complexité remarquable en comparaison avec les autres ordinateurs de l'époque ; des archives confisquées au gouvernement des États-Unis montrent qu'il a été conçu et produit spécifiquement pour ce projet, à grands frais.

Les magnétrons et l'antenne sont calibrés pour transmettre à ██,████ gigahertz ; cette fréquence est remarquable pour être la troisième harmonie d'une fréquence qui produit des effets auditifs extrêmement puissants lorsqu'elle est dirigée vers le crâne humain.

SCP-1345-B est un phénomène mémétique répandu, se manifestant dans la culture comme une théorie conspiratoire concernant un évènement non-existant connu sous le nom de l'Expérience de Philadelphie1. La date précise de la manifestation officielle de SCP-1345-B est impossible à déterminer précisément, mais des recherches intensives dans les archives des médias imprimés et manuscrits montrent qu'il n'existe aucune mention de SCP-1345-B avant le premier essai de SCP-1345. Une connaissance déclarée de l'Expérience de Philadelphie apparaît s'être exprimée chez de multiples individus dans un court laps de temps ; ces individus vivaient tous en divers lieux directement au nord de SCP-1345-A au moment de son premier (et unique) essai. Les individus affectés ont déclaré avoir eu connaissance de l'Expérience de Philadelphie, soit en tant que témoin, soit par la lecture de documents secrets de la Marine des États-Unis, soit en l'apprenant par d'autres méthodes ; ils ont rapidement commencé à contacter des individus étudiant les OVNI et d'autres phénomènes paranormaux. L'effet mémétique est exceptionnellement subtil ; comparé à d'autres théories conspiratoires, un pourcentage exceptionnel des personnes croyant en SCP-1345-B ne croit pas à d'autres théories de conspiratoires, et est généralement en haut (50-80) de l'Échelle de Scepticisme de Gunners.

La documentation récupérée est pauvre ; la plupart des archives relatives à SCP-1345 a été détruite après le premier essai. Les documents existants indiquent que SCP-1345 a été commandé dans le cadre d'un projet nommé "Projet Viewpoint" ; la documentation sur le projet parent est quasiment inexistante, mais il apparaît s'être agi d'un programme visant à développer un équipement et des techniques de guerre psychologique hautement efficaces. Dans la correspondance interne, les membres du projet désignaient informellement SCP-1345 comme "la machine à propagande".

L'analyse des documents restants dans les Archives des États-Unis semblent indiquer que SCP-1345-A était prévu pour être un appareil utilisant un effet actuellement inconnu afin d'influencer les opinions des citoyens des États-Unis et d'autres pays. Les plans récupérés montrent que les installations SCP-1345-A produites en série, lorsqu'opérationnelles, devaient être montées sur des camions M35 de 2,5 tonnes2, ou dans les soutes à bombes des bombardiers nucléaires stratégiques Convair B-36 Peacemaker. Une liste contenant un certain nombre de programmes prototypes pour l'ordinateur de SCP-1345-A a été retrouvée ; des commentaires internes indiquent divers objectifs, dont "inspirer des soulèvements et l'installation de gouvernements soutenant les États-Unis", "augmenter la réputation des produits fabriqués aux États-Unis", et "réduire la sympathie pour les Communistes dans les communautés étrangères et nationales". Une liste de "cibles recommandées" pour le programme final a également été localisée ; des lieux de déploiement incluaient plusieurs pays proches des nations du Pacte de Varsovie, Cuba, et Berkeley, Californie.

SCP-1345 a été essayé le ██/██/1951; le premier essai a été considéré comme un échec, et le projet annulé. Ceci semble avoir enlevé la confiance dans le Projet Viewpoint, ce qui, avec l'effondrement interne et l'expiation de ███████████████████, a dissuadé l'utilisation des techniques d'arpsyan (armement psychologique anormal) et d'intan par les deux puissances majeures au cours de la Guerre Froide.

Le lien entre SCP-1345-A et SCP-1345-B est resté inconnu jusqu'en 1992, lorsqu'une lettre du Dr. ██████ Sharps a été récupérée dans les archives de l'ancien KGB via un accord de partage d'informations entre la récente Fédération de Russie et la Fondation. Le Dr. Sharps était un consultant employé par le LANL afin de concevoir le matériel de modulation et le logiciel de SCP-1345-A. Avant la découverte de la lettre, SCP-1345-B était considéré comme une théorie conspiratoire non anormale, quoique virulente.

SCP-1345 est actuellement inopérationnel, en raison de la détérioration de l'ordinateur et d'autres équipements. À un certain moment après l'abandon du projet, la porte s'est grand ouvert par un coup de vent, et une exposition supplémentaire aux éléments a endommagé la plupart des équipements. Des efforts sont en cours afin de remettre SCP-1345 dans un état permettant de plus amples études.

Source : SCP-1345 | Auteur original : : atomicthumbsatomicthumbs

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License