SCP-1342
notation: +6+x
SCP-1342

SCP-1342 au moment de son confinement initial, avec ses capteurs détachés.

Objet #: SCP-1342

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-1342 doit être stocké dans le Site 15. SCP-1342-1 doit être conservé dans une cage de Faraday mesurant 15m x 15m x 20m, afin d'empêcher la transmission de la télémétrie et des autres données concernant SCP-1342.

SCP-1342-2 doit être stocké dans un casier pour composants électroniques standard. Une copie décodée de SCP-1342-2 doit être confinée dans un casier séparé.

En plus de cela, une observation régulière de Gliese 445 doit être effectuée par radiotélescope. Compte tenu du fait que SCP-1342-3 ne pourra vraisemblablement pas être confiné dans un futur proche, le Projet Heimdall doit poursuivre son Planning d'Opération de Contingence.

Description : SCP-1342-1 est une réplique de la sonde Voyager 1. La réplication exacte de la sonde s'étend aux capteurs ainsi qu'à la composition chimique apparente de l'objet. Cependant, certains composants semblent avoir été construits en se basant sur des plans ou des composants incomplets. En raison de cela, plusieurs instruments étaient non-fonctionnels au moment de la récupération.

SCP-1342-1 a été initialement détecté le 25/09/1982, à approximativement 35000 km au dessus de la surface de la Terre, avançant à une vitesse suborbitale. Des Agents de la Fondation récupérèrent SCP-1342-1 le 27/09/1982, après que SCP-1342-1 ait subi une entrée atmosphérique incontrôlée et se soit écrasé en mer à 300 kilomètres à l'Est de Baker Island, dans l'océan Pacifique. La détection de SCP-1342-1 fut rendue possible par une importante émission de radiations de type Cherenkov au moment de son apparition. Les raisons pour lesquelles SCP-1342-1 est resté intact au cours de sa descente, en dépit de sa similarité chimique avec la sonde Voyager d'origine, sont inconnues à l'heure actuelle.

SCP-1342-2 est un enregistrement phonographique plaqué or, avec des caractéristiques correspondant à celles des Disques d'Or transportés par les sondes Voyager. Les instructions permettant de lire et décoder ces disques sont identiques. Cependant, la carte stellaire a été modifiée pour indiquer que l'étoile Gliese 445 est le point d'origine de SCP-1342.

Une fois décodé, SCP-1342-2 contient une variété de données culturelles et scientifiques sous la forme d'images et de sons. Approximativement 2 heures d'enregistrements audio sont présentes, consistant en diverses formes de musique et de bourdonnements atones. Une partie de cette musique semble être un extrait de la Cavatina du Quatuor à cordes no 13 en si bémol majeur, op. 130 de Beethoven. Le contenu des images encodées varie considérablement, mais toutes les images contiennent des informations physiques ou chimiques sur le sujet (par exemple la taille, la masse et la période de rotation d'une planète), accompagnées d'une série de traits composant des pictogrammes.

Un organisme à symétrie radiale (référencé comme SCP-1342-3) est montré à plusieurs stades de développement. A sa maturité, l'organisme mesure approximativement deux mètres, et possède trois jambes ainsi que trois bras allongés terminés chacun par une main à trois doigts, positionnés autour d'un axe central sur un torse à peu près cylindrique. Trois protubérances évoquant des museaux se trouvent à l'emplacement de la tête, chacune terminée par un bec. 82% des images encodées montrent des SCP-1342-3 dans une grande variété de scènes représentant leur culture. Les scènes identifiées comprennent de l'agriculture, de l'artisanat, des foules urbaines, et un individu jouant de la musique sur un instrument à cordes avec un archet.

Des images de plusieurs corps célestes sont également inclues, comme celles d'une planète de type vénusien possédant une forte pression atmosphérique tournant autour d'une étoile correspondant au spectre stellaire de Gliese 445. Une des planètes montrées possède une surface similaire à celle de la Terre, consistant en approximativement 60% d'eau à l'état liquide, 4% de terres couvertes de végétaux et de zones urbaines et 36% de déserts et d'étendues stériles. La planète présente un climat anormalement soumis aux ouragans, ainsi que des calottes glaciaires plus grandes que les estimations mentionnées par SCP-1342-2, et semble subir un désastre écologique de masse. La silhouette d'un spécimen de SCP-1342-3 est visible à coté de cette planète.

Cette planète semble posséder d'importante infrastructures orbitales, incluant (mais non limitées à) des ateliers d'assemblage de véhicules spatiaux, des opérations de minage d'astéroïdes captés en orbite, et des ascenseurs spatiaux reliés au sol près de zones urbanisées ou désertes. Toutes ces images montrent ces structures dans un état de délabrement considérable, voire détruites. La dernière image encodée montre un vaisseau se dirigeant vers une station spatiale en forme de tore, très endommagée, avec une ouverture de deux kilomètres de diamètre en son centre.

Documents 1-56 : Le message suivant était encodé sur SCP-1342-2 dans 55 langages différents correspondant aux 55 langages dans lesquels le message de salutation d'origine de Voyager avait été enregistré, et est cohérent dans chacun de ces langages. Le 56ème document est entièrement composé de traits composant des pictogrammes.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License