SCP-129
notation: 0+x

Objet #: SCP-129

Classe : Keter

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-129 se diffuse à l’échelle mondiale et infecte un grand nombre d’humains et d’animaux chaque jour. Les efforts de confinement sont donc focalisés sur le traitement d’individus infectés et l’éradication de toutes les souches de SCP-129. Bien qu’au moins 98% de la population soit immunisée à une souche ou plus de SCP-129, les épidémies dépassant le Stade Trois ou plus (décrit plus bas) doivent être endiguées aussi vite que possible, en mettant les individus infectés sous une quarantaine répondant aux protocoles de contagion les plus extrêmes. Voir le Document #129-A-1 pour plus d’informations.

Dans le cas d’une épidémie de Stade Quatre ou Cinq, en plus des procédures si dessous, il faudra [DONNÉE SUPPRIMÉE], comme spécifié dans le Document #129-A-2 (Accréditation de Niveau 4 requise)

Description : SCP-129 est un ensemble d’au moins ██ souches de champignons pathogènes pouvant infecter n’importe quel animal disposant de muqueuses. L’infection par SCP-129 peut passer par au maximum cinq étapes (dépendant de l’exposition à d’autres souches de SCP-129, les capacités de résistance de l’individu infecté et d’autres facteurs), chaque étape facilitant le passage à la suivante en affaiblissant l’individu.

Avec la combinaison d’événements historiques, la plupart des humains et des animaux sont naturellement immunisés contre SCP-129-04 grâce à SCP-129-██. Par conséquent, les infections de Niveau Trois sont plutôt rares, mais peuvent potentiellement se généraliser si elles ne sont pas rapidement isolées et confinées. Tous les cas connus de SCP-129 ont suivi les cinq étapes de progression. Toutefois, [DONNÉE SUPPRIMÉE], possiblement à cause d’une mutation.


Etape Un: Le premier organisme, SCP-129-01, attaque la membrane des muqueuses de sa victime, se multipliant rapidement et discrètement. Une légère odeur de levure peut être sentie, mais à part ça, SCP-129-01 ne présente aucun symptôme. Un second organisme (SCP-129-02) peut infecter l’hôte, causant alors des symptômes semblables à ceux d’une banale rhinopharyngite (rhume). L’efficacité atténuée du système immunitaire de l’hôte due à SCP-129-02 permet à SCP-129-01 de mieux s’ancrer.

SCP-129-01 et -02 quittent généralement leur hôte après quatre ou cinq jours. Cependant, ils sont répandus dans la nature, et la principale partie de population n’a que peu de protections face à ces organismes, même s’ils ne mettent que peu en danger leur hôte. Le seul danger à ce stade est une infection plus facile par SCP-129-03.

Etape Deux: Même si SCP-129-03 est d’habitude stoppé par le mucus, l’infection de Niveau 1 change la composition de ce mucus, rendant l’hôte significativement moins résistant face à SCP-129-03. Une fois établi, SCP-129-03 altère le mucus, la lymphe et le sang de l’hôte, amenant d’autres souches plus virulentes de SCP-129 à s’installer dans l’hôte.

Les symptômes de Niveau Deux incluent une forte production de mucus, une toux grasse due à l’excès de glaire, une faible fièvre persistante, une forte transpiration et salivation, une préférence pour les légumes et la réclamation de certains jus de fruits inhabituels. L’infection par SCP-129-03 dure entre deux semaines et quatre mois avant d’être évacuée par le système immunitaire, à moins que l’hôte ne passe le Niveau Trois d’infection. Au moins ██ % de tous les humains ont déjà été victime d’une infection de Niveau Deux, mais avec l’immunité naturelle (en dépit du niveau d’infection) et la relative rareté des infections de Niveau Trois, moins de █,██ % de la population ont atteint le Niveau Trois.

Niveau Trois: En l’absence de SCP-129-03, à peu près tous les animaux sont immunisés contre trois souches causant l’infection de Niveau Trois. Toutefois, un petit nombre de victime de Niveau 2 peuvent passer au Niveau 3 avec une ou plus de ces souches ; dans leur cas, l’infection du champignon pathogène s’enracine dans l’hôte et ne peut pas être guérie par les moyens normaux.

Les trois souches de Niveau Trois présentent différents symptômes chez l’hôte :

  • SCP-129-04 cause une forte production de larmes, un léger jaunissement des yeux ainsi que [DONNÉE SUPPRIMÉE].
  • SCP-129-05 cause [DONNÉE SUPPRIMÉE], rendant les ongles du sujet significativement plus épais et augmentant la production de cérumen.
  • SCP-129-06 cause [DONNÉE SUPPRIMÉE], en particulier, une urine jaune fluorescente, de petites boules dans la matière fécale et une très forte odeur de levure.

L’individu infecté par les trois souches développe, dans les heures suivantes, les symptômes de la grippe ou d’une maladie plus grave alitant la personne pour trois à cinq semaines. Après cela, quand la victime parait être complètement guérie, SCP-129 a en fait envahi tous les systèmes vitaux de l’hôte, marquant le passage au Niveau Quatre de l’infection.

Niveau Quatre: Les victimes atteignant le Niveau Quatre apparaissent généralement en meilleure santé et sont en effet plus gais et énergiques qu’avant de contracter SCP-129. En fait, SCP-129-01 et SCP-129-06 ont totalement infecté le système immunitaire, respiratoire, circulatoire, [DONNÉE SUPPRIMÉE] et nerveux de l’hôte.

Des mycelia des souches de SCP-129 pénètrent la peau de l’hôte et remplacent une partie (jusque ██ %) des cheveux de l’hôte. Ces structures difficilement différentiables des cheveux naturels de l’hôte permettent de transmettre SCP-129 à d’autres personnes ; tout hôte potentiel entrant en contact avec ces faux cheveux a une chance de 9█ % d’être infecté. Ces structures sont également contagieuses peu importe leur position sur le corps de l’hôte, même si [DONNÉE SUPPRIMÉE] s'il est transmis par un rapport sexuel dû à [DONNÉE SUPPRIMÉE].

En dépit (ou peut-être à cause) de la vulnérabilité à SCP-129, les victimes de Niveau Quatre sont plus résistantes aux autres pathogènes que les sujets non infectés. Tous les sujets connus ayant atteint le Niveau Quatre ont lentement progressé vers le Niveau Cinq et sont morts en moins de ██ semaines.

Niveau Cinq : Les symptômes de Niveau Cinq dépendent de nombreux facteurs comme la composition des différentes souches présentes, le patrimoine génétique de l’individu, la physiologie, l’environnement ainsi que de nombreux autres facteurs indéterminés. Cependant, au Niveau Cinq, toutes les victimes sont hautement contagieuses et peuvent même infecter des sujets jusque alors considérés comme immunisés.

Manifestations notables de symptômes de Niveau Cinq :

Février ████: Des témoins prenant un train de banlieue de la ville de [DONNÉE SUPPRIMÉE] ont décrit une femme ayant gonflé soudainement et explosé comme un ballon ; mais au lieu des organes et des viscères, elle a expulsé des spores et des filaments. Des analyses ont montré qu’elle était infectée par SCP-129-09, -14 et -██. Toutes les personnes et tous les objets dans la zone affectée furent mis en quarantaine, euthanasiés et incinérés selon le protocole ; ███ morts, dont ██ membres du personnel de la Fondation.

Mai ████: Une série de disparitions à [DONNÉE SUPPRIMÉE] a conduit à une grotte à quelques kilomètres de la ville. À l'intérieur, les enquêteurs ont trouvé plusieurs tas de chair palpitants et de végétaux décomposés ; même si la plupart des entités étaient méconnaissables, plusieurs citoyens disparus furent identifiés.

Les chercheurs émirent comme hypothèse que les victimes de cette combinaison de SCP-129 interagissaient normalement avec la population, tentant d’infecter d’autres personnes puis, après une période de temps, venaient dans la grotte. À leur arrivée, les victimes se changaient en ce tas de chair et de végétaux, qui parait être un organisme modifié pouvant potentiellement survivre ███ ans. L’autopsie a révélé la présence de SCP-129-10, -11, -14 et -██. La grotte a été mise en quarantaine et nettoyé suivant le protocole. ██ morts recensés.

[DONNÉE SUPPRIMÉE]

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License