SCP-1270
notation: 0+x
office.jpg

SCP-1270

Objet #: SCP-1270

Classe: Sûr

Procédures de Confinement Spéciales: Le bâtiment contenant SCP-1270 a été acheté par la Fondation sous une société de façade, et doit être gardé inoccupé; sauf à des fins d'expérimentation approuvée et surveillée, tous les accès au bâtiment sont interdits.

Le personnel de sécurité retenant SCP-1270-1 ne doivent pas utiliser de fusées éclairantes ou de cartouches incendiaires.

Les membres du personnel dont les vêtements ont été contaminés par le sang ou d'autres fluides corporels de SCP-1270-1 doivent retourner dans la cage d'escalier à l'extérieur de SCP-1270 jusqu'à ce qu'une analyse sur place ait été effectuée ou annulée.

Description: SCP-1270 est un phénomène localisé au dernier étage d'un immeuble de bureau de trois étages au Parc Industriel [SUPPRIMÉ] à l'extérieur de la ville de [SUPPRIMÉ], par lequel toute intrusion au dernier étage1 déclenche la manifestation, quelque part à cet étage, d'une entité (dorénavant appelé SCP-1270-1) ressemblant à un humain mâle adulte armé d'un fusil.

Une fois qu'il s'est manifesté,2  SCP-1270-1 va attaquer les intrus, en leur tirant dessus, et en les poursuivant à travers les salles et les couloirs du dernier étage jusqu'à ce que tous les intrus aient été tués, fatalement blessés, ou aient été conduits hors du "territoire" SCP-1270-1.3 Si SCP-1270-1 est tué, la manifestation de son cadavre s'arrête instantanément, et une autre instance de SCP-1270-1 se manifeste ailleurs au dernier étage.

SCP-1270-1 ne quitte jamais les limites de SCP-1270 au dernier étage. Si, après avoir avoir été capturé et désarmé, SCP-1270-1 est transporté à travers le seuil entre le couloir principal et la cage d'escalier, sa manifestation cesse instantanément, et une autre instance de SCP-1270-1 se manifeste au dernier étage. L'arrêt de la manifestation de SCP-1270-1 en tant que tout (et sa re-manifestation subséquente) se produit aussi quand des échantillons de tissus ou de matériau provenant de SCP-1270-1 sont emportés à travers le seuil dans la cage d'escalier ou passés par une fenêtre ouverte; la taille minimum de l'échantillon nécessaire pour que cet effet se manifeste n'est pas connu, mais l'effet a été observé résulter en éclaboussures de quantités de sang de moins d'un millilitre. Par conséquent, tout analyse légiste des échantillons doit être effectuée sur place. Les munitions de SCP-1270-1 cessent de se manifester de la même manière lorsqu'elles quittent les frontières de SCP-1270, mais ne déclenchent pas l'arrêt de la manifestation de SCP-1270-1 en tant que tout.

Les analyses des caractéristiques identificatrices de SCP-1270-1 se sont montrées non-conclusives: ses traits faciaux ont été déterminés être ceux de [SUPPRIMÉ], un habitant de [SUPPRIMÉ], Utah (visage enregistré suite à divers arrêts pour vagabondage, intoxication publique, et vol à l'étalage); ses empreintes digitales se sont avérées être celles de [SUPPRIMÉ], un habitant de [SUPPRIMÉ], Terre-Neuve (empreintes digitales enregistrées suite à divers arrêts pour intoxication publique et attentat à la pudeur); ses correspondances ADN celles de [SUPPRIMÉ], purge actuellement une peine à vie à Nouvelle-Galles du Sud pour des infractions sexuelles variées; et ses dents montrent un état de dégradation si avancé que les dentistes légistes de la Fondation ont déclaré que l'identification par les enregistrements dentaires n'était pas faisable. Son fusil est un Mossberg 590, mais avec un numéro de série indiquant un Mossberg 590A1.

Quand il est interrogé post-capture, SCP-1270-1 répond avec un flot incessant d'invectives et d'insultes en diverses langues, incluant l'Anglais, le Cantonnais, l'Arabe, le Bengali, le Portugais, le Hongrois et l'Allemand.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License