SCP-126
notation: +1+x

Objet # : SCP-126

Classe : Euclide

Procédures de confinement spéciales : SCP-126 est gardé dans une cellule de confinement standard de type humanoïde de classe Euclide en dépit du fait qu'il n'a pas de besoins similaires à ceux d'un être humain normal tel que de la nourriture. Cet environnement démontré son efficacité quant à garder l'entité enfermée.

Dans le cas d'une brèche de confinement, des senseurs acoustiques installés dans la cellule de SCP-126 et dans l'aile entière abritant celle-ci peuvent être utilisés pour localiser l'objet. Des requêtes orales fermes mais néanmoins polies devront être adressées à SCP-126 pour lui demander de retourner dans sa cellule et ce jusqu'à ce qu'il obéisse.

Le personnel interagissant avec l'objet devront subir un examen psychiatrique régulier, toute personne démontrant un attachement émotionnel envers SCP-126 se verra administrée d'un amnésique de classe B et sera réassignée.

Description : SCP-126 est une entité intangible et invisible pouvant seulement être identifiée par l'audition. Il est doué de sensibilité, peut parler en de multiples langages avec une voix féminine, engageant la conversation avec n'importe quelle personne à portée. A ce jour, aucune méthode pouvant détecter visuellement SCP-126 n'a été trouvée puisqu'il semblerait qu'il n'émet aucun genre d'énergie lumineuse, radioactive, électromagnétique ou thermique. L'objet occupe pourtant un espace car il est possible de savoir où il se situe via la triangulation de la voix qu'il produit. Par ailleurs il a été observé que, quand SCP-126 bouge, il émet le son que produirait une personne d'approximativement 55 à 60 kilos se déplaçant en talons hauts. Aucune forme de dépression ne peut être constatée sur n'importe quel type de sol, également, les capteurs de pressions n'ont pu enregistrer aucune forme de présence. Pourtant, à l'égal d'un être humain, l'entité est incapable de passer au travers de barrières (comme une porte fermée), bien que des objets peuvent être lancés dans la zone d'occupation de SCP-126 sans que ceux-ci le heurte. Pour des raisons inconnues, l'entité obéira sans poser de question à n'importe quel ordre lui demandant soit ; de suivre un sujet humain spécifique ou d'aller à un endroit en particulier bien qu'il pourrait ensuite s'éloigner ou ne pas être capable de suivre "physiquement" l'ordre donné.

SCP-126 engagera la conversation avec tout membre du personnel dans sa cellule de confinement, préférant aborder des sujets tels que l'art, la nature ou encore la philosophie. L'objet montre une connaissance de sujets courants et une intelligence équivalente à celle d'une personne diplômée ainsi qu'un trouble du déficit l'attention modéré. En effet, SCP-126 changera régulièrement de langue sans raison et partira dans des hors-sujets sans avertissement préalable. Les tentatives visant à connaitre les origines ou la nature de SCP-126 se sont révélées vaines, l'entité devenant confuse face à ces questions et changera de sujet rapidement. Alors que n'ayant apparemment nul besoin ou utilité de meubles ou d'appareils, SCP-126 demandera à avoir des objets tel qu'un lit ou un miroir s'ils ne sont pas présent dans sa cellule et il sera plus susceptible de rester dans une pièce si ces objets lui sont accessible.

Un petit nombre de membres du personnel montrent un comportement anormal après avoir parlé à SCP-126, de manière non-exhaustive et à titre d'exemple; ils pensent connaitre l'entité depuis de nombreuses années et que c'est un ami très proche ou l'être aimé. Si ce n'est pas traité, ces sujets vont graduellement ignorer leur besoins primaires pour pouvoir continuer à parler avec SCP-126, pour finalement mourir de faim ou de déshydratation.

L'objet a été découvert dans une maison de banlieue dans [SUPPRIMÉ] après plusieurs rapports affirmant qu'elle était hantée. Une équipe de confinement de la Fondation pu rapidement localiser SCP-126 et, après avoir dialogué quelques minutes avec lui, le convaincre d'entrer dans une unité de confinement mobile qui fut utilisée pour le transférer dans un site local de la Fondation.

Addendum : Note de chercheur

A cette date, les conversations avec SCP-126 ont permis de dégager plusieurs traits de personnalité notables :

  • SCP-126 est arachnophobe et s'éloignera de tout spécimen introduit dans sa cellule.
  • SCP-126 démontre le désir d'assister le personnel dans toute tâche où il estime qu'il peut être utile, alors même qu'il est incapable de pouvoir manipuler des objets.
  • SCP-126 préfère converser avec des sujets mâle ayant de l'humour et étant relativement intelligent.
  • SCP-126 exprime le désir d'avoir des enfants et a parlé avec le personnel à plusieurs reprises concernant la garde d'enfants et la méthodologie y afférente.
  • SCP-126 a la capacité de parler couramment l'anglais, le français, l'allemand, le portugais, l'espagnol et au moins trois (3) autres langues encore inconnues.

Dr. █████████
Chercheur Senior

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License