SCP-128
notation: +1+x

Objet # : SCP-128

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-128 doit être conservé dans une pièce d'au moins 10 m x 10 m x 5 m, aux murs et à la porte blindés d'acier de 5 cm d'épaisseur. Tous les membres du personnel pénétrant dans la pièce doivent porter des armures personnelles intégrales, ce qui inclut des plaques balistiques. Tous les objets volants de masse supérieure à 5 kg sont strictement interdits. Les vêtements et objets semblables sont considérés sûrs, car l'entité ne semble pas capable de les distinguer de leurs porteurs. Les ustensiles d'écriture, les pièces de monnaie et tout bijou présentent des risques considérables envers le personnel et doivent en conséquence être utilisés avec parcimonie.

Tout objet doit être débarrassé de la pièce par succion avant que les membres du personnel soient autorisés à entrer. Une fois la pièce vide de tout humain, SCP-128 se verra donné de petits objets, à la fois pour étudier son comportement et pour tromper son ennui. Dans l'éventualité d'une évasion, la zone environnante doit être évacuée, puis verrouillée, procédure si possible suivie d'une tentative de reconfinement de SCP-128 dans sa cellule. Les expériences passées montrent que tenter de reconfiner l'entité n'est pas nécessaire, dans la mesure où elle ne montre pas de réel désir de quitter les lieux, et finit par retourner dans sa cellule de son propre chef.

Description : SCP-128 n'est pas matériel. Il se manifeste via une réserve d'énergie télékinétique apparemment infinie, qui peut s'appliquer sur tout objet non organique dans son champ de vision. Les expériences ont mis en évidence de nombreuses limites à cet effet, ce qui rend le confinement possible. Premièrement, l'entité semble être limitée à un champ de vision précis, et ne peut ni voir ni manipuler les objets situés de l'autre côté d'une surface opaque. Les verrous, par exemple, sont une protection suffisante du moment que l'entité n'a pas de moyen détourné de les outrepasser, par exemple par fracture. De plus, SCP-128 ne peut traverser les barrières physiques ou les ouvertures dont la surface en un point quelconque est inférieure à 2 cm². Par conséquent, une pièce solide avec une porte sécurisée suffit à confiner l'entité.

Il est difficile de déterminer si SCP-128 est doué d'intelligence ou simplement la manifestation inconsciente d'une énergie provenant d'une autre source. Il apparaît posséder un certain degré de conscience, comme l'indique une légère préférence pour les objets qu'il n'a pas manipulé auparavant, mais n'interagit pas avec la matière organique d'une quelconque façon, et ne semble pas être conscient de sa captivité.

Certaines recherches ont montré que bien que SCP-128 est apparemment incorporel, il devient tangible et incompressible une fois son volume réduit à approximativement 4 cm³. Cela peut tendre à expliquer pourquoi il lui est impossible de fuir par des ouvertures plus petites.

Les premières recherches se concentrent sur l'utilisation éventuelle de SCP-128 dans un processus de génération d'énergie électrique, dans la mesure où il ne semble pas nécessiter lui-même d'arrivée d'énergie. Une source d'énergie de ce genre aurait un faible rendement, mais serait effectivement inépuisable.

Lorsqu'il se voit donner matière à travailler, SCP-128 se manifeste en un champ ou un essaim d'objets flottants. Le champ peut être petit (20 cm³) ou très grand (125 m³). Bien que l'énergie animant ces objets est théoriquement illimitée, elle est difficilement concentrée : il est très improbable que SCP-128 manipule un objet de masse supérieure à 100 kg, et les objets dont la masse se rapproche de 100 kg bougent très lentement. Les objets les plus dangereux pèsent entre 0 et 5 kg, car ils peuvent être propulsés à grande vitesse sans avertissement préalable.

Les objets contrôlés par SCP-128 ne suivent pas de trajectoire prédictible. Ils flottent à des vitesses variant d'une quasi-immobilité à une vitesse presque supersonique, et peuvent être projetés avec une grande force. D'autres objets restent parfois inanimés, sans aucune raison connue à ce jour.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License