SCP-1264
notation: +1+x
scp-1264.jpg

Photographie du test Baker de l'Opération Crossroads, vers 1946

Objet # : SCP-1264

Classe : Keter

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-1264 est situé 75m sous la surface de l'Océan Pacifique aux coordonnées 48°52.6′S 123°23.6′W. L'ensemble doit être maintenu au fond par 8 couples de poids morts de 10kt et d'ancres reliés entre eux et à SCP-1264. La Force d'Intervention Mobile Gamma-6 (alias "Buffet des Profondeurs") est chargée d'effectuer des examens bimensuelles à l'aide de sous-marins pilotés à distance dans le but de contrôler l'intégrité des ancres et des chaînes. 450 mines navales de contact seront positionnées autour, au dessus et en dessous de SCP-1264. Ces mines doivent être placées à 20m les unes des autres pour détonner simultanément dans le cas d'un contact. Les lignes maritimes doivent être déviées afin d'éviter la zone de confinement. Depuis son acquisition, SCP-1264 n'a démontré aucune activité, mais continue de flotter.

Description : SCP-1264 est un amas d'épave de vaisseaux de guerre et de diverses débris flottant à la surface ou sur les rivages ayant adhéré les uns aux autres par sécrétions organiques. La partie principale de SCP-1264 est constituée de cinq bateaux de la Seconde Guerre Mondiale ayant servi de cibles lors des tests de bombes atomiques à l'Atoll Bikini en 1946. Les bateaux suivants constituant SCP-1264 ont effectivement coulé lors des tests :

  • USS Saratoga (CV-3): Porte-avion de classe Lexington
  • Nagato (長門): Dreadnought de classe Nagato
  • Prinz Eugen: Croiseur lourd de classe Hipper
  • USS Lamson (DD-367): Destroyer de classe Mahan
  • USS Apagon (SS-308): Sous-marin de classe Balao
  • Différentes sections d'un bateau de type Yard Oiler (YO-160)

Les rapports de surveillance des débris à l'Atoll Bikini en 1954 mirent en évidence qu'un nombre important de bateaux coulés avait disparu du lagon. En conséquence, l'US Navy construisit et coula plusieurs faux bateaux dans le but de maquiller toute preuve des vaisseaux manquants. Le gouvernement américain initia ensuite l'opération Castle sous le prétexte de tests nucléaires supplémentaires, alors qu'il tentait en réalité de créer suffisamment de retombées radioactives pour rendre l'Atoll Bikini inhabitable. SCP-1264 fut découvert le 30 Janvier 1959, 56km au sud du Cap Farvel (Groenland) où il attaqua et coula le MS Hans Hedtoft lors de son voyage inaugural.

SCP-1264 démontre un état de corrosion modéré et des dommages sur les bateaux contredisent les rapports de l'US Navy. La pièce centrale de SCP-1264 est un porte avion auxquels les autres bateaux sont reliés par des sécrétions plus dures. Tous les vaisseaux sont dépourvus de poste de commande ou de superstructure. Les autres débris sont attachés pour remplir les espaces entre les coques et constituent environ 12% de la masse totale de SCP-1264. SCP-1264 est armé de diverses pièces d'artilleries, de lance-torpilles, de canons anti-aérien, ainsi que de grenades sous-marines. Toutefois, peu de canons ont été observés faire feu, ce qui indique que les autres sont soit non opérationnels, soit que les ressources pour les utiliser sont insuffisantes. SCP-1264 passe la plupart de son temps sous l'eau en tant que submersible. En surface, SCP-1264 est capable d'atteindre la vitesse de 31 nœuds.

SCP-1264 est occupé par un équipage désigné SCP-1264-A. Chacun d'entre eux porte un uniforme de plongée standard de l'US Navy ainsi qu'un masque Mark V et des bottes lestées. Les SCP-1264 sont des entités humanoïdes sans tête se rapprochant du concombre de mer (voir rapport d'autopsie). Les SCP-1264 sont également reliés par une fine corde artérielle d'environ 90 mètres connecté à l'intérieur de SCP-1264. Les SCP-1264-A démontrent également une compréhension des systèmes électriques et mécaniques de SCP-1264. Les SCP-1264-A effectuent habituellement l'entretien et la réparation de la zone à laquelle ils ont été affectés. Les SCP-1264-A sont exceptionnellement lents, obstinés et ne démontrent aucune réelle forme de conscience en tant qu'individu. Les SCP-1264-A sécrètent également une substance fortement adhésive à travers leurs gants, servant de mastic, colle, enduit, et ciment dans le but de maintenir l'intégrité structurelle et la capacité à flotter de SCP-1264.

Tous les entreponts et armements de SCP-1264 sont utilisés par des SCP-1264-A. Chaque SCP-1264-A est commandé par une seule entité désignée SCP-1264-1. L'apparence de SCP-1264-1 est inconnue et la seule preuve de son existence physique est la présence des cordes artérielles connectant chaque SCP-1264-A à l'intérieur du vaisseau. Ces cordes sont doublées de tissus neuraux ne provenant pas de SCP-1264-A. Cela prouve que les SCP-1264 sont directement connectés à une entité biologiquement différente, ou que SCP-1264-1 est la conscience collective des SCP-1264-A. SCP-1264-1 a prouvé de nombreuses fois qu'il était un tacticien brillant et hostile et a parfois transmis des signaux radio via la tour ELF.

À cette date, SCP-1264-1 a engagé ██ navires civils et militaires et a détruit ██ d'entre eux, bien que SCP-1264-1 ait démontré une certaine préférence pour les bateaux de transport de passagers. Après la destruction d'un bateau, les SCP-1264-A lanceront des filets au dessus des survivants en surface. Ces filets sont attachés à la coque du navire en train de couler ou à une ancre, ce qui va tirer les filets et leur contenu vers le fond. Par la suite, les équipes de récupérations post-incident utilisant des submersibles sont incapables de localiser un seul corps après que ceux-ci aient été entraînés vers le fond. En 20██, SCP-1264 attaqua la FIM Tau-11 (alias "Ouvre-boîte") et fut tenu en échec. Après cela, SCP-1264 fut remorqué jusqu'à sa localisation actuelle pour un confinement définitif.


Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License