SCP-1226
notation: +2+x

Objet # : SCP-1226

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-1226 doit être placé sur le mur d’une chambre de confinement classique avec un accès restreint au personnel de recherches. SCP-1226 doit être observé de manière partielle ou de loin seulement ; ses propriétés anormales ne se manifestent que lorsqu’un individu l’observe dans sa totalité. Une carré de 6 cm x 6 cm doit être placé dans le coin supérieur gauche de l’objet et ne doit être retiré que pour les phases de test. Seuls les membres du personnel de classes D sont autorisés à voir SCP-1226 lorsqu’il est découvert. Lors des phases de tests impliquant SCP-1226, un renforcement de la sécurité doit être appliqué dans la mesure où les sujets exposés à l’artefact montrent des signes d’agressivité, d’endurance et de forme physique améliorés. Les sujets exposés doivent être supprimés à la fin des expérimentations.

Description: SCP-1226 est une peinture à l’huile d’un paysage de 2 mètres par 4 mètres. Elle représente de manière très détaillé la détonation d’une arme nucléaire au-dessus d’une immense ville1.
Une précision photo-réaliste a été apporté à chaque détail, depuis les reflets sur les surfaces en verres jusqu’à la véracité des effets causé par une explosion nucléaire sur les 3,129 humains dépeints dans les rues. SCP-1226 se trouvait initialement dans un cadre en chêne verni et accompagné d’une plaque informative2. Pour la retranscription complète de la plaque voir Addendum 1226-02.

Lorsqu’un sujet observe SCP-1226 dans sa totalité, celui lui cause un changement mental et physique immédiat. Une augmentation de la taille et un développement de la musculature sont accompagnés par une inclinaison prononcée de la colonne vertébrale, forçant le sujet dans une position simiesque. Le crâne est radicalement modifié : le front est plat et la mâchoire proéminente Ces modifications entraîne une réduction de la masse du cerveau et une augmentation de la pression intracrânienne. Ces changements physiques s’opèrent dans un laps de temps d’environ 40 secondes et sont évidemment très douloureux.

Les sujets exposés montrent les signes d’une grande perte de leurs capacités mentales, en corrélation avec la réduction de leur masse cérébrale. Les sujets sont incapables de communication élaborée autre que l’utilisation de bruits gutturaux et de gestes simples et ne sont motivés que par le besoin de se nourrir et de se reproduire ainsi que d’autres instincts divers. Du fait de l’intense douleur ressentie lors de la transformation et de la perte des capacités mentales, les sujets sont systématiquement soumis à une grande panique qui les pousse à la violence.

Les descriptions précédentes qualifiaient les sujets d’« hommes des cavernes » mais la définition fut réfutée ultérieurement. Les autopsies et les analyses paléontologiques ont révélées des différences majeures entre les spécimens ancêtres de l’Homme répertoriés et les sujets. Une théorie suppute qu’il s’agirait d’un maillon manquant encore inconnu.

Toutes les tentatives de rééducation et de réhabilitation ont échouées à ce jour, en raison des structures cérébrales trop simplifiées des sujets.

Addendum 1226-01 : Rapport d’Acquisition.

SCP-1226 est récupéré le ███ ██, ████, suite à son exposition à la Galerie [DONNÉES SUPPRIMÉES] à [DONNÉES SUPPRIMÉES]. Cette exposition avait été l’objet d’une large couverture médiatique présentant la toute dernière œuvre de ███████ ███████, et était attendue par de nombreux acteurs connus de la communauté artistique mondiale.

L’exposition exposa ███ individus aux effets anormaux de SCP-1226. Les employés et autres personnes non-affectées furent tuées dans la demi-heure suivante par les sujets exposés, par matraquages, cannibalisme, ██████ ███████████, où la combinaison des trois. Les appels de secours furent interceptés par la FIM Upsilon-23 (‘‘Critiques d’Art’’), les sujets affectés furent capturés ou supprimés et des amnésiques furent distribués aux témoins. Les effets anormaux de SCP-1226 furent confirmés par la FIM Upsilon-23 avant d’être emporté pour son confinement.

Addendum 1226-02: Retranscription de la plaque d’information.

Le fin inévitable de l’âge moderne est l’auto-destruction ! La période post-moderne sera comme la période ante-moderne, le nouveau sera comme l’ancien, il n’y aura que l’étincelant instinct primitif pour tous et nous serons enfin tous cool.

~███████ ███████3


Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License