SCP-123-IT
notation: +1+x
blank.png
cactus.jpg

SCP-123-IT dans le coin de jardin que lui a dédié Laura Fogazzari.

Objet no : SCP-123-IT

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-123-IT doit être confiné dans une cellule standard du Site Cerere meublée de façon à ressembler à un appartement. Pour éviter de possibles brèches de confinement, un membre du personnel de Classe D doit être introduit dans la cellule tous les jours à 19 heures pour s’occuper de l’entité. Les Classe D qui entrent dans la cellule sont invités à raconter leur journée à SCP-123-IT, de façon affectueuse et rassurante pendant les 20 minutes qu’ils doivent passer à l’intérieur.

Un système de localisation par GPS a été installé sur SCP-123-IT de façon à pouvoir le surveiller pendant ses déplacements. Il est demandé à la SIR-IV Missio Mercurii de vérifier la position de SCP-123-IT, ainsi que de récolter des informations sur le locataire de l’appartement. De plus, SCP-123-IT ne doit pas être gêné dans ses opérations.

Description : SCP-123-IT est un Echinocactus grusonii mesurant 77 centimètres de haut et caractérisé, contrairement aux autres spécimens de sa famille, par des épines non piquantes sur son sommet. Les "poils" jaunes le rendent extrêmement mou et doux au toucher, plus que chez d’autres exemplaires de la même espèce, et se maintient dans cet état même dans des conditions extrêmes. Durant les années pendant lesquelles il est resté sous observation, SCP-123-IT n’a jamais fleuri.

SCP-123-IT semble posséder des capacités autonomes de téléportation. S’il est ignoré pendant un long moment1, il apparaît de façon autonome dans des résidences privées2, généralement occupées par un seul habitant, qui se trouve dans un état de tristesse permanente. Pour l’œil humain, SCP-123-IT se déplace de façon instantanée, et les caméras n’ont pas permis de découvrir plus de détails. La seule manière de faire rester SCP-123-IT à sa place est de lui donner de l’attention : cela inclut de le caresser sur les poils à son sommet3, l’arroser lorsqu’il est nécessaire, et en général, se rappeler de son existence. C’est une décision que le locataire de l’habitation doit prendre avec zèle et conscience : en effet, SCP-123-IT ne provoque pas d’effets compulsif et s’il est ignoré, il se contentera de disparaître.

Si ces opérations sont effectuées par le même individu de façon régulière, ce dernier ressentira après quelques temps des effets positifs grâce auxquels il se sentira plus à son aise et prêt à affronter les difficultés auxquelles il fait face. Suite à l’amélioration de son état, le sujet deviendra beaucoup plus affectueux envers SCP-123-IT et sera reconnaissant envers l’entité : il n’est pas rare que durant cette phase, le sujet donne un nom à SCP-123-IT. Cela a des effets considérables sur les capacités de téléportation de l’anomalie : plus la plante reçoit d’attention, plus elles semblent s’affaiblir, jusqu’à un point où elles ne sont plus importantes. La déplacer deviendra donc impossible si le sujet qui s’en occupe ne le fait pas lui-même.

Cependant, celui-ci ne réalisera pas que SCP-123-IT est la raison de l’amélioration de son état et pensera être venu à bout de ses problèmes tout seul, renforçant de ce fait sa con-fiance en lui. La plupart du temps, après une certaine période, le sujet sera tellement im-pliqué dans ses projets qu’il ne prendra plus soin de SCP-123-IT. A ce moment-là, la plante sera mise hors de l’appartement ou recommencera à se déplacer par elle-même.

Avertissement : Les informations décrites ici ont été obtenues via des enquêtes sur le terrain, après des changements d’humeur des sujets que la Fondation a reliés à la présence de SCP-123-IT à leur domicile. Cela a été fait grâce à un raisonnement basé sur sa première apparition, en rapport avec le changement radical et inattendu de l’état d’âme de l’unique habitant d’une habitation.
Avant d’être confiné par la Fondation, SCP-123-IT a été repéré dans les situations rapportées ci-dessous. Les analyses ayant été conduites seulement sur le sol italien, cette liste pourrait ne pas être représentative de l’activité totale de SCP-123-IT.

Data d’apparition : Inconnue
Lieu : Oriolo Romano, Latium.
Locataire: Antonio Igorio, médecin militaire retraité.
Effets : A partir du 21/11/1950, M. Igorio a recommencé à parler avec ses voisins et les habitants du quartier, n’exprimant plus de méfiance envers eux. Sans famille ni proches et ne pouvant pas marcher en raison de blessures provoquées par la guerre, il a cependant démontré dans les derniers moments de sa vie une joie et une force d’esprit inattendues. Selon des rumeurs circulant dans le quartier, ce serait arrivé "grâce à ce bon vieux Beppe", prénom de son meilleur ami décédé pendant la guerre. Personne ne sait vraiment si ce prénom est celui qu’il a donné à SCP-123-IT ou si c’était un symptôme de démence due à l’âge du sujet.
Date et cause de la disparition : 06/03/1951, suite au décès du locataire et à la redistribution de ses biens parmi les habitants du quartier. SCP-123-IT a été retrouvé dans l’appartement à la grande surprise de tout le monde, personne n’ayant jamais remarqué la présence de la plante, mais il a disparu de l’habitation.

Date d’apparition : 21/10/1959
Lieu : San Pietro, Vénétie.
Locataire : Maria Ebentina, ouvrière.
Effets : Mme Ebentina a arrêté de négliger sa santé et a recommencé à sortir et à se rendre à divers événements, que ce soit dans sa province ou en dehors. Elle a ensuite trouvé un travail dans une usine dans lesquelles les rumeurs sur ses libertinages n’étaient pas encore arrivées, et a réussi à refaire sa vie dans ce milieu.
Date et cause de la disparition : 16/08/1961, le sujet ayant déménagé à la suite de son mariage avec Alberto Siragni.

Date d’apparition : 19/10/1963
Lieu : ██████, Abruzzes
Locataire : Paolo Zena, incarcéré suite à une erreur judiciaire.
Effets : Selon les rapports psychologiques, l’humeur de monsieur Zena et sa confiance en lui se sont grandement améliorée. Il s’est ouvert aux autres détenus et a commencé à raconter sans peur à qui voulait bien l’écouter sa propre version des faits. Toutes les tentatives des gardes d’enlever SCP-123-IT de sa cellule se sont révélés inutiles.
Date et causes de la disparition : 24/07/1965, suite à la relaxe de M. Zena.

Date d’apparition : 11/07/1973
Lieu : Bologne, Emilie-Romagne
Locataire : Giovanni Ibrahim, étudiant ayant raté son semestre
Effets : M. Ibrahim a réussi au rattrapage de tous les examens auxquels il ne s’était pas rendu, venant à bout des difficultés dues à la langue et aux facteurs culturels. Il a ensuite obtenu sa licence durant la session d’automne en 1974 et en a profité pour faire la fête avec ses amis de l’université.
Date et causes de la disparition : 12/02/1975, le sujet ayant déménagé après avoir trouvé un travail.

Date d’apparition : 01/04/1978
Lieu: Cercemaggiore, Molise
Locataire : Laura Fogazzari, infirmière.
Effets : Mme. Fogazzari s’est inscrite à l’association locale de jardinage, développant ainsi son réseau d’amis en dehors de l’hôpital. Cela lui a permis de ne pas se concentrer seulement sur son travail et de se découvrir d’autres passions, en s’inscrivant à d’autres associations et faisant de nombreux voyages avec des groupes de voyages.
Date et cause de la disparition : 29/04/1994, pendant que Mme Fogazzari était en voyage en Thaïlande pour trois mois. Les agents de la Fondation ont récupéré SCP-123-IT dans l’appartement.

SCP-123-IT est ensuite resté sous contrôle de la Fondation sans aucune brèche de confinement. Une réunion a été organisée le 23/05/2008 suite à une réclamation formelle élaborée et rapportée depuis plusieurs mois par trois membres du personnel de niveau 2. Cette réclamation est retranscrite ici dans son entièreté.

Lors de la réunion, à laquelle ont pris part le directeur, le vice-directeur du Site Cerere, la SIR-IV et les spécialistes du confinement de la Division Botanico-Zoologique, il a été décrété que :

  • SCP-123-IT, pour autant qu’il puisse être bénéfique, est dans tous les cas un objet qui défie toutes les lois scientifiques connues à ce jour.
  • La compréhension du phénomène ne sera donc pas totale tant que des théories pertinentes ne seront pas élaborées.
  • Il est nécessaire de garder CP-123-IT sous surveillance tant qu’il ne sera pas totalement expliqué, et ceci devra être fait avec une sécurité maximale et d’un risque de fugue d’informations minime.
  • Il est à noter que l’étendue totale des effets des interactions entre SCP-123-IT et l’être humain qu’il choisit sont encore inconnus, étant donné que peu de données ont été récoltées sur le terrain.
  • Il faut donc les approfondir.
  • Il a été constaté que garder SCP-123-IT dans une cellule n’est que peu utile et que lui permettre quelques moments de liberté serait trop coûteux, alors que le laisser en liberté ne causerait aucun problème, étant donné que les sujets chez qui il réside finissent toujours par l’oublier et qu’il n’y a donc aucun risque qu’ils en parlent autour d’eux.
  • SCP-123-IT doit être mis en condition pour qu’il puisse véritablement développer ces aspects de ses capacités.
  • Il a été décidé d’équiper SCP-123-IT d’un traceur GPS, qui sera dissimulé dans ses poils en son sommet. Des membres sélectionnés de la SIR IV sont invités à contrôler ses déplacements ainsi qu’à vérifier régulièrement l’état du traceur. Le personnel ne saura que l’avant dernière position de SCP-123-IT ; sa position actuelle ne sera connue que des membres de l’équipe chargée de son observation, tant que SCP-123-IT ne change pas d’endroit. A ce moment-là, la Section d’Investigation et de Recherche s’occuperont de trouver les raisons de la disparition de l’entité.
  • La date de déconfinement de SCP-123-IT a été fixée au 27/05/2008. Après avoir été équipée d’un traceur GPS, la plante sera emmenée à l’extérieur du site Cerere, dans l’herbe, et sera surveillée par les chercheurs de niveau 1 et 2 qui le demandent. L’horaire du déplacement et les coordonnées d’apparition devront être enregistrés pour un usage futur.

Ce jour du 27/05; SCP-123-IT a été déplacé à l’extérieur du site Cerere. A 16h58, les docteurs Annone et Costantini ont constaté que SCP-123-IT avait disparu.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License